bêêê oui bêêê non

Capture d’écran 2019-12-09 à 06.49.59

♥♥♥ – 13/6/2020

l’amour au temps du Corona / déconfinement in progress…

salut chers gardiens et gardiennes du troupeau, bergers et bergères de tout acabit qui vous évertuez à nous éveiller, nous moutons devant l’éternel, cet éternel flots de faits pourtant si évidents qui se révèlent à nous, vous qui vous échinez à nous réveiller hors de nos rêves d’inconscients endormis à coup de jugements arrogants et méprisants…

bêêêê oui on vous entend…

nous, peuple à genoux, nous les suiveux de consignes, à qui vous ordonnez avec plus ou moins de délicatesse et d’humanité de nous réveiller, de réfléchir tab… comme vous évidemment…

bêêêê oui on vous entend…

vous qui nous envoyez pourtant tant de nombreux faits validant vos prétentions sans qu’on allume… vos données justifiant vos croyances qui sont évidemment plus justes et vraies que les nôtres, nous simples moutons mortels à genoux en route vers l’abattoir… nous, à cause de qui le monde sombrera dans la soumission… nous qui les laissons, EUX, les élites corrompues, arriver à leurs fins sans broncher… pendant que vous vous luttez pour notre liberté…

bêêêê oui on vous entend…

car il pleut il pleut tant de faits bergers et bergères, et pourtant nous dormons encore au gaz – à effet de serre – encore et toujours… en pleine dictature,  nous nous laissons manger le phenthex sur le dos… et le reste du corps astral…

pourtant, sur Youtube et les réseaux et les médias alternatifs, tout est pourtant si clair, les chiffres et les faits sont là, le monde court à sa perte et pourtant, nous on n’allume toujours pas… comme vous le voudriez tant… pour notre bien…

bêêêê oui on vous entend…

nous nonos citoyen(ne)s qui devraient allumer et lier les points les uns aux autres car la vérité est pourtant si évidente… là juste sous nos yeux de moutons ébahis…

bêêêê oui on vous entend…

car vous hurlez haut et fort…

mais je pense qu’on ne se comprend pas… car on s’entend si peu mais on ne s’écoute pas du tout…

bêêê non…

même si on utilise les mêmes mots, même si on réfère parfois aux mêmes sources toutes plus secondaires et douteuses les unes que les autres car personne n’a accès à LA source, sources plus ou moins fiables selon notre qualité de jugement et de discernement… mais évidemment votre jugement est plus juste que le nôtre… nous bêtes moutons…

sincèrement, ce n’est pas en insultant les autres, en les méprisant, en les infantilisant parce qu’ils et elles ne partagent pas la même vérité que vous que nous allumerons… car les moutons sont de douces bêtes et ont besoin d’amour et de compassion, vous devriez savoir ça… doux doux un coeur de mouton…

car au fond, même si chacun chacune se regroupe en son propre troupeau, nous sommes tous et toutes dans le même grand troupeau… que des sous-troupeaux en apparence… composant une seul et même grand troupeau…

et d’ailleurs, nous sommes tous et toutes le mouton de quelqu’un ou de quelque chose d’une certaine façon… même quand on fait la révolution virtuelle, on consomme les bébelles des moutons qui se pensent ptits loups…

tous et toutes des moutons qui louvoyons en cette louve vie… qui nous mangera éventuellement la laine sur le dos… car chacun chacune on tricote son chemin jusqu’à la destination finale…

tous et toutes aux prises avec de fortes émotions plus ou moins faciles à contenir, ou à poster, ces temps-ci… tous plus ou moins apeurés(e)s devant l’incertain inconnu, devant une route qui semble aller droit vers un mur d’abattoir cosmique… certain(e)s optimistes, d’autres moins… car à la base de l’existence du mouton la peur… comme du loup d’ailleurs…

mais au fond, nous faisons tous et toutes partie du même grand troupeau humain…

même si certains moutons se pensent loups et louves, tous et toutes nous hurlons à la lune, et à la une… ou sur notre mur ou fil d’actualités… et toujours à soi que l’on hurle éventuellement…

certains moutons se plaisent à blaster et à sermonner les autres moutons avec plus ou moins de délicatesse… la chicane pogne régulièrement dans le troupeau, de brebis plus ou moins égarées…

car toutes et tous nous sommes soumis à certaines lois, à certaines règles… certaines créées par l’humain, d’autres par la nature… et d’autres encore inconnues même des Dieux…

et vous aurez beau hurler et insulter haut et fort, le chemin continue de se déployer sous nos pattes et nous continuons d’avancer… vers une inconnue destination… c’est le chemin qui compte dit-on… celui-ci est surprenant…

mais vous aurez beau crier et hurler haut et fort pour tenter de réveiller le troupeau, la masse des moutons endormis, le problème est que vous dormez probablement aussi fort que nous vous aussi… en rêvant que vous êtes éveillé(e)s… tout en blastant les autres moutons…

d’un côté, les moutons conspirationnistes et fiers de l’être qui réfléchissent, de l’autre, la masse endormie et inconsciente des bêêêtes moutons et brebis… tout un zoo mes ami(e)s…

mais au fond, même seul et unique troupeau…

en route vers l’inconnu, sur une boule tourne dans le vide, sans certitude aucune… en ébulition comme jamais actuellement… la seule certitude étant notre suite commune incertaine vers l’ultime méchoui… à vos BBQ brebis égarées !

et peut-être qu’un jour, on se réveillera de ce grand rêve commun actuel qui nous semble  pourtant si réel actuellement… et qu’on bêlera d’étonnement… en restant bête devant l’évidence de la réalité si twistée ces temps-ci… à se dire que ce rêve semblait pourtant si réel… good morning gang de

finalement, je me demande vraiment où on s’en va…

ou peut-être devrais-je me demander où on est ? car qu’ici en ce moment qui existe…

je sais je sais, j’essaie encore de faire mon ptit intello…

bêêêê oui…

 

Une réflexion au sujet de « bêêê oui bêêê non »

  1. Ravi

    superbe cette chronique du mouton fêlé…..
    je suis à lire un livre du chaman français Laurent Huguelit qui répond aux questions des moutons «éveillés» et aux endormis aussi (nous tous quoi?)

    Mère, l’enseignement spirituel de la forêt amazonienne,
    avec préface de Mathieu Ricard (et oui le moine)

    ……«l’intention est bonne, mais le coeur n’est pas pur»

    …..«il n’y a pas de coupable, seulement des coeurs blessés»

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s