se laisser faire faire par la vie

Capture d’écran 2019-12-04 à 08.10.11

••• les zultimes chroniques – 28/12/19

traduction: parce que quelqu’un semble faire quelque chose avec aisance ne signifie pas nécessairement que ce n’est pas lourd à porter… – inconnu

dès que mon regard s’est porté sur ces quelques mots il y a un certain moment, ça a fait bing ! en moi… comme on dit ça souvent, ces mots m’ont interpellé… et j’ai eu envie de broder autour car je sens qu’une clé s’y cache…

c’est qu’en ce moment, et depuis quelques années, je suis porteur d’un projet spécial à mon coeur et mon âme, projet qui demande beaucoup d’énergie, d’attention et de soin…

en fait, je porte un projet…

et je sens que je dois apprendre à me laisser porter par ce projet…

un projet passionnant, auquel je dédie ma vie… une mission même – dans le sens humble du terme mission, pas mission comme dans missionnaire, mais plutôt comme dans précieux et unique projet de vie…

un projet qui me demande de sortir de mes limites, de faire des choses que je ne m’attendais pas à faire… un projet plus grande que moi, pour lequel je suis au service… un projet qui m’amène dans des sentiers jamais encore battus… ouvreur de sentiers suis-je devenu…

un projet que, parfois, j’ai l’impression de réaliser mais d’une façon qui m’en demande trop, pour lequel je m’épuise un peu… un projet qui me donne beaucoup d’énergie et de satisfaction, car il en aide d’autres que moi, mais qui requiert de moi un peu plus d’énergie qu’il m’en donne…

et cela n’est pas la faute du projet, probablement ma façon de faire qui est à modifier…

en rédigeant ces quelques mots ce matin, l’idée n’est pas de clamer haut et fort mes grandes capacité ni tous les efforts que j’investis dans ce projet, mais plutôt de réfléchir à la façon dont je mets en forme ce dit projet…

comme l’impression que je dois apprendre à faire les choses plus légèrement, à laisser la vie me faire faire les choses qu’actuellement je pense faire…

comme l’impression aussi que nous ne faisons pas vraiment rien dans la vie, que c’est la vie qui fait à-travers nous… ou du moins que l’on doit apprendre à se laisser faire faire par la vie…

ah, si on pouvait seulement apprendre à laisser la vie nous guider dans nos réalisations…

ce terme réalisation qui veut simplement dire rendre réel une impression, une impulsion, une image que l’on reçoit de la vie…

alors besoin d’apprendre à déléguer, à faire équipe, à faire ensemble, avec la vie et les ami(e)s…

car jusqu’à maintenant, j’ai l’impression d’avoir beaucoup fait et pas assez laisser faire

mais avec les années qui s’accumulent dans et sur mon corps, je réalise que je ne peux pas vraiment tout faire moi-même, en fait, je ne suis pas certain s’il y a rien que je ne puisse faire si pas enligné avec la vie…

apprendre à devenir un instrument au service de la vie…

avec ces années qui nous ralentissent en corps, encore et encore, apprendre à faire plus lentement mais tout aussi – sinon encore plus – sûrement…

faire en écoutant ce qui monte comme message, en sentant ce qui est juste, en reconnaissant la chose à faire… en demandant conseil à la vie… que la nomme vie, intuition ou Dieu…

faire en faisant confiance que la vie ouvrira la route pour que les choses se fassent, sinon on fera autre chose…

faire sans pression, sans peur de ne pas réussir, car le chemin – et les apprentissages qui s’y cachent – sont en soi le simple succès des expériences que l’on vit…

faire et laisser les choses se faire, être au service de la vie qui veut faire et se faire… car la vie se déploie d’elle-même, avec nous dedans… alors si on peut seulement apprendre à se laisser faire…

et apprendre à remettre à la vie la gravité de la chair pour que l’âme puisse continuer de s’élever…

7 réflexions au sujet de « se laisser faire faire par la vie »

  1. Ravi

    je te souhaite que l’année 2020 soit porteur de ta vision, de ton audace même si cela te dépasse des fois, de tes qualités d’homme initiateur du nouveau, qui veut s’incarner en ces temps de grande turbulence humaine,
    que tu prennes soin de toi également, car la vision porte, mais le corps a également ses besoins, et l’âge fait partie de notre chemin à apprivoiser
    i love you brother

    Répondre
  2. Prashanti

    Oui .Défricheur, porteur de lumière…
    Que l’année 2020 soit douce à ton coeur
    Tout en t’offrand des temps de repos
    pour aussi prendre soin de ton corps .
    Que la musique t’inspire et t’aide à marcher
    ce chemin ….seul …
    et ensembles avec nous.

    Répondre
  3. jocelynemarechal5651

    on m’a dit dernièrement, après avoir fait un gros changement: Ben c’est facile pour toi Jocelyne….!!!
    J’avais le coeur dans les talons …la peur au ventre mais l’âme en paix.

    Someone said : It is useless to talk to someone about your Self if he hasn’t met his own.
    J’aime tes reflections qui font réfléchir un moment… comme un rappel que même seul(e)s
    We all walk each other home . Ram Dass.
    Meilleurs Vœux Ati
    Gratitude pour tes partages

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s