à vous qui vous réunirez quand même à Noël

♥♥♥ – 22/12/2020
l’amour au temps du Corona… take 2… full dans le rouge…

comme ça, vous allez faire fi des recommandations des autorités de la santé publique et du gouvernement et vous réunir quand même à Noël ?

OK, si c’est ce que vous décidez de faire, votre choix… rien qu’on ne puisse faire pour vous en empêcher… surtout si vous faites ça discrètement… possiblement que personne ne s’en rendra compte… et on vit dans un pays libre right ? même si certains se sentent un peu – ou pas mal ou plus – brimés dans cette liberté ces temps-ci…

sachez tout de suite que si j’étais votre voisin, même si je ne suis pas d’accord avec votre décision, je ne vous délaterais pas… pas mon genre… au pire, je vous exprimerais mon désaccord en privé et vous souhaiterais Joyeux Noël quand même…

mais de mon côté, pas de party ni de rassemblement… et aucun problème avec ça…

moi je resterai docilement à la maison cette année… au calme, à me reposer, à chiller ma vie…

mais je n’ai aucun mérite, je suis pas mal toujours aussi casanier, j’aime bien rester tranquille en mon home et regarder la vie passer, autour de moi, en moi et partout ailleurs… d’ici… mon poste d’observation… homme sweet home…

pas un grand effort pour moi, au contraire, un soulagement même que cette idée de Noël en circuit fermé

et de plus, les célébrations de Noël ne m’ont jamais vraiment allumé, contrairement à


oh, jadis, du temps que mes filles étaient petites, je faisais ma part… je pense que j’ai même déjà fait le père Noël une fois… ou y ai-je penser ? mais dorénavant, les enfants sont grandes… et moi devenu un peu hermite… alors aucun mérite…

malgré qu’on nous demande de modérer nos transports, et de reporter nos rencontres familiales cette année, j’avoue que je peux comprendre votre réaction…

car en principe, tout le monde il est libre et personne ne devrait nous dire quoi faire right ? oui, la liberté individuelle est un principe sacré dans nos sociétés… bien d’accord avec vous… même si je trouve que parfois, elle devrait avoir des limites notre liberté individuelle…

oui j’avoue moi aussi, il y a de nombreuses incohérences dans les directives de la santé publique… parfois difficile à suivre tout ça… j’avoue que l’idée que les familles ne puissent se réunir pour le temps des réjouissances puisse passer difficilement pour certains… et suscite grogne et irritation, et contestation même… compréhensible…

en effet, personne ne devrait être séparé(e) de ceux et celles qu’ils/elles aiment en cette habituelle saison des rapprochements… et personne n’aime se faire dicter quoi faire dans la vie… tout à fait humain…

pour être tout à fait honnête, moi aussi les mesures restrictives me tombent parfois sur les nerfs… désinfecte, mets le masque, enlève le masque, repeat after me, advitam aeternam…

et comme vous, moi aussi, j’entretiens des doutes face aux fameux vaccins développés pas mal rapidement je trouve… mais pas très connaissant en la matière alors me garderai une petite gêne pour le moment… et continuerai de faire mes recherches 😉

et moi non plus, pas 100 % certain et en confiance face aux intérêts réels des grandes pharmas… ni de la sécurité des vaccins à longue terme… donc je partage vos doutes… sur ça on s’entend… déjà ça de fait…

mais voyez-vous, moi j’ai envie de jouer la game, envie de respecter ce qu’on me demande, ce qu’on nous demande… envie d’essayer d’aider ma gang d’humains à passer à-travers cette situation… vous pouvez me traiter de mouton, de suiveux et d’endormi si vous voulez… j’assume… et ainsi soit-il…

mais d’après ce que je constate, notre système de santé est fragile, le personnel pas mal épuisé, et les ressources limitées… depuis 9 mois, ces gens-là travaillent fort et mettent leur santé à risque pour éteindre les feux, Covid ou autres…

moi, c’est principalement pour elles et eux que j’ai envie de rester à la maison… au cas où ça pourrait les aider…


pour elles et eux, comme pour les décideurs et décideuses publics qui doivent tenter de mettre un peu d’ordre dans cette situation kafkaesque… personne ne voudrait leur job en ce moment hein ? en soutien avec eux et elles…

je peux comprendre aussi que vous doutiez de la pertinence de limiter les contacts sociaux car pour plusieurs d’entre vous, tout ceci n’est qu’une mise en scène, une plandémie, et que la très grande majorité de la population n’est pas atteinte et que la Covid ne serait pas pire qu’une grosse grippe…

pas certain de la pertinence de ça, mais votre opinion et je ne peux que la constater, même si je ne la partage pas… car j’ai appris que si les gens pensent quelque chose, souvent ça devient une réalité pour eux… alors je n’essaierai surtout pas de vous faire changer d’idée… chacun chacune son point de vue… le mien vaut le vôtre right ?

mais même si je peux vous comprendre, et que j’essaie d’accepter que vous vous rassemblerez en gang malgré les demandes des autorités – que certains considèrent comme des ordres, des bris de liberté ou même un abus de pouvoir – j’avoue que j’ai néanmoins de la difficulté avec votre décision de vous réunir quand même avec votre tribu…

car pas certain si ces rassemblements qui auront lieu ici et là, et ailleurs, en dépit des demandes des autorités, n’auront en réalité aucune conséquence importante sur notre système de santé… j’imagine qu’on verra ça en janvier… ou à la trinité… espérons le meilleur pour tout le monde quand même…

j’espère aussi que nos différences d’opinion ne prendront pas trop de place dans nos rapports sociaux dans un avenir rapproché… car quand même gros comme divergences nos positions hein ? major disent les anglos…

alors en terminant, si vous décidez quand même de vous réunir, je vous souhaite du bon temps, prenez soin les uns des autres et de vos proches, et aimez-vous beaucoup beaucoup car parait que l’amour est le meilleur médicament pour l’âme…

___
ci-bas, beau texte de Stéphane Laporte

Une réflexion au sujet de « à vous qui vous réunirez quand même à Noël »

  1. Le retour du Flying Bum

    Dommage, tout de même, qu’on n’enseigne à peu près plus l’histoire. Je suis juste assez préhistorique pour avoir connu la tuberculose et la terrible poliomélite, maladies de nos cauchemars d’enfant. J’ai même connu des victimes de l’une et l’autre. Et c’est pourtant la vaccination qui a rayé ces deux calamités de la carte. Un peu de foi, quand même, dirais-je aux parano-anxieux de ce monde.

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s