s’attendre à tout, et surtout à rien

90324209_1077384902630827_2821328682046455808_ophoto: Luc Vallières

♥♥♥ – 22/3/2020

l’amour au temps du Corona / quatorzaine communautaire

ces temps-ci, on doit s’attendre à tout… car on ne sait rien… mais on doit surtout s’attendre à rien…  car on ne sait rien du tout…

beau ce rouge hein ? important de partager de la beauté ces temps-ci je trouve… un peu ce que je tente de faire, bien humblement, par le biais de ces quelques mots quotidiens… partager une beauté qui fait du sens, qui donne espoir, qui fait voir cette beauté en nous…

hier nous avons tenu une méditation en ligne… comme nous étions censés nous rencontre hier ici pour une méditation afin de souligner le printemps, j’ai pensé organiser cette rencontre virtuelle en lieu et place, juste comme ça… sans trop savoir, comme une intuition…

cette rencontre était organisée pour les gens qui fréquentent notre église, notre cercle de méditation…

et je sais que ce moment commun et en ligne a été très apprécié par les quelques 25 personnes qui se sont branchées sur la plate-forme Zoom de mon amie Vidrohi… en tous cas moi j’ai grandement apprécié… et plusieurs autres l’ont aussi exprimé… sentir les ami(e)s juste là, dans notre écran… sentir la connexion, sentir le précieux de se savoir lié(e)s…

nous avons joué un peu de musique, nous avons observé le silence, puis ceux et celles qui le voulaient ont prononcé quelques mots à la fin de la rencontre…

rencontre toute simple… tout simplement…

et suite à la rencontre, je suis allé marcher au soleil luisant, et je me suis questionné sur la pertinence d’une entité quelconque, que ce soit une église, un gouvernement ou une nation…

et je me disais qu’une entité regroupant diverses personnes, quelle qu’elle soit, est nécessairement plus grande que la somme des gens qui la composent… toute entité commune qui inclut des gens, nous permet de nous rassembler au sein d’un cocon plus grand que chacun de nous… comme un parapluie qui peut non seulement nous permettre de nous rassembler mais qui en plus nous protège… de la solitude, de la sensation d’être seul(e)… du non-sens d’exister pour soi-même seulement… car des êtres sociaux nous sommes…

car si en ce moment seul(e) nous sommes, en même temps, nous ne sommes jamais seul(e)… cette distanciation sociale nous montre bien notre interconnexion…

et en marchant hier, l’évidence de recommencer ces rassemblements virtuels est monté comme une évidence… comme un besoin essentiel… autant pour moi que pour mes ami(e)s… alors à suivre…

ces temps-ci, on doit s’attendre à tout… car on ne sait rien… mais on doit surtout s’attendre à rien…  car on ne sait rien du tout…

alors quoi faire d’autre que de vivre le moment ?

et prendre soin, de soi, de ses proches, si on est seul contactez nos ami(e)s et nos êtres aimé(e)s… prendre soin de son environnement…

et apprécier le fait que so far so good

et que tout plein de beauté vit en nous, et nous entoure… et est en train de couver…

78e768a3-5ac1-42d6-92a6-39381a4587d3

car c’est le printemps…

90420558_10222787623178222_5485157589043904512_n

2 réflexions au sujet de « s’attendre à tout, et surtout à rien »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s