les mots vers le courage… 27/8/2012 – 3

et hop, une troisième chronique aujourd’hui… y a des jours comme ça… ou comme si… des jours comme… des jours… ou comme ça, si c’est trop pour vous, vous demanderez un doggy bag… ou vous achèterez mes chroniques si jamais elles sont imprimées un jour… sur du bon vieux papier comme dans le bon vieux temps…

pas nécessairement de quoi à dire maintenant, seulement envie d’écrire… alors ça prend du contenu… alors il faut penser… premièrement penser et ensuite à quelque chose… inviter un objet de conversation… et non imposer, nuance dit le poète…

oh Dieux de l’inspiration ! merci de me soutenir et de veiller sur moi… je pries pour vous, je vous pries et vous en prie, je l’écris et le dis et le cries… en français et en cri… mitsou beeshum… seulement sur cette tribune et non sur toutes…

écrire simplement parce que c’est plus fort que moi… les mots se bousculent au portillon… un roman savon… des bulles, des bulles qui poppent et poppent… et up et up… propres propres les mots dans le cerveau…

priez, criez, riez, dit le prophète… de bonheur… prophète inalphabète… pas bête ce prophète… pas de malheur… pas bête du tout, du tout au tout…des mots mis en tête puis en doigts pour faire des sons plus que du sens… pour faire des beats non des crîtîques…

des lettres agencées pour percer l’écran et toucher les gens, pour rejoindre mes frères et soeurs sur le grand chemin… et tout à coup un filon… pop pop et up… la prière… prions mes frères et soeurs 😉

n’empêche que j’ai commencé à prier récemment pis j’aime ça… oui oui Jésus, Marie et toute la grande famille… les archanges et mettez-en… après une vie entière à être en réaction à Jésus et compagnie, je viens de faire la paix… enterrée la hache de guerre et fumé le calumet…

après 30 ans à méditer, croyant strictement et «limitement» que la prière n’était que demander et un peu enfantin – passer sa commande à Dieu – mais j’ai découvert autre chose… à garder ouvert l’esprit…

maintenant Jésus c’est comme Bouddha et Osho et Krishna, Marie comme Kali et Amma et Meera… ça fait tellement de bien de pouvoir reconnaître l’immense coeur de Jésus et la maternitude universelle de Marie, et de les distinguer de la religion catholique de Rome qui ne sent pas très bon depuis très longtemps..

j’ai un lourd passé avec les cathos… quand j’étais jeune, j’étais enfant de coeur – pas de choeur car on ne chantait pas nous – et parfois je volais des sous dans la panier de la quête… je ne connais pas les péchés mortels mais ça doit très certainement en être un… mon Dieu pardonnez-moi mes péchés… comme je vous pardonnerais les vôtres si vous en commêtiez parfois…

enfant et servant, de messe, pendant mes crimes capitaux, je regardais Jésus sur la croix, les deux bras écartés et l’air souffrant et j’espérais – en sacrement – qu’il ne me voit pas… méchant karma quand même… mais heureusement, l’église catholigue est pas forte sur le karma… sauf qu’il y a l’enfer où il fait chaud en titi il paraît… ah, je verrai bien…

non mais sérieusement, j’aime prier, j’aime l’état de recueillement que ça crée, un doux espace de méditation finalement… au lieu du silence, ce sont des mots… et quand ce sont des mots qui nous sortent du coeur, c’est là que ça mène, là que ça amène… la source est la destination finalement… Jésus fut très certainement un homme de coeur… et de conviction…

prier c’est envoyer des souhaits à partir du coeur, c’est donner, c’est être généreux… c’est lancer des graines en l’air sans savoir ni vouloir quoi que ce soit… c’est remercier la création pour ce que l’on a… c’est souhaiter le mieux pour tous et toutes… prier ça inclut le monde…

prier c’est chanter des chants sacrés, car les prières se chantent très bien aussi… mieux même qu’elles ne se disent…

dans ma gang – dont je parlerez davantage bientôt peut-être, on chante surtout nos prières… comme la grande majorité des religions du monde… chants sacrés… les Anges et les Dieux/Déesses sont comme les murs, ils ont des oreilles…

prier comme le font les Amérindiens qui remercient la Terre, notre mère, le Ciel, notre père, le Soleil, la Lune, les Étoiles, tout ce qui vit, om metakweasin… prier avec son coeur, apprécier ceux et celles qui nous ont précédé, préparer la voie à ceux et celles qui nous suivent, enfants et petits…

de façon un peu surprenante, ce qui a contribué et aidé à distinguer Jésus et Rome en lien avec la prière fut la série «les Borgias» qui raconte l’histoire de cette famille Espagnole à la tête du Vatican autour de 1500… ce n’est rien ce qui se passait ici plus récemment cathowise je vous en passe un papier… mais en même temps, le contexte appelle le style de gouvernance… un temps barbare en général à cette époque… avec des mesures qui vont avec…

alors oui je pries, souvent silencieusement aussi, en fait la plupart du temps en silence de bouche mais jamais en silence d’intention et de direction… ni de coeur…

doucement enligner la pensée plutôt que la laisser divaguer négativement… inviter le mental dans le coeur… coeur de Jésus, coeur de Marie… comme coeur d’Osho, de Bouddha et de Bodhidharma… car un coeur c’t’un choeur…

et tiens, je vous offre une tournée de prières ! Cheers !

Amen ! Aho !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s