ainsi soit-il… et avec votre esprit critique

96238094_10158875452693690_6638610720407683072_n.jpg

♥♥♥ – 10/5/2020

l’amour au temps du Corona / quarantaine sur la voie de sortie ?

ce matin, je vous présente les mots d’un certain Russel Kennedy (que j’ai traduits, version originale anglaise plus bas si vous préférez) qui explicitent mieux que je ne saurais le faire, et plus habilement que je peux le faire moi-même avec mes humbles mots, ma frustration parfois lorsque je lis les propos trop fermés de certaines personnes – très et trop – certaines d’elles-mêmes…

personnellement, en tant qu’ex-chercheur universitaire, je retiens qu’ils faut maintenir un esprit ouvert comme un parachute et vider sa tasse régulièrement… du moins tenter de le faire autant que possible et prendre conscience de ses biais d’interprétation…

je ne peux prétendre savoir quoi que ce soit avec certitude car la vie est un si grand mystère… et si complexe… et si changeante, et mouvante… particulièrement ces temps-ci…

ainsi, il me semble que vous devons demeurer ouverts et disposés à en découvrir toujours un peu plus sur soi-même et notre propre monde intérieur, comme sur la vie out there et ses multiples manifestations, tout en essayant de saisir d’où partent les gens aux arguments qui divergent des nôtres…

cela, tout en étant prêt à changer d’idée(s), du moins à modifier sa position, si les arguments des autres sont plausibles et font du sens… interaction créative…

et tout ce à quoi je m’attends quand je discute avec quelqu’un est ce même minimum d’ouverture de sa part… car alors, et seulement alors, une discussion est possible… et constructive en permettant aux deux parties de se rejoindre et d’ouvrir leurs esprits respectifs… car un seul et même esprit au bout du compte… l’esprit sain…

sinon, deux monologues qui ne se rejoindront jamais…

alors bonne lecture…

et bonne fête des mères aux mères qui glisseront leurs yeux ici aujourd’hui…


Peux-tu faire preuve d’esprit critique ?
par Dr Russell Kennedy

Les gens tirent des conclusions émotionnelles et cherchent ensuite des preuves pour les soutenir. L’être humain n’est pas rationnel. Nous sommes des animaux vivant à partir d’émotions gouvernées par notre programmation inconsciente, bien plus que par nos esprits conscients rationnels.

Le paradoxe est que nous ne réalisons pas que nous sommes irrationnels. Nous pensons que nous avons tiré une conclusion rationnelle alors que ce que la grande majorité d’entre nous fait est simplement de développer une prémisse émotionnelle ou une théorie basée sur nos propres propensions inconscientes et nous nous convainquons ensuite que nous avons fait nos propres recherches et trouvé la réponse.

Vous n’êtes probablement pas un penseur critique. Vous n’avez pas fait vos propres recherches. Vous entretenez probablement une croyance émotionnelle qui résout une incertitude douloureuse dans votre esprit.

Vous avez une opinion.

Mais les opinions ne sont pas nécessairement vraies. Je viens de regarder un grand documentaire sur les adeptes de la terre plate.  Et chaque expérience qu’ils ont réalisée avec des lasers et des équipements sophistiqués a confirmé que la terre est effectivement une sphère.

Plus les preuves objectives et scientifiques infirmaient leur théorie, plus ils redoublaient d’effort et se regroupaient pour affirmer leur vérité en affirmant que la Terre est bel et bien plate et que la terre ronde n’est qu’un complot de la NASA. Les Flat Earthers croient que tous les croyants de la sphère n’utilisent tout simplement pas leur pensée critique et qu’ils sont victimes d’une grande duperie pour contrôler les esprits.

Mais moi je considère que ce sont leurs esprits qui sont contrôlés par leur croyance inébranlable en leurs propres croyances, leur propre besoin d’avoir raison.

Vous êtes d’accord avec une théorie, par exemple que ce virus est un moyen utilisé par le gouvernement / Big Pharma / Bill Gates pour introduire des vaccinations obligatoires ou pour contrôler les populations, et nous priver de nos droits fondamentaux. Tout le monde est impliqués, Fauci, les Clinton, etc.

Ensuite, vous cherchez des preuves qui soutiennent cette croyance ou cette opinion fondée sur l’émotion.

Lorsque vous trouvez d’autres personnes qui partagent votre croyance émotionnelle, vous utilisez cela comme une validation que ce que vous croyez est vrai. Mais cela n’est pas la vérité, plutôt seulement un consensus d’opinions dans lesquelles vous avez vous-même choisi de croire.

Voici le réel test :

Pouvez-vous seulement accepter la possibilité que vous vous trompez ?

Je ne prétends pas que vous avez tort, je demande seulement si vous pouvez considérer la possibilité que votre théorie pourrait être complètement erronée ?

Pouvez-vous seulement chercher des preuves qui penchent de l’autre côté, ou les rejetez-vous tout sans même les considérer ?

Et, s’il existe des preuves solides réfutant votre position (comme les expériences scientifiques faites par les croyants de la terre plate), en tenez-vous compte ? ou ne faites-vous que réaffirmer votre position d’origine avec une vigueur proportionnelle à la mesure de l’infirmation du du défi ?

Récemment, je parlais avec une personne qui semblait intelligent et qui croyait que Bill Gates utilise ce virus comme une opportunité pour contrôler la population et gagner plus d’argent pour lui-même.

Je lui ai demandé :
y a-t-il seulement une légère possibilité que Bill Gates essaie d’aider réellement les gens ?

Il m’a répondu un Non catégorique, soutenu par une quantité de preuves indiquant que l’intention de Gates était bel et bien néfaste.

