full vide

75424756_10156689078846299_5430378450869288960_n

••• les zultimes chroniques – 11/1/2020

traduction: vider lorsque plein… ou vide lorsque plein…

c’est à votre convenance… c’est la beauté avec l’anglais, plus twisté… plus direct, plus succinct, plus malléable, plus straight to the point… que le français qui fait en général davantage dans la dentelle… et le pointu…

en même temps qu’un gros jeu de mots de poubelles, se cache aussi une grande vérité psychospirituelle dans cette image…

genre…

faut se libérer des cochonneries qu’on transporte en soi… se vider, laisser aller, lâcher prise, purger et expurger, sinon ça va déborder… autant nos croyances, émotions refoulées, habitudes familiales limitatives, etc… toutes ces oeillères qui bloquent notre vision 20/20 et qui biaisent notre regard sur le tout…

genre…

le vide est plein, et vice et versa… genre yin et yang, blanc et noir, adam et ève, échec et mat et autres couples apparemment antagonistes mais dans le fond complémentaires…

genre…

quand nous mourrons, est-ce que ce grand tout devient grand rien de rien ?

genre…

je n’ai pas vraiment rien de spécial à dire ce matin, mais je vais écrire tout plein quand même…

genre…

on doit se tasser du chemin si on veut laisser le souffle de vie, Dieu, l’existence, le divin prana, name it, passer par nous, en nous…

genre…

quand on entame une prétendue retraite, une fake retraite comme les fake news, que voulez-vous, faux ce qui faux, ça prend un passage à vide afin de laisser le plein des nouveaux projets émerger, monter en soi, descendre d’en haut, c’est selon… une coupure, un vide créatif… afin d’inviter toutes sortes d’affaires créatives à venir..

genre…

l’état qu’on aimerait atteindre parfois dans notre mental… toucher le vide entre le trop plein non-stop d’idées qui circulent…

genre…

ce qu’on laissera derrière nous suite à notre passage sur terre…

genre…

ces pattes de mouches virtuelles qui ne veulent absolument rien dire et qui ont tout de même rempli le tout plein de l’écran blanc bien réel de mon ordinateur il y a quelques minutes…

allez, bon vide tout plein de schnout diverse qui nous tombera du ciel sur la tête et sur la terre…


It’s okay not to have New Years resolutions

It’s okay not to have big goals for your life

It’s okay not to have plans you want to

Manifest

It’s okay not to chase your dreams

That path is not for everyone

Some walk the path of

Unbecoming

They are traveling the road

Backwards

Seeking the core

What is basic and essential

What has been there all along

Though we may be headed the same direction

Our spirals are mirror opposites

Some walk the path of the visionary

Creating abundance and

Dancing inside a multiplicity of forms

And Some walk the path

of the serpent owl

Becoming more and more naked

Shedding layers of fantasy into the ash

Night sky

Sitting in the dark

And seeing the way the wind moves

They do not walk a line or

poise their arrow to the target

They sit at the bottom of the ocean

And wait

Letting the waves devour them

They are following the pulse

of listening

To silence

Like a tiger in the brush

Waiting for existence to strike lightening

Into the fire of the heart

For this kind

Nothing less will do

Some are opening the palms of their hands

And unraveling

To become

Less and less

Until they are

No-Thing

To become the still point

In the centre of

All

You know who you are

Keep going

– Maya Luna

Une réflexion au sujet de « full vide »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s