haine peur douleur et peine

♥♥♥ – 8/4/21
les chroniques d’un nôbodé…

traduction: j’imagine que l’une des raisons pour laquelle les gens s’accrochent à la haine avec tant d’entêtement s’explique par le fait que lorsque cette haine est exprimée, ils devront ensuite contacter la douleur qui se cachait derrière… – James Baldwin

pas mal de haine sur les réseaux hein ? des gros mots durs à tour de gueule, des mots sans coeur, durs et froids car personne pour se les échanger en face à face, surtout ni coeur à coeur… toujours plus facile de blaster autrui l’autre côté de son écran à coup de clavier qu’une vraie personne en chair et en coeur…

personnellement, je crois que c’est davantage de la peur que de la haine qui circule… comme si la haine était le vice caché de la peur, sa face cachée, la version extravertie d’une crainte généralisée, alors que la peur est une empath comme on dit en anglais…

quand elle s’exprime, et en particulier sir les réseaux impudiques, la peur joue à Dr Jekkyll et Mr Hyde… souvent les petits chiens qui jappent le plus…

parfois quand elle sort, la peur met sa froque de cuir et chevauche sa Hurler… vroum vroum pow pow… et wouf wouf wouf…

mais au fond, je crois que le monde vit er ressent plus de peur que de colère et de haine…

certain(e)s ont peur de la maladie et des risques sanitaires, pour eux, pour leurs proches ou pour la société en général, d’autres ont peur de perdre leur droits et leur liberté… souvent eux qui jappent le plus fort à ce que je constate…

car nous sommes d’éternels enfants, certains encore tout petits, d’autres devenus grands… d’autres ont viré glands… cachés derrière leur écran de derrière… et mal foutus envers son/sa prochain(e)… mais il faut reconnaître que certains partent avec quelques prises au bâton, et de nombreuses claques sur la gueule… ceci pouvant expliquer en partie cela…

mais au fond, différents bateaux mais même tempête…

alors en ce doux printemps qui est finalement revenu (comme dans la chanson), chillons un peu… car nous sommes à l’aise, gras dur, des privilégié(e)s parmi les privilégié(e)s de la planète… malgré les contraintes, on nage encore et toujours dans la ouatte de la ouatte… floush à floush…

et offrons-nous les un(e)s les autres respect, compassion, empathie, entraide…

car on joue tous et toutes dans le même film… parfois tragédie, parfois comédie… mais toujours une belle comme laide grande vue selon le siège et le rôle qu’on occupe, sans popcorn pour le moment, mais all dressed la vue…

car oui nous sommes souverains, indépendant(e) et libres, et en même temps soumis aux lois naturelles et humaines, relié(e)s et interconnecté(e)s…

une perle:

Vous êtes arrivé(e) faible,
Vous repartirez faible.

Vous êtes venu sans argent ni biens,
Vous quitterez sans argent ni biens.

Votre premier bain ? Quelqu’un vous l’a donné,
Votre dernier ? Quelqu’un vous le donnera aussi.

C’est la vie !!!

Alors pourquoi tant de malice, tant d’envie, tant de haine, tant de ressentiment et tant d’égoïsme ?

Soyez gentil(le) !

Nous avons peu de temps sur Terre, ne le gaspillons pas inutilement…

via Unmasked Mental Health

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s