le cri du vent

10556475_10154557311990650_6455727370422081795_nmillénaire chronique(s)… compte à rebours /// 62 et ça monte – et ça descend…

traduction : écoute le vent, il parle… écoute le silence, il dit quelque chose… écoute ton coeur, il sait… – proverbe amérindien

simple la vie non ? le vent, le silence, et le coeur… tout y est… pas besoin de livres, pas besoin de cours, pas besoin de grands enseignements… simplement écouter… simple écoute… vent, silence et coeur… on pourrait aussi écouter, et goûter, l’eau, et les arbres, et les fleurs… car ça parle le même langage… ça écoute bien, ça goûte bon…

car tout parle, tout dit, tout crie… de vie et d’envie, d’envie de vivre, d’envie de suivre le fil du temps qui ne passe pas…  ce temps qui nous passe dessus, sans dessus dessous… ce temps qui crie en silence… entre nos tempes… dans notre coeur…

simple mais quand même… pas simpliste… car selon Jacques Cousteau, qui a passé sa vie à les écouter et les étudier, l’eau et l’air, qui sont les deux principaux fluides sur lesquels repose la vie, sont devenus des poubelles globales… alors faut écouter entre les mottons…

11391447_10155703247370301_797732913631013360_nmais ça aussi il faut écouter, car ça dit quelque chose sur nous, sur nos habitudes, sur notre habitat… sur notre rapport la mère terre… en fait, ça crie notre déconnexion avec nos racines, avec le sol sur lequel repose nos pieds… victoire de l’économie sur l’écologie… que deux lettres et pourtant…

notre rapport à la nature nous informe sur notre incapacité de reconnaître les vraies affaires… ou pas… mais espérons que ce soit en train de changer… car il y a toujours ben des limites comme  disaient certaines de nos mères… et si on n’écoute pas, la mère terre va possiblement nous ramener à l’ordre bientôt…

mais en attendant, écoutons, écoutons… le vent, le silence et notre coeur… car ça parle fort, ça dit plein d’affaires, des vraies et des moins… écoutons les éléments et le coeur et l’âme mais pas trop le mental…  élémental mes chers watson… hé le mental ! les mentals ? plein de trous noirs là-dedans… et faut pas croire tout ce qui se dit là, dans cette machine à pensées… car ça spinne en soi…

11391732_10153004709289150_6566284683680260684_n

alors écoutons et observons tout en général, prenant note de tout mais n’accrochant sur rien de particulier… en cultivant le silence, en laissant passer le vent entre nos deux oreilles car le vent pousse tout, le vent repousse toutes les limites… le vent aère la pensée touffue… comme la passoire qui laisse passer l’eau…

mais écoutons aussi et surtout notre coeur car c’est lui le boss… c’est lui l’antenne de notre âme ici-bas… c’est notre beatbox… c’est notre bullshit detector… tout ce qui n’est pas vrai n’y entre pas…

alors suffit d’écouter à tout prix, écoute que coûte, car la vie est gratuite, la vie est chère, la vie est là devant nous, en nous, qui fait son chemin, son chemin vers ici, chemin vers nulle part d’ailleurs…

écoutons mes amis et zamies car la vie nous parle, via le vent, via le silence, via le coeur… qui bat, qui parle… le même coeur, le même rythme…

écoutons… et goûtons… allez gloutons, et gloutonnes… laissons-nous mordre par la vie…

Une réflexion au sujet de « le cri du vent »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s