paroles de destruction massive

93670615_2632514936994134_7570279797964668928_n.jpg
♥♥♥ – 16/4/2020

l’amour au temps du Corona / quarantaine planétaire…

traduction:  portez attention à ce que vous dites (et écrivez sur FB 😉 car ce vaste monde n’est que votre monologue intérieur qui se révèle

bene dictions = bons mots, le fait de dire du bien…

malé dictions = médisance, calomnies, paroles néfastes…

le yable est pogné dans la toile…

les batailles verbales font rage all over les ondes…

nos mèches sont courtes…

en ces temps de confiture interne, ça jam en nous…

certains se font cons, d’autres se font fins, et certains se font plutôt confinfinnaux…

réveillez-vous gang d’endormi(e)s, wake up peuple à genoux… informez-vous bordel… nous ordonne-t-on ici et là… les claviers volent bas et r’volent partout… entre nous… après les ami(e)s, on se découvre des ennemi(e)s FB…

pourtant, c’est ça qu’on fait, mais plus on le fait, moins on comprend… plus on diversifie nos sources, plus a sauce s’étire… trop c’est comme pas assez…

et du too much, y en a en masse ces temps-ci qui r’volent dans l’arène publique… combats de gros mots… gladiateurs/trices virtuel(le)s…

pendant que de grands drames humains se vivent pour de vrai, et que plusieurs meurent seul(e)s…

mais au bout du compte, peu importe la version de la même grande vue qui joue dans nos ptites têtes de pinotte de gars et de fille des vues, le dialogue est toujours entre soi et soi… on parle toujours tout seul(e) gang…

mais quand même, toujours rassurant de trouver une gang qui pense comme soi… on se sent moins seul(e)… sauf qu’on l’est pas… moins seul(e)… home alone…

tous et toutes seul(e)s de sa gang…. car une seule et même gang… l’humanité… divisée…

merci à ceux et celles, grands sages des réseaux, qui tentent de nous éveiller, nous pauvre peuple mal informé, de nous inculquer la vérité à la vitesse grand V et avec une grande barre sur le T, que vous nous rentrez de travers vous savez où…

mais en général quand on doit forcer pour faire comprendre aux gens ce qui se passe vraiment dans le monde, c’est que nos arguments sont soit imprécis, ou notre audience pas prête à entendre… et alors on prêche dans le vide des réseaux asociaux… et à qu’à soi-même… même en gang…

toujours nous qui parlons, toujours nous qui nous parlons à nous-même, toujours nous qui écoutons… et qui ne comprenons pas… ou si peu, surtout quand les arguments ne concordent ni ne correspondent pas avec notre vision du monde…

car de toute façon, on a beau tenter de prêcher sa vérité, les gens ne s’écoutent pas, ne s’entendent pas, ne se comprennent pas… ni entre nous, ni même en soi-même…

car en ce moment, la situation se passe aussi et surtout au niveau des émotions… nos têtes sont folles et déroutées, et mal adaptées… car en ce domaine, les mots et les argumentes sont toujours un peu maladroits…

oh facile à partir de son clavier de trouver les failles, les fautes, facile de faire porter le blâme à certains coupables dans le reste du monde, en particulier ceux et celles qui tentent de dealer avec les urgences sur le terrain… et d’imaginer les nombreux fantômes qui complotent…

mais de penser à des solutions ?

moins évident… car complexe le monde… et nombreux les agendas et intérêts… et pas que dans notre écran qu’il se passe le monde et ses multiples manifestations…

alors peut-être faut-il se mettre au neutre et passer de la tête au coeur ?

et sentir…

sentir la peur, sentir l’anxiété et l’angoisse, sentir cette mer d’incertitude dans laquelle nous baignons depuis un mois…

nous qui sommes si habitués de vivre toujours un peu en avant, en direction de, en fonction de ce un peu plus tard qui ne vient jamais…

quand la pression est too much en soi, on ouvre la valve et on laisse sortir la steam

mais seul(e)s nous sommes… ensemble…


ci-bas, quelques mots inspirants… de source inconnue, relayés par l’amie Keren-Or et adaptés par votre humble chroniqueur un peu hébété devant cette grande comédie dramatique qui se déroule devant et en nous tous et toutes… une seul et même gang…

N’abdiquez pas votre pouvoir

Personnellement, je n’ai pas peur,
ni du nouvel ordre mondial
ni de la loi martiale
du 5G non plus
ou des vaccins,
ni peur des micropuces

oui, je garde les yeux grand ouverts à-propos des divers agendas, mais en restant centré(e) et branché(e) sur mon cœur, équanime face à ce qui pourrait résulter dans un avenir rapproché…

du mieux que je peux… comme chacun(e) de nous…

la peur, qu’elle soit grand public
ou qu’elle émerge du plus profond de soi,
n’est toujours que la peur.

la peur stimule les instincts de survie de notre cerveau reptilien, libérant des hormones dans notre corps et qui nous maintiennent dans nos zones inférieures, ce qui provoque une acidité dans le corps, réduisant ainsi la réponse immunitaire…

élevons-nous au-dessus de la mêlée… reprenons notre pouvoir… surmontons !

et lorsque nous ressentons l’anxiété et la peur qui s’infiltrent

dansons
chantons
crions
sautons
prenons une douche froide
ou un bain chaud à l’eau salée
allons au soleil
touchons la terre, le sol
sentons le souffle du feu

et faisons du mieux que nous pouvons pour soutenir notre système limbique (émotions) avec solidité, ou du moins, avec calme et au centre de nous-même…

si nous avons besoin d’aide, osons demander…

il sera toujours possible pour nous, humain(e)s, de nous adapter à toute situation et d’évoluer…

nous trouverons les solutions…

faisons confiance, abandonnons-nous et disons oui à l’inconnu, restons fort(e)s…

ouvrons-nous aux forces supérieures, en soi et en dehors, et demandons conseil à ces êtres qui existent dans la sphère des étoiles…

décrochons l’appareil et sollicitons nos équipes d’aidant naturels – et surnaturels…  ils et elles sont ici…

4 réflexions au sujet de « paroles de destruction massive »

  1. Ravi

    c’est dans des situations comme ce que nous vivons maintenant que ressort le beau et le moins beau des humains, et de certains en particulier
    c’est riche d’observations, de réactions, de défoulement, de richesse intérieure qui veulent s’extérioriser, de besoins d’être vu dans l’image que chacun protège ouffffff
    fini les théories, maintenant le vrai, le vécu intérieur de chacun qui s’extériorise au grand jours
    chacun face à lui-elle même
    pas facile de le constater
    insécurité quand tu nous tiens par les shn….

    Répondre
  2. Lug

    Les tempêtes dont là pour nous permettre de retrouver notre fil d’Ariane qui nous permettra de mieux allumer nos phares et ainsi se montrer solidaires du même océan!

    Lug

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s