marcher son chemin

81245615_2428683937397291_2280128378587578368_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 8/1/2020

traduction: sois prêt(e) à marcher seul(e)… plusieurs qui ont pris la route avec toi ne la termineront pas à tes côtés… – Janeta Jane

si vous suivez ces chroniques plus ou moins régulièrement ou depuis plus longtemps que moins, vous savez que les mots de chaque chronique partent d’une photo ou citation…

certains de ces starters m’interpellent plus que d’autres… celle-ci est en une…

c’est qu’il y a dizaine d’années, au Brésil, au tournant d’une nouvelle étape de vie, pendant une cérémonie prenant place en nature, avec des autochtones Caxinawa, un soir de pleine lune de janvier (la scène est encore aussi claire aujourd’hui qu’à l’époque dans ma ptite tête de pinotte), j’ai vu la vision (dans cette même ptite tête de pinotte) que je marchais seul sur une longue route désertique et quand je me suis retourné pour voir si quelqu’un marchait avec moi, il n’y avait personne, j’étais totalement seul… et une voix m’a dit de continuer à marcher… seul ou accompagné… continue à marcher…

pour un gars de gang comme moi, qui du moins l’a été pendant une grosse vingtaine d’années, important changement de cap de vie…

et je remarque qu’avec les années qui passent, pour moi mais pas seulement car je le remarque chez d’autres ami(e)s qui vieillissent eux et elles aussi (eh oui parait qu’on vieillit tous et toutes), on semble devenir de plus en plus solitaire avec les années…

pour le meilleur et le moins facile…

car assumer sa solitude grandissante requiert parfois de tout faire par soi-même, du moins d’accepter d’avoir à tout faire seul…

bien sûr que l’on cherche aussi à être entouré(e), bien sûr qu’il est utile et plaisant d’avoir des ami(e)s autour de soi pour nous aider à réaliser nos projets, bien sûr que l’idée générale est de susciter la coopération et le travail d’équipe…

car souvent plus facile et sain de faire ensemble… mais en même temps, parfois, certaines routes se marchent en solo…

quand on voit clairement où l’on veut aller, plutôt où la route nous appelle car pas toujours nous qui décidons de la destination… parfois c’est la vie qui nous tire, nous attire vers une but totalement inconnu mais tout aussi certain qu’inconnu… destination finale floue mais chemin clair…

un peu difficile à décrire comme processus mais cette image du lion solitaire – me – parle d’elle-même…

ce matin, même si le lion se reconnait dans sa solitude assumée, il envoie aussi à l’univers un ptit rugissement qui invite la solidarité, le compagnonage, le partage de route…

car le lion n’a pas envie d’absolument marcher seul… mais en même temps, la route l’appelle clairement par en avant… droit devant… il ne sait pas où il va, mais clairement, ça va vers l’avant… car la vision de la destination est claire… elle est ici, maintenant… la destination est le chemin… et vice versa…

et le ptit lion cherche l’équilibre entre marcher accompagné, si des gens veulent marcher avec lui, à ses côtés, mais en même temps, il sait de plus en plus où il veut aller…

et tout à fait OK que certain(e)s prennent leur propre route en cours de route…

Hakuna matata…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s