23 décembre, Joyeux Noël, Mr Vigneault, salut ti-cul

♥♥♥ – 23/12/2020
l’amour au temps du Corona… take 2… full dans le rouge…

traduction: si nous sommes au seuil d’une nouvelle ère, l’âge du Verseau, mon travail consiste à calmer mon esprit, ouvrir mon coeur et soulager la souffrance… si, au contraire, nous faisons face à l’Armageddon, que la fin du monde approche, mon travail consiste alors à calmer mon esprit, ouvrir mon coeur et soulager la souffrance… – Ram Dass

relativement simple non ?

non en effet, pas toujours si simple de calmer son mind (esprit ou mental dans la langue dans le vinaigre ;-), ouvrir son coeur et soulager sa souffrance… la job d’une vie quoi… au jour le jour… chaque jour, chaque instant… surtout maintenant… toujours maintenant… maintenant toujours…

surtout en ces temps de brassage social comme on en a rarement connu auparavant vous et moi ainsi que nos voisins/voisines…

mais, tout de même, pas mal ça qui est ça… calmer son esprit, ouvrir son coeur et laisser se soulager la souffrance… et respirer…

alors mantra du moment : calmer son esprit, ouvrir son coeur et soulager la souffrance… quant à la souffrance, que cela soit la nôtre, ou celle des autres car toujours que la même et grande souffrance au fond… la peur, la crainte, l’insécurité… la mienne ou celle du monde entier, du pareil au même au final…

car le même grand esprit commun, le même grand coeur universel, la souffrance des êtres humains…

parfois, j’aime consulter des gens en qui j’ai confiance pour avoir un point que j’estime au sujet de cette crise que nous traversons… pour prendre le contre pied aux rapports trop près du terrain…

Noam Chomsky, Christian Bobin, Edgar Morin (99 ans), Jeff Foster et Boris Cyrulnik sont quelques-uns des penseurs que j’aime consulter… ou encore Osho, cher beloved, ainsi que d’autres maîtres spirituels qui, même si décédés, offrent des points de vue alternatifs sur la réalité du quotidien quelle qu’elle soit… sans oublier Christine Singer dont les féminins mots doux réconfortent toujours autant…

alors ce matin, c’est aux mots de notre grand sage de Natashquan que j’aimerais faire la place douce ici car les quelques mots qui suivent sont emplis d’une grande sagesse extra ordinaire apaisante… clin d’oeil à mon amie spéciale qui me les a envoyés 😉

L’APRÈS SE PRÉPARE MAINTENANT

Je ne me considère pas comme un oracle ou quelqu’un de sage. Enfin, sage : peut-être la semaine prochaine !

Mais je suis une personne à risque, j’ai 91 ans, c’est la seule chose qui me donne le droit de parler…

Ce que je fais aujourd’hui ?

Eh bien, le Bouddha a dit : “Fais ce que tu fais d’habitude, en ayant beaucoup d’empathie.”

Bouddha, j’en ai une statue dans mon jardin.

Des fois, je vais la voir… Et je lui pose des questions. C’est drôle, elle me répond ! Elle me dit : “Pense à l’autre.” Elle me dit : “Tu es dans l’impermanence.”

Je pense que c’est ce que la pandémie nous a laissé de plus précieux : nous ne serons plus les mêmes, comme nous n’avons plus été les mêmes après la bombe atomique.

Aujourd’hui, il faut des réflexions qui ne soient pas toujours conduites par les taux d’intérêt et l’argent.

Des fois, je me dis : “Est-ce que nous méritons la Terre ?

”Si je m’ennuie ? Je ne m’ennuie jamais !

L’expression “je m’ennuie” a une curieuse signification pour moi, c’est pronominal, ça rebondit sur le pronom : je suis celui qui ennuie moi !

Quand tu fais face à ça, tu te dis : “Je vais attendre que les autres m’ennuient, et là je vais me plaindre !”

Je ne m’ennuie jamais. Je rêve beaucoup. Il m’arrive de parler. Mais il m’arrive beaucoup, beaucoup plus de me taire !

C’est simplement un exercice de préparation pour plus tard, c’est du rodage…

Ça ne sert à rien de se confiner à écouter la peur… La peur ! On la connaît, la peur.

Elle arrive, laide comme un pou, on lui dit qu’elle est laide, elle retourne se maquiller et revient belle comme une déesse des variétés : faut jamais se laisser abuser par la peur!

C’est bien de prier ! Mais on ne peut pas se confier qu’aux prières. Quand on se confie aux prières, on donne le job à quelqu’un d’autre.

Mais quand on se confie à soi-même, là on est à l’ouvrage !

On apprend qui nous sommes dans cette pandémie, on apprend que nous sommes tous devenus responsables de nous, et du voisin.

C’est extraordinaire. Ça ne nous est jamais arrivé avant. C’est un moment de réflexion, de réalisation de ce qu’est la planète, de ce qu’on est…

C’est la première fois dans l’histoire de la Terre habitée qu’on a une photographie instantanée de nous-mêmes.

Et chacun de nous peut faire un selfie : c’est un immense miroir qui nous dit qui nous sommes et ce que nous faisons sur cette Terre. Qui nous dit d’où nous venons.

Qui nous demande : “Êtes-vous digne de cette planète ?” Et on ne sait pas trop quoi répondre.

C’est la première fois qu’on a une photographie qui nous renvoie notre image : est-ce qu’on continue comme ça ?

Oui, il faut penser à l’autre, l’autre juste à côté… L’autre qu’on a un peu oublié

Réfléchir, c’est fléchir le genou de nouveau, s’apercevoir qu’on s’est trompé. Réfléchir, c’est s’arrêter…

Il y aura un après, il en est sûr.

Mais l’après se prépare maintenant.

Alors le Bouddha m’a dit ce matin : “Que fais-tu aujourd’hui ?”

J’ai répondu : “Du sirop !”

Il m’a dit : “Continue et donnes-en à tout le monde…

– Gilles Vigneault, poète-acériculteur québécois

3 réflexions au sujet de « 23 décembre, Joyeux Noël, Mr Vigneault, salut ti-cul »

  1. Ravi

    quand j’entre dans mon anxiété caractérielle (avec la pandémie c’est amplifié), et que je ne sais pas comment composer avec cela, je pense aux personnes qui vivent dans l’angoisse continue (Syrie, Arménie, Éthiopie, Nigéria, Vénézuela…. sans parler des dictatures Corée du Nord, Biélorussie, Tibet….)
    je me pose la question suivante «comment ça va toi Ravi aujourd’hui?…» et je me répond «hummm ça va bien je crois, seulement des angoisses existentielles», que je me laisse vivre tout en sachant que ça va pas mal bien quand je me compare

    merci pour le texte de Gilles Vigneault et de Ram Dass

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s