coeurs ouverts et miroirs de soi

942514_10151376194076851_825259645_n2.0 virgule 97 /// 3/6/14

traduction : le bien le plus précieux que vous pouvez posséder est un coeur ouvert… l’arme la plus puissante que vous pouvez devenir est un instrument de paix… – Carlos Santana

ça rend philosophe la musique non ? une belle que celle-ci…

et qui s’applique très bien ces jours-ci pour moi… divers événements humains pas toujours flowing méritent attention, calme et neutralité de ma part… important alors pour moi de garder le coeur ouvert, de ne pas juger à court terme – ni à long terme non plus – et de rester concentré sur l’ici, le now, comme ils disent chez nos voisins d’en-bas et chez le sujets de la reine…

que d’apprentissages à faire par le biais des échanges humains, souvent sources de différences d’opinion et d’incompréhension… et possibilités de croissance et de connaissance de soi… les autres ne sont pas l’enfer, ils et elles sont surtout une occasion de mieux se connaître soi-même…

j’imagine que lors de conflits, l’idée est de rester près de ses convictions, de ses intuitions et en même temps essayer de voir le point de vue de l’autre, de comprendre la vie à l’extérieur de soi… pas toujours facile ni simple vous le savez comme moi…

car les autres viennent souvent nous éclairer sur des zones moins claires en nous-même… qu’il serait plus confortable de ne pas voir mais life is life... et que l’on aime ça ou pas, en général, on finit par voir ce qui doit être vu…

en ce moment, quelques différences d’opinion et de vision sur certaines situations en relation avec quelques ami(e)s et connaissances surviennent dans ma vie… surtout des différends entre certain(e)s de mes ami(e)s… et plus intimes sont les amis, plus la situation est confrontante… le risque est plus grand… je dis risque parce que parfois, certaines amitiés sont en péril et risquent de mener au cul-de-sac…

toujours confrontant de vivre ces différends, ces divergences d’opinion… vient avec des émotions, des sentiments dérangeants… et toujours une réaction automatique à blâmer les autres quand ultimement, on doit changer soi-même de position… la vie nous confronte via les autres… on peut essayer de tasser tous ceux et celles qui nous dérangent mais éventuellement, d’autres réapparaitront… et que l’on aime ça ou pas, en général, on finit par voir ce qui doit être vu… alors autant regarder tout de suite…

mais lors de conflits, on ne peut que partir de sa vérité car comme l’affirme Bryant Mcgill ici

10321669_10152479422952743_7993737148897116059_o

tout ce que l’on dit aux autres est surtout pour notre propre clarté, et non la leur, on se présente soi, à soi, pour soi… donc l’enfer pas les autres, que soi… s’il enfer il y a du moins…

mais aussi un peu pour les autres quand même non qu’on ose exprime ? quand on prend le risque de la vérité, c’est aussi pour faire un pont vers les autres… garder le coeur ouvert et tendre la main, ou les deux…

car pas totalement futile et inutile de viser la clarification du malentendu, de rapprocher les perceptions différentes d’une même situation, permettre le nettoyage et la guérison d’émotions personnelles dans le chemin… surtout quand on tient aux ami(e)s en question…

alors saisir le point de vue extérieur à partir de qui l’on est, qui n’est rien d’autre que qui l’on a été jusqu’à miantenant, et qui demande qu’à changer, qu’à évoluer, qu’à se raffiner… qu’à se rendre à dieu le plus clean possible, le plus fluide et vaporeux…

les autres sont définitivement un laboratoire conçu pour que l’on se connaisse soi-même…

merci à vous…

6 réflexions au sujet de « coeurs ouverts et miroirs de soi »

  1. Chantal Deslauriers

    Oui, tout un laboratoire ceux qui nous entourent…
    Cheminer et être en relations, une voie que j’adore explorer.
    Aho!
    Chantal

    Répondre
  2. Manon Rousseau

    Vous êtes quelqu’un de bien cher Ati, rare sont ceux qui prennent l’entière responsabilité de ce qu’ils sont, de ce qu’ils font, de ce qu’ils ressentent, qui garde le cœur ouvert tout en laissant aux autres ce qui leur appartiennent. J’honore ceci!

    Répondre
      1. Manon Rousseau

        Je marche ce chemin avec bonheur et humilité puisqu’il m’a choisi avant que je ne le choisisse à mon tour…

  3. Miriam Gélinas

    Gratitude Ati pour vos chroniques: matière à méditation pour fin d’intégration à tout instant du jour et de la nuit.
    Dernièrement, tout semble me renvoyer à moi même une flaque d’eau éclaboussée sur mon pare brise au coeur d’un échange… 😉
    OK peut – être moins le maringouin qui m’empêche de dormir.
    Bref, vous lire me plonge dans une intériorité bienfaisante. Merci!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s