boules d’amour

104187352_10159869585513957_965772527506837498_n

♥♥♥ – 14/6/2020

l’amour au temps du Corona / déconfinement in progress…

aurais-je vraiment eu besoin de traduire ?

d’ailleurs, vous pouvez choisir le type de boules que vous préférez… boulettes carne ou végé, bulldozer, bulles eyes ou bullschnout…

car de toute façon, nous vivons tous et toutes ensemble sur cette même grosse boule bleue qui tourne dans l’infini des multivers… où est-elle verte ? il semble que de moins en moins… mais toujours ronde aux dernières nouvelles… quoi qu’elle pourrait être de plus en plus plate…

en tous cas, aux dernières nouvelles, elle tournait toujours puisque Galarneau (capice Boomers ?) s’est de nouveau la boule levé ce matin… et il nous éclaire de nouveau la et les boules des environs…

on en plein la boule poilue de ce Corona non ? il nous fout les boules ce Covid…

pas tant du virus comme tel qu’on en a plein la boule, car les virus on doit apprendre à vivre avec puisqu’ils sont légions – engagez-vous qu’ils disaient – mais plutôt des propos autour du virus, et surtout les propos autour des propos des autres autour du virus… plein la boule des bulldoseurs argumentatifs et argumentaires… oui, non, peut-être…

quelle pandémie les ami(e)s… pour certains, la vie est en train de devenir une panne d’ami(e)s…

alors on fait dans l’humour de bull de taureau ce matin car parfois assez c’est too much… et alors mieux vaut en rire… et s’éclater la boule…

depuis 3 mois, on se déchire, on se désamifie à tour de doigts et de claviers et par écrans interposés et certains beaucoup moins posés, on s’engueule à tours de langue virtuelle et on argumente à qui mieux mieux à coups de Youtube, on se grafigne l’âme pour des positions probablement somme toute assez semblables : amour de soi et de son prochain et de sa prochaine, fragile équilibre entre sécurité et liberté, vivre et laisser vivre et faire le moins de torts possible en toutes circonstances…

et vivre en laissant le moins de traces possible de notre passage… pour la plupart d’entre nous car pour d’autres, pas si grave les traces qu’ils laissent sur la boule…

la situation actuelle redéfinit autant notre vivre ensemble que nos relations sociales personnelles… les choses sont exacerbées, amplifiées, multipliées, et parfois exagérées… on a l’épiderme à fleur de boules, la patience mise à rude épreuve… tout le monde à la recherche de preuves… certains surtout des preuves du contraire…

la dualité terrestre est à son summum en ce moment sur la grosse boule des zumains et zumaines… probablement que notre propre dualité interne extériorisée et magnifiée… pas comme dans magnifique, plutôt comme dans pathétique…

alors slackons-nous les boules – autant celle qui git sur nos épaules que toutes les autres boules de l’arc-en-ciel – et apprécions le moment, savourons la chance de vivre sur cette boule de paix, d’amour et de protection…

car à force de vouloir se sauver la boule, on finira par la perdre…

foi de pirate maboule…

prenez bien soin des vôtres… vous tous et toutes, chères boulettes d’amour…

que ce soit dans le dalot de la vie, avec réserve ou dans tous vos abats 😉

et aimons-nous tout le tour de la boule…

104170429_3176331452426663_7673499910384690375_n

2 réflexions au sujet de « boules d’amour »

  1. Prashanti

    Je viens d’allumer sur cette photo qui fait plus de sens après lecture de ta chronique.
    Mon coté catho se calme….

    Répondre
  2. Ravi

    pas facile de vivre l’épreuve
    de ne pas savoir
    de recherche de sens de ce qui se passe sans trouver
    d’identification à des repaires qui ne sont plus là
    d’accepter que je ne sais pas grand chose de la vie

    quelqu’un disait (je ne me rappelle plus qui, Frédérique Lenoir je crois) Dieu est mort … bravo….maintenant nous sommes obligé de chercher, mais nous le faisons à l’extérieur de chacun de nous au lieu d’enfoncer à l’intérieur pour regarder mes peurs, mes appréhensions, mes incompréhensions, et surtout qui je suis aujourd’hui, ???? un mini grain de sable dans l’Univers, mais combien puissant en acceptant d’affronter le vent à la proue de mon bateau
    sans savoir de ma destinée, sauf …… mon passage dans l’au delà
    ce que la situation actuelle nous offre en ne voulant pas regarder de face la «grande faucheuse»

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s