en arrière, en avant, en haut et en dedans…

Source: RememberingNativeAmericans.org

♥♥♥ – 19/11/2020
l’amour au temps du Corona… take 2… vert, jaune, rouge et zone orange…

traduction: quand je regarde derrière, je déborde de gratitude… quand je regarde devant, je suis inspiré(e) par une vision… quand je regarde vers les cieux, je suis empli(e) de force et quand je regarde en moi, je découvre la paix

en ces temps trouble, une prière ce matin… inspirée par les peuples autochtones de l’Amérique…

quand je regarde derrière, je déborde de gratitude…

gratitude pour nos ancêtres, pour nos prédécesseurs… reconnaissant pour tous ceux et celles qui ont ouvert le chemin pour moi, pour toi, pour vous, pour nous…

car afin que nous puissions jouir de ce confort, de ce luxe dans lequel nous vivons, de nombreux efforts ont été faits, de nombreuses vies ont été sacrifiées…

malgré ces temps plus instables actuellement, nous avons chaud, nous avons à manger et à boire… de même qu’un toit au-dessus de nos têtes, et des vêtements pour couvrir notre corps…

ce corps qui nous véhicule, qui se regénère, malgré certains abus de notre part parfois… ce corps qui nous permet de bouger, de se mouvoir… ce corps qui retournera à la source éventuellement…pendant qu’il nous soutient, apprécions-le…

quand je regarde devant, je suis inspiré par une vision…

ces temps-ci, un peu plus difficile de voir devant qu’à l’habitude… mais même cela peut être inspirant car nous sommes forcés de pré voir, de préparer le terrain pour ceux et celles qui suivent… pour les 7 prochaines générations… au moins…

trop longtemps nous avons vécu sans respecter notre mère terre, la nature qui nous nourrit, l’environnement même dans lequel on vit… nous avons vécu au-dessus de ses moyens, à cette précieuse terre…

important alors de regarder devant pour voir où nous voulons aller collectivement, voir comment nous pourrons réparer nos abus et erreurs du passé, combler ce flagrant manque de respect envers la source même de notre vie… même si pas certain qu’il ne soit pas trop tard… on doit tout de même garder espoir et marcher notre parole… chacun chacune à notre mesure, à notre petite et grande échelle…

quand je regarde vers les cieux, je suis empli de force…

en ces temps de doute, en plus de l’espoir, essentiel de garder la foi aussi… foi en une force supérieure, foi dans le grand esprit… esprit saint, saint d’esprit…

puiser en cette force suprême, en cette intelligence divine… même si nous ne sommes certains de rien, même si on doute de tout… doutons de ce doute…

même si la vie ici-bas nous brasse de tous bords tous côtés ces temps-ci, pas d’autre choix que de garder la tête haute et les oreilles ouvertes afin d’entendre la musique céleste, le message des cieux… hymnes du Pays d’en Haut… aho en haut !

et quand je regarde en moi, je découvre la paix

car ultimement en soi que réside la paix fondamentale… au delà du mental justement… car si pas en soi, où ? si pas ici, nulle part ailleurs car nulle parti ailleurs qu’ici… tous les ailleurs résident ici, en soi… paix en soi, paix partout… malgré la guerre…

et si pas maintenant, quand ? car pas d’autre moment… môman môman, tes enfants passent par de bien drôle de moments…

on porte le monde extérieur en soi, alors pour trouver la paix en ce monde, fermons les yeux et regardons, fermons les oreilles et écoutons, mettons tous nos sens au service de la paix… pais de coeur et paix d’esprit…

car la paix consiste souvent à marcher dans le déséquilibre, à danser sur le fil de la vie qui swing et rock n roll… cha cha cha la vie… et tangue le tango…

un fil toujours mouvant la vie, toujours instable et la paix ne peut être que vivante et mouvante, émouvante… paix qui fuit l’immobilisme…

la paix est un processus en constante évolution, en mouvement perpétuel, en déséquilibre équilibré malgré tout… car la vie vit en nous…

la vie, comme la paix, n’arrête jamais… elle se cherche et elle se trouve, se perd et se reperd alors que le seul repaire est en soi…

car toujours la paix avance, continue, se fraie un chemin et fonce dans le vide de la vie à venir… pas toujours comme on la voudrait la vie, pas toujours reposante ni confortable mais toujours en mouvement…

émotion signifie énergie (é) en mouvement (motion)… et oui, la vie bouge, la vie est fluide, la vie fait floush floush en nous… émotions, pensées, sensations, et interactions sociales… parfois coulantes, parfois choquantes…

la vie est mouvement perpétuel et la paix consiste à bouger avec l’énergie qui est vie…

alors en arrière, en avant, en haut et en dedans…

partout autour, partout en nous… en bas comme en haut ! hi ha !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s