déclencheurs déclenchants déclenchés

♥♥♥ – 23/3/21
les chroniques d’un nôbodé…

traduction:
les gens ne te déclenchent pas…
ils ne font que déclencher tes déclencheurs…
mais tu n’es pas tes déclencheurs…
tu es dérangé(e) par tes réactions à toi qui, elles, sont déclenchées par l’extérieur…
ce qui est déclenché en toi pointe habituellement vers ce que tu dois guérir…
tu es responsable autant de tes déclencheurs que de ta guérison…

par certain du terme guérison dans cette citation… je dirais plutôt ce avec quoi je dois faire la paix en moi… mais tout à fait d’accord sur le fait qu’en général, on réagisse le plus fortement aux enjeux et aux gens envers lesquels nous devons regarder en nous… et on dirait que la vie est maître à nous les mettre devant la face et sous le nez…

car lorsque notre attention est portée en une direction précise, peut-être que c’est la vie qui nous fait coucou et qui nous dit : youhou, es-tu capable de rester neutre devant ces mots auxquels tu réagis ? qui ne sont que de simples mots au fond… mais les réactions en nous sont bien réelles… paroles paroles… miroir miroir… réactions réactions…

tenez, moi par exemple, pas tout à fait neutre devant cette affirmation si simpliste et condescendante diffusée par certain(e)s braves con citoyen(ne)s (excusez l’espace 😉


encore déclenché big time le chroniqueur par ces mots…

comme si tout le monde qui approuve et respecte les mesures sanitaires avait peur de mourir…

hey braves gens, ces humains n’ont non seulement pas peur de mourir, au contraire, ils et elles risquent leur vie quotidiennement à tenter de sauver les gens atteints – toi peut-être un jour mon et ma brave – et à maintenir en équilibre un système de santé fragile… en contact direct avec le virus eux et elles, contrairement à toi, moi, nous… qui avons le luxe de suivre le film dans notre écran…

mais je parle dans le beurre car nos braves gérant(e)s se terrent dans leurs estrades sécuritaires et s’ouvrent rarement à cette autre réalité qui prend place sur le terrain… la leur – réalité virtuelle – est nettement plus confortable… et sécuritaire, ce qui permet d’ouvrir la bouche sans risque… et sans masque…

au bout du compte, quelque chose à regarder pour moi j’imagine… pourquoi suis-je si déclenché par les tenant(e)s de ces discours ?

ou, encore pire, celle-ci que j’ai vu passer l’autre jour et que je ne peux même pas afficher à l’endroit (doublement à l’envers) tellement je la trouve méprisante et dégradante..


au début je pensais que c’était une farce… tellement c’est inhumain, tellement c’est méprisant … mais peut-être est-ce seulement moi qui est trop sensible et petite nature ? comme c’était posté par un ami FB, j’ai osé commenter que je trouvais cela arrogant et méprisant pour me faire répondre par un bonhomme sourire… ex-ami FB… ma limite…

ce genre d’argument souvent utilisé par des gens bien installé(e)s dans le confort de leur foyer, logé(e) nourri(e) chauffé(e), et soigné(e) s’ils/elles tombent malade, n’ayant aucun contact direct avec le ptit 19 et sa famille, me fait encore réagir fortement… me sors de moi et de mes gonds…

alors je regarde ce qui monte… et soit je flushe, soit je ferme l’écran, soit je regarde et sent sans juger car que mon stock réactif à moi… ultimement, que mes déclencheurs à moi… ma réaction à moi… et rien que je ne puisse changer en eux et elles… pas ma business anyway…

facile de se faire aller les doigts et les mâchoires avec des discours de droit à la liberté quand on n’a pas à oeuvrer au coeur du problème, comme c’est le cas pour moi et la plupart d’entre nous… au fond, nos braves ami(e)s ont tout aussi peur, mais l’objet de leur peur diffère… peur de perdre leur liberté, leur capacité de se mouvoir, de voyager… que d’autres peurs les braves

mais on a beau s’insurger, réagir avec indignation, se mettre en colère, unfriender ces gens, ils continuent d’exister et de partager leur bonne parole…

ainsi, comme nous, chacun chacune responsable autant de nos propres déclencheurs que de notre guérison, et de nos réactions, à nous qu’il revient de faire sens de cette situation actuelle… et de faire la paix avec ce qui crée mouvement en soi…

évidemment que certaines décisions prises par les autorités peuvent nous sembler injustes ou injustifiées par moment, que nous réagissions aussi parfois, mais ce ne sont que des êtres humains qui tentent de contenir une situation dont on n’a même pas idée de l’ampleur tant qu’on a pas à la considérer dans son ensemble… tant que nous ne sommes pas imputables des décisions…

oh bien sûr que chacun chacune a droit à ses opinions, mais souhaitons que nous puissions tous et toutes aussi être responsables de nos réactions… et que nous puissions toujours respecter notre humanité, peu importe nos croyances, opinions et vues sur les choses…

alors à tous ceux et celles qui sont impliqués directement dans cette crise depuis un an déjà, encore une fois, chapeau et respect… et merci infini…

2 réflexions au sujet de « déclencheurs déclenchants déclenchés »

  1. claude lemieux SAMANO

    Et Dieu merci, il y a ceux et celles qui déclenchent notre solidarité, notre humanité, notre créativité !

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s