chemin de grâce

73181901_10157951649833628_6400540936593473536_n
••• les zultimes chroniques – 28/11/19

traduction: ironiquement, quand tu fais la paix avec le fait que l’objectif ultime dans la vie n’est pas le bonheur, mais davantage l’expérience et l’apprentissage, le bonheur en découle telle une conséquence naturelle… quand tu ne le recherches pas, le bonheur te trouvera sur son chemin…

hier je suis allé visiter une amie et on se disait que clairement, cet automne en était un gros… pour nous deux du moins… gros automne en effet… gros automne tout recouvert de blanc de nouveau ici de matin… gros et beau…

et on se disait aussi quelque chose de semblable à ce qu’affiche cette affichette… genre, pas le but qui compte, mais le chemin…

ce qu’on y découvre sur soi dans ces moments plus denses, ce qui remonte de notre fond, ce que l’on apprend, sur soi, sur les autres et sur la vie, même quand on ne comprend pas…

même quand on ne sait pas où mène le chemin, on marche, pas à pas, un pas à la fois… et on continue… avec foi, avec amour, avec conviction, et hésitation aussi… un grand all you can live la vie…

même quand on ne comprend pas, ni ne voit le bout de la route, ni même la route, on continue de marcher en dansant, en chantant, en faisant confiance…

car quoi faire d’autre ?

parfois, l’élan de vie est clair et nous tire vite vite vite vers l’avant, plein de projets excitants en coeur et tête… parfois c’est l’extase, ce qui signifie littéralement : être (stase) hors de soi (ex), sortir de soi

et parfois, ça va moins vite… parfois, pas vite du tout… du moins pas autant qu’on le voudrait…. parfois la vie est juste ordinaire… tout bonnement…

et parfois, on a même l’impression de faire du surplace…

et pourtant… la vie continue, et nous dedans, dessus, même si sans dessus dessous…

et pourtant, où s’en va-t-on ailleurs qu’ici anyway ?

et si en ces états-moments d’apparents standby se cachaient au fond des bénédictions ?

car d’une certaine façon, la vie est un gros stand by, un grand chemin mais que l’on ne peut marcher qu’un pas à la fois, chaque pas dans la foi… avec possibilité de prendre des pauses quand on a besoin… car le chemin défile sans cesse, y a pas de presse…

peut-être pas nous qui marchons sur le chemin, peut-être seulement le chemin qui défile vers nous ?

le bonheur permanent est un leurre… le bonheur à tout prix ? un scam… un technique de vente… une approche marketing…

car la vie est en quelque sorte bipolaire, avec ses up et ses down

en effet, plein de hauts et de bas en ce bas monde, qui nous emportent avec eux à l’occasion… quel manège la vie…

alors quand la vie en fait à sa tête, quoi faire d’autre que de lâcher la nôtre et de suivre le courant ? et de surfer plutôt que tenter de se battre contre ?

peu importe les situations, peu importe le mood ou la saveur du moment, on peut toujours trouver quelque chose à apprécier, à voir à-propos de soi, quelque de nouveau à apprendre, à découvrir, ou re-découvrir…

et souvent ce sont les moments les plus denses qui nous en apprennent le plus… même si on la préfère en général légère et fluffy la vie… mais si on dit : ainsi soit-il, pas toujours ainsi est-elle… et c’est parfait ainsi…

car lorsqu’on flye et que tout coule, on a tendance à moins voir par en dedans… quand ça flye high, on est davantage attiré(e)s par en dehors… ce qui a son charme aussi…

mais quand c’est plus dense en soi, quand ça danse autrement, nous sommes davantage porté(e)s à sentir, à goûter, à prendre le temps…

quand c’est plus dense, on dirait aussi que le temps passe moins vite… peut-être justement pour nous permettre de mieux voir et mieux sentir…

ainsi, quand on met l’emphase sur apprendre et découvrir plutôt que de chercher et trouver le bonheur à tout prix, on relaxe, on ralentit et tout à coup poups ! le bonheur est ici… sa binette dans la nôtre… hello happiness, how do you do ? fine ati, and you ? tiguidou itou happinou…

un bonheur simple, paisible, ordinaire… comme disait notre Félix, un ptit bonheur…

on mange, on respire, on vit… on chauffe le poêle, on fait la vaisselle, on vit… tout simplement… et ce matin, on pellette la neige… zen de rien en ce grand tout…

lorsque l’on est en quête d’extra ordinaire, on passe à côté de l’ordinaire, cet ordinaire si extra qu’on le sous-estime et ne l’apprécie pas à sa juste mesure…

alors extra ordinaires lecteurs/trices, je vous quitte pour quelques jours de ressourcement unplugged, m’en allant par d’autre chemins chanter, prier, communier… m’en vais célébrer pendant 3 jours avec mes amis des USA pour leur thanksgiving…

alors j’en profite pour offrir ma gratitude à tous, toutes et à tout ce qui vit… même et surtout à ce que je ne comprends pas…

respect, humilité et curiosité all the way


«Parce que la nourriture est disponible pour moi encore aujourd’hui, je suis reconnaissant.

Un autre jour à vivre, alors je suis extrêmement reconnaissant.

Ce matin je me suis réveillé vivant, encore; aujourd’hui, de nouveau le soleil m’a redonné sa lumière; aujourd’hui je pourrai revoir la lune.

Je suis encore en vie aujourd’hui ! Il n’était pas nécessaire que je sois en vie aujourd’hui, aujourd’hui, j’aurais pu être dans ma tombe – mais la vie m’a encore été prêtée.

Je n’ai rien fait pour la mériter, elle m’a simplement été prêtée de nouveau.

Pour cela, un sentiment de gratitude règne dans mon cœur.

Nous mangeons, nous buvons de l’eau, nous respirons – profond sentiment de gratitude pour tout cela.

Pour toute la vie, envers le monde entier, envers l’univers entier, envers la nature, envers le divin, immense sentiment de gratitude.

Je suis encore en vie aujourd’hui.

Merci !

Une réflexion au sujet de « chemin de grâce »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s