samedi soir solo sur la terre, et pas tout seul du tout….

quarante-huitième chronique qui tique et pique… 10/11-2

chronique dédiée à tous les loners du samedi… lonely loners, loners alone, loners en groupe, loners en couples… loner anyways

être seul(e), à la maison, un samedi soir, ce n’est pas exactement la même chose qu’un mardi soir disons… bizarre non ? car un soir c’t’un soir… surtout dans le bois comme ici où tous les jours sont aujourd’hui… mais le samedi soir, même ici, toujours un peu différent, particulièrement quand on le passe seul…

j’ai passé l’après-midi avec trois ptits gars de 7 à 10 ans, des beaux ptits gars…on est allés voir un film et manger des bonbons… les quatre ptits gars, on étaient tous contents contents… alors ce soir complet en moi ici… nulle part où aller, personne à être… juste moi, ici…

en effet, je décide d’être, de rester et de demeurer seul à la maison ce soir… j’avais le choix entre différentes possibilités mais je choisis de rester ici, avec latika la chienne de mon amie flo… no where to go, full house par moi-même je suis bien par et avec moi-même, particulièrement ce soir…

plutôt que de terminer mes corrections, lire, jouer de la guitare ou regarder un film, ou ne rien faire du tout, je choisis de vous écrire, à vous, seulement vous, car vous êtes seul(e) vous aussi en ce moment, même si entouré(e), donc seulement vous et moi solo-solo, I & U… et simplement prendre le temps et l’espace, moi de dire, vous de lire, ce moment à moi, de moi à vous et au monde entier…

donc une chronique pour le/la soliste en chacun de nous… la présence seule, celle qui n’est pas, celle qui est tout, celle qui observe, passive, témoin, celle qui n’est pas directement connectée aux autres car connectée plus largement à tout…

à et pour vous donc, cette chronique teintée de solitude assumée, de bien-être en solo, de complétude autonome d’homme solo, d’intimité avec soi, un feu dans le poêle qui gronde, la chienne qui dort et ronfle…

complétude, un contentement comme en anglais, avec tout de même un longing (pas vraiment traduisable longing, c’est plus qu’un gros gros envie ou désir…) d’arrière-scène pour une compagnie, une compagne accompagnante, pas un compagnon, une compagne… car l’hiver à la campagne sans compagne est long, si vous savez un peu de quoi je parle…

pour être honnête, même si je suis bien seul, depuis un an full time, depuis deux à temps partiel, ces derniers temps je ressens le besoin d’une compagnie féminine autour de moi… ça a sûrement rapport à la température… je sais que je suis capable d’être seul, de vivre seul, de prendre soin de mes besoins terriens et casaniers… mais c’est au plan affectif qu’il me manque un ptit queq’chose, en fait une ptite quelqu’une… en ce moment… peut-être que ça va changer…

même si la présence de latika, une belle golden, fait de la présence autour et donne une certaine forme d’affection, ça ne comble pas cet envie de se coller sur une autre, pour dormir entre autre… à deux dans une nuit d’hiver, c’est si bon, collés en cuillère… mais en ce moment, j’imagine que j’ai à apprendre à apprécier à dormir seul, dormir seul aussi bien qu’à deux… puisque that’s it, c’est ce que le créateur me propose actuellement… just say yes…

comme le dit le poster, j’imagine que je suis assez fort pour handler les affaires par moi-même, pas trop de problème de ce côté-là… mais après avoir confirmé ça, quoi ? veut-on vraiment être assez fort pour nécessairement devoir faire ça par soi-même toujours et tout le temps ? on peut peut-être le faire par soi-même en gang aussi non ?

car après deux années de réclusion partielle, essentielles, le goût d’être entouré des autres me revient lentement… bien sûr en moi encore un grand besoin d’être seul pour écrire, méditer ou jouer de la musique, mais de nouveau le besoin d’échanger, de réaliser des projets ensemble, de jaser de soi et d’appartenir refait surface…

de toute façon même si on le voulait, on ne pourrait jamais être seul(e)… regardez autour, regardez en-dedans… see ? si !

7 réflexions au sujet de « samedi soir solo sur la terre, et pas tout seul du tout…. »

  1. Alain LeBlond

    Juste un mot…’présence’ Être présent, ressentir la présence,
    Pas hier, pas demain… »now » présent au temps présent?

    Répondre
  2. Dany Côté

    Je te le souhaite tellement de trouver une belle compagne pour dormir en cuillère.Peut-être que la vie fera en sorte qu’elle apparait sur ton chemin plus vite que tu le penses…

    Répondre
  3. Ravi

    wow je l’aime celle là…… comme si tu lisais dans mes émotions/sensations/besoins/réflexions ; je résiste à fuir cette solitude et en même j’ai besoin, mais à mes conditions ; donc ce n’est pas le temps de bouger…..
    Shashi me visite dans mes rêves et il y a une évolution dans «ces rencontres» nocturnes… un peu comme si nous reprenions contact et échangions sur notre relation «passé/présent/futur» comme un appel à quelque choses du type «rencontre du 3e type»… il y a changement depuis mon retour du Brésil…..
    ça vient me chercher aux tripes certaines de tes chroniques….

    Répondre
  4. Prashanti

    C’est vrai que le samedi soir a un petit quelque chose de spécial. Ils disent que  » normalement  »
    c’est supposé être pour les couples…Cette pratique m’a valu la réaction d’une amie ( qui voulait m’inviter pour une fin de sem.) , elle qui vit en solo depuis des lunes. Je lui ai dit que je réservais mon samedi soir pour être avec mon chum.
    Elle a vécu beaucoup de rejet, elle ne m’a plus parlé x 6 mois. Ça m’a permis de me requestionner là dessus et d’ajouter plus de souplesse dans mes choix du samedi soir , d’ouvrir d’avantage à des sorties avec des amies.

    Ati , je te souhaite une compagne pour 2013….une présence féminine avec qui tu pourras
    partager tes rêves et ton quotidien , à la manière qui vous fera du bien à tous les deux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s