avoir raison d’avoir tort, et vice versa

♥♥♥ – 4/10/2020
l’amour au temps du Corona… semi reconfinement automnal… et vague la galère

hier j’ai posté cette citation qui a attiré pas mal d’attention:

sincèrement, je ne joue même plus un rôle actif dans ma vie désormais… les choses ne font qu’arriver et à chaque fois je me dis: Oh c’est ce qu’on fait maintenant ? OK d’abord…

plusieurs semblent s’être reconnu(e)s dans ces mots car vous avez été nombreux à liker, à adorer ou à sourire…


je trouve que c’est bon signe qu’on soit plusieurs à suivre le cours des choses sans trop sentir que nous décidions quoi que ce soit en ce moment… we go with the flow… et floush et floush la vie

certain(e)s y voient là une certaine docilité, d’autres une attitude Zen, c’est selon…

certain(e)s considèrent cela comme de la soumission, du moutonnisme, d’autres comme une simple réponse à ce que l’on sent qui doit être fait collectivement afin de protéger le plus grand nombre, notamment les plus vulnérables…

même si parfois, les directives sont contradictoires ou pas tout à fait claires… mais it’s a cazy world out there en ce moment… et personnellement, je ne voudrais être en charge du chaos actuel…

tout le monde est plus ou moins contrarié à divers degrés par ces mesures restrictives – relatives – de notre liberté… mais pas comme si on avait le choix, n’en déplaise à certain(e)s spectateurs/trices de cette pseudo téléréalité en temps réel, temps qui n’existerait même pas… du moins pas telle qu’elle se présente dans sa globalité…

on a tous et toutes et chacun(e) notre propre point de vue sur les choses de ce monde… et avec ce point de vue spécifique vient aussi des opinions… opinions qui ne sont au fond que des pensées futiles au sujet d’un monde qu’on ne saisit que partiellement, imparfaitement, avec tout plein plein de limites… see you later maybe pleine conscience…

hier, une connaissance à moi me disait que l’affirmation ci-haut était sujet à débat

bien sûr… tout est débattable… si on veut débattre…

ce à quoi je ne tiens plus du tout personnellement… car je considère en effet que tout le monde peut bien avoir partiellement raison dans sa ptite tête de pinotte, mais en même temps, il semble évident aussi que tout le monde a partiellement tort… car notre point de vue est limité, biaisé, optu… on ne voit que ce l’on peut voir, ce que l’on veut voir…

et pour avoir débattu en masse dans ma vie, et m’être pris au sérieux dans ce jeu futile des batailles d’idées, notamment au cours de mes études universitaires qui ont fait de moi un Ph. D. en ma ptite matière grise, j’ai réalisé l’infinie futilité des débats…

le débat d’idées est un sport extrême s’il en est un… que l’on voit se dérouler en silence bruyamment avec tant de stérilité et tout autant de passion et d’arrogance sur les réseaux asociaux ces jours-ci…

des gens qui se pitchent des arguments aux murs les un(e)s des autres, arguments fondés sur bases reposant sur du sable émouvant de sources obscures… et discutés entre Kéveunes qui ne saisissent à peu près rien de ce dont ils et elles parlent de

des masses d’épidémiologie 101 pour les nul(le)s qui s’échangent à tour de gros bras intellectuels mais bien chétifs au niveau de la logique et de la rigueur intellectuelle… émotions quand tu nous tiens… si tu pouvais nous retenir un peu plus…

il me semble qu’il se brasse publiquement plus de poutine sophiste à la grosse sauce brune bien épaisse que de virus bactériologiques ces temps-ci…

car on en sait si peu au fond et en surface, si on en sait même quelque chose du tout… car on ne sait rien du grand tout… alors la logique voudrait naturellement que l’on s’abstienne de commentaires… mais on dirait bien que ceux et celles qui en savent le moins sont ceux et celles qui se font aller les doigts le plus… et le plus fort… et souvent à coup de généralité grossières… reposant sur encore moins que de l’air chaud

si on pouvait tous et toutes se garder une ptite gêne… du moins, émettre nos opinions avec des pincettes, «entre guilllemets», avec un coussin de réserves… et de respect des idées différentes des nôtres…

et simplement utiliser davantage les termes peut-être, d’après moi, selon ce que je comprends, selon ma perception et compréhension limitée, etc… mais pour cela, ça prend beaucoup d’intelligence, la vraie, la humble… pas celle empruntée… qui shake dans ses culottes…

car derrière les multiples je respecte ton opinion mais réside souvent tant d’arrogance, de dénigrement, de disqualification… tellement de joyeux innocent(e)s tout aussi endormi(e)s les un(e)s que les autres, mais simplement différemment de leur ennemis philosophiques, incapables de saisir tout point de vue différent des leurs… et pourtant, même grand film dans lequel nous jouons, tous et toutes des rôles différents et uniques…

alors débattre ? non merci… je préfère le dalot aux abats, aux combats de mot et ébats intellectuels qui prennent place sur la palce pubique…

car chers frères et soeurs du monde entier et de tous les continents, en vérité je vous le dis : I don’t know fuck all… et je suspecte que vous non plus…

et pendant que certains s’évertuent à tenter de sauver la vie des autres, gardons-nous une grosse grosse gêne pleine d’humilité relative car la boule sur laquelle nous évoluons tourne dans le vide sidéral en allant God knows where et chacun(e) fait du mieux qu’il/elle peut avec ce qu’il/elle a dans les mains… et dans la tête, et dans le coeur…

____
et en terminant, je joins en vrac quelques commentaires witty et pertinents de mon ami Jean-Michel Placais, copiés et volés sans permission et sans vergogne aucune de son mur FB… salut JM 😉

Just be kind. Everyone is struggling: covidiots, conspirationists, government officials, parents, the jobless, the entrepreneur, children, Donald, you & me. Just be kind. We can tear ourselves apart or face this with kindness, which has another name: humanity.

Comformity and revolt are the yin-yang manifestations born out of the same fear of the unknown.

Strangely, intelligent people amongst my friends all have diverging opinions and conclusions, but are relatable and open to discussion. The less intelligent people amongst my friend have one out of two opinions only (pro-Legault or anti-mask) and their intuition tells them so strongly that they are right, that it is not even open to discussion. Of course, intuition is sometimes just another word for cognitive bias. What I find most interesting is that the people who have an educated opinion on the topic are not converging in their conclusions. I would assume that they would tend to, because with a proper investigation, one should get closer and closer to the truth. And that truth would be the same for all. So either we are not getting the good info to base our reflections upon, either my friends are not as intelligent as I believe them to be, either we’re so far in the post-truth era that truth itself is starting to disappear.

Comme le dit si bien l’expert Karim Duval:
«Ce qui est bien dans le covidisme, c’est qu’il y a pas une seule Vérité. Chacun a la sienne. Donc quelque part, la vérité est nulle part, donc partout. (…) Les fourmis, les gnous, les sardines, arrivent à aller dans la même direction. Pas nous. Mais j’ai foi en l’homme, j’ai foi que, un jour, nous nous éléverons au niveau intellectuel des sardines.»

2 réflexions au sujet de « avoir raison d’avoir tort, et vice versa »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s