doutes et questionnements

♥♥♥ – 27/2/21
les chroniques d’un nôbodé…

traduction: le fait de questionner et de douter des compagnies et entités les plus frauduleuses au monde ne font pas de vous un(e) «anti quoi-que-ce-soit»… pas plus que ça ne fait de vous un(e) conspirationniste… en fait, questionner EST et devrait être la tâche de la raison… le fait que questionner soit devenu tellement tabou, devrait, en fait, nous faire peur

depuis un an, on questionne beaucoup… on questionne tout… les stratégies de contrôle, les libertés brimées, les abus des dirigeants, la réelle amplitude de la pandémie, etc…

on questionne à peu près tout, sauf soi-même dans le plupart des cas… de même qu’on a tendance à faire confiance aux sources qui font notre affaire… car notre questionnement vise souvent à nous convaincre que l’on sait… biais d’interprétation…

et pourtant…

on dirait que plus on questionne, moins on sait…

car que sait-on ? que sait-on vraiment ? avec certitude ? nos sources sont devenues tellement nombreuses et toutes susceptibles d’être fake… car nous sommes réduits à vivre à-travers nos écrans… réalité virtuelle et relative…

mais à force de questionner, finalement, que sait-on de plus sur une prétendue vérité, sur LA réalité ? que sait-on de plus sur nous-même ? comme sur le sens de la vie ? poser la question ne solutionne rien…

alors, les questions perdurent… et tournent en boucle dans la cage du hamster cosmique…

car aucune certitude, ni à-propos des choses du monde, ni à-propos de soi-même… toujours des doutes au coeur, en tête, et tout le tour de la terre…


on dit que la principale différence entre les animaux et les humains réside dans notre capacité de penser, de réfléchir, donc de questionner…

à voir les dommages qu’on fait subir à la terre et les injustices que vivent nos frères et soeurs les plus nécessiteux, pas certain que cette capacité de penser et de questionner soit une bonne affaire… si elle pouvait seulement se traduire en une répartition juste et équitable de la richesse… on peut toujours rêver…

ainsi qu’arriverait-il si on éliminait toutes les questions hypothétiques ?

la question se pose et se répond à elle-même… ou pas… 😉


on peut penser autant qu’on veut, ou qu’on peut, mais il y existe plus de pensées que notre capacité de penser peut soutenir… les pensées nous surpassent, et nous surpensent


comprenons par ceci que nous ne vaincrons jamais la pensée… alors humilité et observation… pour trouver la paix du coeur… et de l’esprit…

en cette semaine de relâche, capitulons… car vient un temps où rien ne fait plus de sens que de capituler dans l’amour


paix et amour…

paix – d’esprit – et amour – au coeur…

____________________________________________________________

Si je suis pour mourir, la meilleure façon de me préparer est de calmer mon esprit et d’ouvrir mon cœur. Si je suis pour vivre, la meilleure façon de me préparer est de calmer mon esprit et d’ouvrir mon cœur.
– Richard Alpert, alias Ram Dass (1931-2019) via Rikki

Une réflexion au sujet de « doutes et questionnements »

  1. Ravi

    malheureusement le mental s’emballe
    ce qui fait que le témoin déballe
    et que le discernement ne trouve plus sa balle
    pour apprécier le présent

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s