envies… en vie le chroniqueur

♥♥♥ – 16/12/2020
l’amour au temps du Corona… take 2… full dans le rouge…

si vous lisez ces mots, peu importe depuis quand et/ou d’où (sonne drôle hein ? I like ;-), c’est que vous êtes abonné(e)s à ce blogue… si je mets souvent les liens vers mes chroniques sur mon mur FB, le seul réseau social que je fréquente et c’est plus que suffisant, je ne mettrai pas le lien de cette chronique en particulier car plus personnel mon message ce matin, plus intime… ce que je fais quand j’écris à propos de choses plus personnelles… à ne pas mettre sous les yeux de tout le monde, surtout pas de n’importe qui… car un peu pudique le chroniqueur… malgré les apparences d’un gars qui écrit à tous les jours…

mais vous, vous avez pris la peine de vous abonner à ce blogue alors me voilà… juste pour vos yeux, vos 💕…

envie d’écrire plus personnel ce matin, de me livrer un peu… sur ce qui se passe derrière cet écran, dans la tête et le coeur qui dictent ces mots, du réservoir d’où ils partent, ou ne font que passer… envie de me mouiller un peu, même si moins 20 dehors…

comme je le fais d’habitude, ce matin j’aurais pu partager des mots et autre bla bla au sujet de certaines choses à l’extérieur de moi, à partir d’un meme particulier, de mes questionnements personnels face à la vie, car plus cela que j’ai à partagé que des réponses de toute façon…

car je réalise de plus en plus que je n’ai pas vraiment réponse à rien, mais que j’ai plutôt question à tout…

mais ce matin, envie de me livrer un peu… data d’ati…

envie… de vous dire que j’approche le cap des 2 500 chroniques publiées sur ce blogue depuis presque 10 ans – 2 475 pour être plus exact… taureau à la plume persistante aurait pu être mon nom de scout 😉

donc envie… de me dire…

envie… comme dans être en vie

et de vous dire que j’ai envie, lorsque j’aurai atteint le cap du 2 500 – simplement parce que ça fait rond donc 25 more to go sous cette forme – que je sens le besoin de changer quelque chose dans mes habitudes écrituriennes telles que je les pratique depuis petite jolie lurette… même je ne sais pas encore ce que je vais faire de différent, où j’ai envie d’aller ailleurs, que quelque chose me pousse au… derrière… la tête et qui fait poupoum poupoum dans mon 💓 …

vous laisser savoir que j’ai envie… d’écrire en anglais parfois aussi… et pas seulement en français ni même en franglais… car l’anglais est une langue so flexible, witty, twistable, funky & cool

aussi envie d’être lu par plus de monde, de par le monde, par du monde de partout dans le monde, même si c’est déjà un peu le cas avec ce blogue, même si à échelle tout de même limitée… tel que vous pouvez le constater ci-bas…


en plus de mes mots, envie de partager davantage ma musique car je suis à apprendre la composition, et le piano, en plus de continuer à raffiner la danse de mes doigts sur ma 🎸…

aussi envie d’entretenir des communications avec vous lecteurs/trices à l’occasion… envie de savoir comment ça va chez-vous, en vous, autour de vous, dans vos têtes, dans vos âmes et dans vos coeurs… entendre à quoi vous pensez, sentez, ressentez, vibrez…

depuis presque 10 ans donc, je publies mes mots, habituellement le matin, quoi que ces derniers temps, certains changements sont en train prendre place dans ma vie avec l’arrivée d’une personne chère à mon ♥️ qui est devenue ma voisine immédiate depuis quelques mois… doux doux…

mes ptits mots dits, écrits sur le tas, songés un peu et surtout spontanés, je les offrais et les offre cuits et frits, toujours sans attente, et sans prétention… mon plaisir, really… wannabe chroniqueur je suis et toujours serai… mais envie de voir si je peux vivre en partie de mon passe-temps qui occupe de plus en plus de temps et auquel je voudrais consacrer plus de temps justement… écrire day in day out… et dire… ce qui me passe par la tête, mais en l’adaptant que ces mots soient bien compris… moins de place à l’interprétation, alors de plus en plus droits au but les mots…

je suis en période qu’on pourrait qualifiée de pré retraite, avec des économies de côté qui pourront durer encore quelques mois… pré retraite sabbatique…

ensuite, je devrai retourner faire des bidous pour soutenir l’entretien de ma petite église (au repos pour le moment) et de mon petit coin de paradis val-davidien… en c’est en ce sens que j’explore diverses possibilités…

