maintenant pour l’éternité… ici dans l’infinité…

109777369_2717912241643750_8106164205812344947_n

♥♥♥ – 9/8/2020

l’amour au temps du Corona… déconfinement estival en circuit fermé…

ce matin, juste envie d’écrire… d’écrire dans le vide… d’écrire sur la vie, autour de la vie, d’écrire dans les trous entre la vie et la vie… si de tels trous peuvent exister… car la vie est pleine d’elle-même…

pas envie d’écrire sur quoi que ce soit de particulier… pas envie de parler de, de tourner autour de quelque chose de précis… juste envie de taper sur mon clavier… comme d’autres tapent sur un punching bag… écrire pour se sentir vivant et s’évider… moi ce sont les mots qui me défoulent… taper et voir ce qui sort de ma boîte à surprise…

juste envie d’écrire, d’écrire comme ça, en général… écrire sur tout, mais surtout écrire sur rien… rien qui ne vaille, rien qu’il ne faille écrire autour de… écrire en rond sans vouloir arriver à quelque part… car encore ici, toujours qu’ici…

écrire pour le plaisir, le simple plaisir d’écrire…

écrire pour ne rien dire, écrire pour faire de la place… en soi, et nulle part…

envie de jouer avec les mots, entre les mots, ou pour être plus précis, me laisser jouer par les mots… me laisser jouer des tours, laisser les mots me faire tout le tour de la tête, laisser les mots me faire faire tout le tour de la terre… and back

écrire sans bons sens, écrire sans faire de sens, écrire sans faire de mauvais sang, ni à moi ni à toi…

simplement écrire feel good style

écrire pour sentir, écrire pour tirer dans tous les sens…

écrire pour étirer le temps, écrire pour extirper le non sens de cette existence…

écrire sans nécessairement être lu… écrire que pour écrire… écrire sans m’en faire, écrire sans trop en faire…

écrire sans penser aux yeux qui se pencheront éventuellement sur ces mots… écrire… qu’écrire… écrire en chuchotant, écrire sans lever le ton, écrire tout bas, écrire profil bas…

écrire pour faire le tour du monde, pour faire le tour de moi, pour arriver jusqu’à toi… ici, là-bas, même différence…

et finalement toujours en revenir ici, maintenant… moi avec toi, nous avec vous… un nous qui inclues tous les moi, les toi, et eux et elles… même si eux et elles ne sont autre que toi et moi… et que toi et moi, quelle différence au final ?

même différence… et aucun sens… sens unique, sens ludique…

écrire pour être ici… qu’ici… partout… dans le grand now…

maintenant pour l’éternité…

ici dans l’infinité…

P.S. non, pas vraiment rapport la photo… quoi que… 😉 quand on écrit sans bon sens, tous les sens sont bons… et la beauté est complète en elle-même…

Une réflexion au sujet de « maintenant pour l’éternité… ici dans l’infinité… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s