discipline et liberté

73031725_1263838630454671_6266505048918851584_n

••• les zultimes chroniques – 21/11/19

la liberté est probablement l’une des quêtes fondamentales chez nous chères bibittes humaines…

en fait, la liberté peut constituer le plus grand des désirs, le désir ultime…

mais qu’est-ce que la liberté au juste ?

grande question en effet… dont nous ne ferons pas le tour en ces quelques lignes…

mais en même temps, peut-être que la liberté est aussi simple que cela… voici la liberté !

en quête de liberté, on peut en effet devenir esclave de nos désirs…

en fait on ne peut probablement pas parler de liberté au singulier, mais plutôt de libertés au pluriel…

la liberté, c’est aussi en partie en quelque sorte sentir que l’on vit sans contraintes, ou du moins avec de moins en moins de contraintes… sentir que l’on peut faire, dire, penser et sentir ce que l’on veut… ou peut…

mais être libre est-il seulement vivre sans contraintes, sans limites, sans dépendance ?

quelque chose du genre j’imagine… grosso modo…

aussi contradictoire que cela puisse paraître, pas certain que les mots puissent vraiment permettre de saisir la liberté… mais on peut quand même essayer right ?

peut-être que la liberté se situe au-delà des mots ? possiblement, probablement…

mais peut-être que pour définir la liberté, il faut procéder par élimination, en identifiant tout ce qui ne constitue pas la liberté ? un peu long mais peut-être inévitable ? peut-être pour ça qu’on nous offre de nombreuses années pour y arriver… même peut-être plusieurs vies ?

et on peut aussi se demander si on peut vraiment être libres… bonne question…

car tant que nous sommes logé(e)s – emprisonné(e) ? – dans un corps humain, nous sommes soumis à des besoins fondamentaux, et avec eux des contraintes…

et l’âge semble nous enseigner qu’avec les années qui s’accumulent, notre marge de manoeuvre rétrécit… dans la mobilité du moins… car le corps qui ralentit peut devenir un contenant qui favorise graduellement un certain retour cers l’âme…

comme liberté et discipline ne sont pas nécessairement contradictoires, corps et âme ne sont pas automatiquement une dualité… corps et âme…

mais comme un verre d’eau à moitié rempli, le corps humain peut être considéré soit comme une entrave à la liberté, soit comme un déclencheur de liberté…

et pour certain(e)s d’entre nous, liberté et discipline peuvent sembler être en opposition l’une avec l’autre…

mais une discipline naturelle, qui découle d’une motivation intrinsèque, n’est pas une contrainte, c’est un contenant…

et comme l’indique la citation plus haut, liberté et discipline ne sont pas nécessairement opposées l’une à l’autre…

pour moi, qui a pris l’habitude d’écrire au lever du jour quasi quotidiennement, cette discipline auto imposée me procure en effet une certaine liberté… une liberté certaine…

pendant un moment, je peux taper à peu près ce que je veux… liberté relative… que les mots pour me contenir, me limiter..

mais fondamentalement, peut-on être totalement libre ?

la question se pose, et se repose, et repose sur plus grand que soi…

comme la vie en général, la liberté est un mystère…

liberté et discipline… couple intéressant… complémentaire…

d’une certaine façon, en terme de discipline, dans le contenant se trouve la source du contenu… car le contenant peut aussi être un propulseur de liberté…

à l’exemple de certains prisonniers ou de religieux/ses qui se sentent plus libres entre les quatre murs de la prison/monastère qu’à l’extérieur des murs, une certaine contrainte peut représenter le catalyseur d’une certaine liberté…

ces murs qui compriment la quête, qui la concentrent, qui la multiplient…

ces mots qui nous contraignent à chercher du sens dans plus grand que soi…

des mots/murs qui propulsent vers l’intérieur, vers l’au-delà…

comme pour certaines personnes qui préfèrent les routines, ces routines peuvent être sécurisantes… trop de liberté peut être épeurant pour certain(e)s… on peut s’y perdre…

et au contraire, pour d’autres toute routine tue la spontanéité… rien comme avoir des enfants pour apprendre en ce sens… trouver la spontanéité dans la routine…

ah mes amis, la liberté, quelle discipline cela requiert que de chercher la liberté…

peut-être que davantage que les mots, c’est la musique qui peut nous y mener ?


La musique ne dit rien, elle montre simplement quelque chose; c’est la beauté de la musique.
On ne se demande pas si la musique est vraie ou si elle ne l’est pas.
Ce n’est pas la question.
On l’écoute simplement.
On est pris, envahi, on est possédé par la musique.
On rentre en vibration avec la musique.
On est transporté dans un autre espace, une autre réalité.
Ce n’est plus la société mondaine.
La musique vous amène aux plus hauts sommets de l’existence et de la vie.
Elle vous prend par la main et vous amène poliment et avec amour dans le mystérieux. »

– Osho ~ from The Secret of Secrets, Vol 2, ch 4

Une réflexion au sujet de « discipline et liberté »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s