les mots vers le courage… 21/8/2012

fais à ta tête, c’t’à toi les oreilles !

réflexions autour de l’enjeu de s’écouter soi-même versus entendre, tenir compte et mettre en pratique les conseils de nos proches…

pas toujours évident de s’écouter, de faire à sa tête, de tenir son bout, de se faire confiance et de suivre sa propre voie, en dépit et malgré les opinions divergentes environnantes… le principe est clair mais la mise en pratique un peu plus ardue…

car parfois le point de vue des autres à notre sujet ou face à ce que l’on devrait faire est juste et riche et peut nous éviter des problèmes inutiles… mais est-ce qu’un problème peut vraiment être inutile ? car on apprend nécessairement quelque chose de toute situation conflictuelle ou problématique…

le point de vue de certaines personnes à qui l’on fait confiance peut en effet nous éclairer… précieux le feedback parfois…

pour suivre sa vérité on dit qu’il faut écouter la petite voix en soi… je veux bien mais c’est qu’il y en a plusieurs de ces petites voix… celle du coeur, celle des guts, des tripes, celle de l’instinct, celle de l’intuition, sans compter celles de la tête car elle semble munie de plusieurs bouches celle-là…

alors de quelle petite voix parle-t-on ? celle de Dieu ? mais est-ce qu’il parle français celui-là?

et toutes ces voix s’obstinent parfois et/ou souvent entre elles… le ptit diable et le ptit ange tirent chacun la couverte de leur bord dans le grand lit de la vie… passion versus raison, bien et mal, oui ou non, arrête ou encore…

comme nous avons 3 yeux pour voir – 2 qui regardent vers l’extérieur et le troisième en soi – peut-être sommes-nous aussi équipé(e)s de 3 oreilles ?

donc le truc serait alors de trouver cette fameuse oreille qui saura écouter… et surtout reconnaître – et interpréter ? – LA voix… pour que l’on puisse suivra sa voie… mais ça prend du temps et beaucoup de silence pour développer cette écoute… une écoute plus subtile, plus sensible et délicate… une écoute qui s’apprivoise dans le silence et semble mieux s’entendre les yeux fermés… du senti, de la sensibilité, du délicat…

donc en cas de doute face à LA voix – me trompe-je ? – j’imagine qu’il faut faire à sa tête, prendre un risque et l’entière responsabilité pour les gestes et attitudes à adopter, comme ça si on se trompe, on sera forcé d’assumer ses choix, ses décisions, ses actions… plutôt que de blâmer un ou une autre… walk the talk et talk the walk… et demeurer à l’écoute de LA voix… avec L’oreille…

chut… entendez-vous ?

je t’entends dit le sourd… je vois dit l’aveugle…

__________

Be together ! And I tell you, if you remain together – if you don’t listen to anybody, if you only listen to your own voice – even if you have to err sometimes, even if you go wrong sometimes … don’t bother…

and you will go wrong, because you have become accustomed to following others so much that you have lost your inner voice. DROP ALL THOSE VOICES. ! listen to your own inner voice…  

– Osho

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s