aussi envie d’écrire sur des sujets d’actualité à plus grande échelle… comme une envie d’être lu plus large, de partager mes propos avec plus de gens like minded comme on dit au pays de la reine d’Angleterre et de ses sujets… envie de m’impliquer davantage socialement car je réalise que de vouloir rester marginal et alternatif n’est qu’un refus de jouer le jeu social dans toutes ses dimensions… on vit dans ce monde, alors let’s play the game… envie de m’impliquer avec des solutions, des pistes du moins… pas certain de ça encore ni dans quel sens mais envie d’aller vérifier… car comme disent les anglos, when in doubt check it out

envie de prendre des risques, envie d’aller voir de l’autre côté de mes limites, autant mentales qu’intellectuelles… envie de me servir de mes mots pour contribuer à changer le monde et pour m’explorer moi-même car lorsqu’on écrit intuitivement, on ne sait pas toujours ce qui va sortir… et dans un blogue, on a le luxe de pitcher nos mots comme ça vient… envie de faire du sens de ces mots qui se bousculent parfois dans ma tête et trébuchent sous mes doigts… et envie d’emmener les lecteurs avec moi, du moins ceux et celles qui le veulent… welcome to the twilight zone

je suis à explorer différentes options, diverses avenues, notamment la plateforme Patreon sur laquelle on peut soutenir financièrement des créateurs… passionnant de voir la façon dont certains personnes réussissent à gagner leur vie en faisant ce qu’ils/elles aiment, sans compromis, et avec coeur et courage (même racine ces deux mots)… et de développer une relation privilégiée avec ses souteneurs…

envie de partager mes passions avec un groupe de gens qui ont envie d’apprendre eux et elles aussi, notamment comment écrire des koans, l’apprentissage du latin – riche langue dans le vinaigre s’il en est une et pas morte du tout à mon avis – à la base de plusieurs des mots que l’on utilise et qui nous aide à comprendre notre pensée dont la matière est justement les mots…

l’idée est de partir une façon de communiquer virtuellement pendant les prochains mois car nous sommes de nouveaux seul(e)s ensemble mais chacun(e) chez soi pour les prochains mois à venir on dirait bien… mais le but ultime est de se voir présenciellement dès qu’on le pourra… mais que sera sera…

alors voilà mes envies cher lecteur/trice… totalement en vie, totalement ouvert à ce qui est pour le moment, soit beaucoup d’introspection et de repos du corps et d’esprit, et ouvert à ce qui sera… en temps et lieu…

car ce qui est juste pour soi se produira toujours au bon moment…

5 réflexions au sujet de « envies… en vie le chroniqueur »

  1. Le retour du Flying Bum

    Je vous salue et vos initiatives du même souffle. Dans cette période de petits sandwichs pas de crôute, j’en aurais beaucoup à manger avec mes 1,000 publications à côté de vos (bientôt) 2,500. Bloguer, quelle affaire. Quand on pense que les millionnaires du web ont parfois 16 ans et bien peu de vêtements sur le dos de leur féminité, on se demande quelquefois qu’est-ce qu’on y fout (fou?). Si on parle statistiques, ma page est vue principalement par des pays francophones mais pas nécessairement le mien ne premier. Par exemple, au moment où j’écris le compte est à : France 48, Belgique 22, Canada 7, États-Unis 5 et Pologne (!?!) 1. La première chose qui me vient à l’esprit serait : GO Pologne GO! Nul n’est prophète en son pays, direz-vous, et si la langue de Shakespeare vous est familière, allez-y gaiment. Ce sera beaucoup plus de travail et parfois, juste traduire un texte, même de façon irréprochable, n’est pas une garantie de succès. Ce qu’aiment les belges, même bien traduit, laissera l’américain bien indifférent, voire songeur. Ce sera un plaisir de vous lire en ce qui me concerne, dans une langue ou dans l’autre. Mais en latin? J’en ai perdu un bout depuis l’école secondaire !

    Répondre
    1. atisupinodion Auteur de l’article

      cher vagabond volant 😉

      merci pour tes mots
      mais blogue à part, 1000 vaut 2500 car nous deux, on fait davantage dans le mot que dans les nombres hombre…
      quant au latin, j’aimerais apprendre ensemble… car qu’au début ici le wannabe latineur de fantaisie 😉

      au plaisir

      Répondre
  2. Yusuf

    Hey Ati !
    Dans mon cas, je vais continuer à te suivre.
    Car, d’une part, le goût d’être en  » relation  » est plus important que le médium ET, d’autre part, je n’aime pas trop la gratuité, car je crois que tous ont droit gagner leur vie en suivant leur passion.

    Enjoy the last 25 …
    Yusuf

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s