moi j’suis moi toi t’es toi et c’est ça qui est ça

♥♥♥ – 15/12/2020
l’amour au temps du Corona… take 2… rouge presque partout…

traduction : tu ne peux qu’être qui tu es, parce que tu ne peux pas être qui tu n’es pas…
– Anne Nonyme, via Bodhi

full gros bon sens…

pour certains, je suis un mouton, pour d’autres pas… pour certains autres encore, un peu des deux… ou encore ni l’un ni l’autre… et vice-versa…

pour certains, je suis un endormi, pour certains autres, un illuminé…

mais au fond, je ne suis rien de particulier… je suis un peu de tout, mais rien vraiment de ce que l’on pense que je suis… comme toi, comme vous, comme nous tous et toutes…

car au fond, nous sommes tous et toutes simplement des êtres humains… faisant du mieux que l’on peut avec ce que nous avons entre les mains, dans le coeur et dans l’âme…

chacun chacune nous sommes les fils et les filles de nos parents, vivants ou morts, les pères ou les mères de nos enfants, les frères et soeurs de nos frères et soeurs, eux et elles d’autres êtres humains au même coeur que nous, dans le même grand choeur humain, la même grande chorale pas toujours harmonique ni en accord…

mais nous sommes tous et toutes les fils et les filles d’une même et grande famille… la famille humaine… les terriens, les habitants de la terre… parfois pas mal habitants en effet… mais humains malgré tout…

durant les fêtes à venir, certains en profiteront, d’autres subiront… certains respecteront les consignes, d’autres un peu, ou peu plus, d’autres plus que moins, d’autres encore plus ou moins… certains autres, pas du tout…

évidemment, bien sûr les agissements des uns provoqueront réagissements chez d’autres…

mais au-delà de nos différences, ne serait-il pas possible que l’on mette l’emphase sur nos ressemblances ? nos similarités, notre humanité commune, ce qui nous rassemble et nous fait nous ressembler plutôt que de nous diviser ? just asking…

car tout le monde est plongé dans le même grand bain houleux, chacun chacune avec sa propre petite barque personnelle, chacun chacune traînant sa petite histoire personnelle… chacun chacune faisant du mieux qu’il et elle peut dans la grande marre humaine commune, le même grand tintamarre actuel…

certains tanguent dans la houle, d’autres vaguent à l’âme, certains autres chavirent presque en cette folle mer agitée…

mais tous et toutes nous ne sommes simplement que notre propre petite personne… et tellement plus que nous ne le soupçonnons pas toujours…

nous ne sommes que qui nous sommes, bien humblement, en sachant un peu sur tout tout, en ignorant beaucoup sur encore davantage… certains trop certains d’eux-mêmes et de leurs croyances et connaissances, d’autres pleins de doutes malgré leur sagesse…

au fond, personne ne sait totalement qui il ou elle est, alors pour une fois, pouvons-nous seulement nous permettre d’être tout simplement qui nous sommes ?

car

5 réflexions au sujet de « moi j’suis moi toi t’es toi et c’est ça qui est ça »

  1. Yusuf

    Quelqu’un qui essaye désespérément d’être lui-même, ou son jumeau qui essaye désespérément d’être quelqu’un d’autre, sont tous deux vraiment eux-mêmes également, dans leur quête respective.
    They are both what they are 😁

    Répondre
      1. Yusuf

        Peut-être que le jumeau 1, en étant parfaitement copié, ne voudra plus être lui, et essayera d’être quelqu’un d’autre, en faisant cela, rencontre sa vraie nature d’être lui-même en cherchant à être quelqu’un d’autre.
        Genre : Tout est parfait because… you gotta be how you  » is  »
        … Ce qui est difficile est le non-jugement de l’autre, dans sa quête.
        😅

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s