J’ai demandé à nouveau:
Il n’y a donc même pas une toute petite chance minuscule que vous puissiez vous tromper à ce sujet ?

Non, il était certain.

Encore une fois, cet homme pas un fou, ni un lunatique, mais au contraire un homme instruit qui semblait en général relativement mesuré et logique.

J’ai même commencé à me demander si Gates était vraiment la figure perverse qu’il affirmait qu’il était.

Mais selon moi, lorsque quelqu’un ne peut même pas considérer l’autre côté d’un argument, peu importe ce qu’il est, il ne pense pas de façon critique, il agit émotivement.

Vous pouvez être passionné par votre point de vue, par votre perspective, mais si vous ne pouvez même pas considérer la simple possibilité d’un autre point de vue, vousperdez alors toute crédibilité.

Je peux considérer et accepter la possibilité que le virus soit utilisé comme un moyen de contrôle de la population, pour imposer une vaccination de masse, que cela soit un plan de la part de Bill Gates, etc. J’accepte cela comme une possibilité. Cela ne correspond pas à mon système de croyances, mais je peux me tromper.

Et mon postulat avance que si vous ne pouvez même pas accepter la simple possibilité que votre théorie soit inexacte ou erronée, vous êtes pris au piège dans une croyance émotionnelle, et non dans une vérité factuelle.

La pensée critique, par définition, implique que la possibilité que votre point de vue ne soit pas exact et que celui de votre adversaire soit plus juste. Vous pouvez considérer les arguments des deux côtés.

Cela est la pensée critique. Les personnes qui connaissent le mieux un sujet peuvent considérer les arguments différents, opposés ou contradictoires. Souvent, justement, cette contradiction d’ailleurs ce qui les motive à affiner leurs connaissances. Ils ne se contentent pas de réduire tout ce qu’ils voient et ce qui va à l’encontre de leur point de vue.

Cela est ce que l’on désigne comme l’esprit critique.


YOU PROBABLY ARE NOT A « CRITICAL THINKER »
Credit to: Dr Russell Kennedy

People draw an emotional conclusion and then look for « evidence » to support it. The human being is not rational. We are emotion based animals that are ruled by our unconscious programming, far more than our rational conscious minds.

The paradox is we don’t see we are irrational. We believe that we have made a rational conclusion when what the vast majority of us do is to develop an emotional premise or theory based on our own unconscious proclivities and the convince ourselves we have « done our own research » and found the answer.

You’re most likely not a critical thinker. You haven’t « done your own research ». You probably have an emotionally based belief that resolves some painful uncertainty in your mind.

You have an OPINION.

Opinions are not necessarily true. I just watched a great documentary about « flat earthers » and every experiment they themselves did with lasers and sophisticated equipment confirmed that the earth is a indeed a sphere.

The stronger the objective, scientific evidence « against » their flat theory, the more they redoubled their belief and banded together to assert their « truth ». The Earth is flat and the earth being round is a conspiracy from NASA. The Flat Earthers believe all the sphere believers are just not using their critical thinking. There are being taken in by the government in order to control our minds.

But, I would put forward it is their minds that are being controlled by their own unwavering belief in their own beliefs, their own need to be right.

You agree with a theory, like this virus is a way the Government/Big Pharma/Bill Gates is using to introduce mandatory vaccinations or to control the populations, and take away our fundamental rights. Everyone is in on it, Fauci, the Clintons etc.

Then you look for evidence that supports that emotion based belief or opinion.

When you find other people that share your emotional belief, you use that as validation that what you believe is true. But what you have is not truth but a consensus of opinions that you yourself have selectively chosen to believe.

Here is the acid test:

Can you accept the possibility that you are wrong? Not saying you are wrong but can you see the POSSIBILITY that your theory could be dead wrong? Do you even look for evidence on the opposite side, or do you just dismiss it outright?

And, if there is strong evidence refuting your position (like the scientific experiments done by the flat earth believers) do you not only discount that, but reaffirm your original position with increasing vigor in light of the worthy challenge?

I was conversing with a fairly intelligent seeming guy who believed that Bill Gates is using this virus as an opportunity to control the population and make more money for himself.

I asked him « is there even a slight possibility that Bill Gates is just trying to help people? » I received and emphatic « No » along with a rapid fire stream of « evidence » that Gates’ intent was nefarious. I asked again, « So there isn’t even a tiny tiny tiny chance that you could be wrong about this? ».

No, he was CERTAIN. Again this wasn’t a ranting lunatic, this was an educated man who appeared for the most part quite measured and calculating. I even started to wonder if Gates really was the evil figure he was being made out to be. But then I realized that when somebody cannot even see the other side on any level, they are not thinking critically, they are feeling emotionally. Now, you can be passionate about your
POV, but if you cant even see the option of another POV, then you have lost all credibility.

I can see and accept the possibility the virus is being used as a way to control the population, to force mass immunizations, is an agenda of BIll Gates etc. I accept that as a possibility. It doesn’t fit with my belief system, but I could be wrong.

To my point. If you cannot accept the POSSIBILITY that your theory is inaccurate or wrong you are trapped in an emotional belief, not a factual truth. Critical thinking by definition is accepting the possibility that the point you have may not be accurate and the point your « opponent » has may have more truth to it. You can see both sides.

That is critical thinking. The people who know the most about a subject are also able to see the contradictory arguments. That contradiction is often what drives them to refine their knowledge. They don’t just discount anything and everything they see that runs in opposition to their POV.

THAT is critical thinking.

4 réflexions au sujet de « ainsi soit-il… et avec votre esprit critique »

  1. Prashanti

    Points de vues intéressants…
    La raison et l’émotion sont parfois et/ou souvent tiraillées…
    Un mariage parfois piquant.

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s