confia confia

12009662_668130623322668_1367575671471184549_n((( LES CHRONIQUES À BRAC ET ARDENTES )))  – HUITIÈME

traduction ; dès que tu te demandes si tu peux faire confiance à quelqu’un ou pas, déjà tu sais que tu ne lui fais pas confiance…

bien belle citation mais un peu biaisée… un beau sophisme…

car la confiance, ça concerne en partie soi-même, mais aussi en partie la vie et les autres…

faire confiance à la vie ou aux autres relève fondamentalement de notre propre capacité de faire confiance à la vie en général… faire confiance, ça relève de notre sensibilité à sentir avec justesse à qui on peut faire confiance, à reconnaître les gens dignes et dong de confiance… car y a des gens à qui on ne peut clairement pas faire confiance… et c’est à nous de reconnaître cela…

oui, faire confiance relève surtout de notre capacité de s’abandonner à la vie… et sur le chemin de la vie, on rencontre des gens, certains trustables, d’autres pas… certains dignes, d’autres dong…

la confiance est une disposition intérieure… ça concerne beaucoup nous, ça concerne un peu les autres… la confiance c’est une relation entre soi et la vie…

bien sûr, il y a un sujet de confiance, nous, la personne capable de générer la confiance, ou pas… et il y a l’objet de la confiance, la vie, les gens et ultimement, la mort…

et pas parce qu’on ne fait pas confiance à quelqu’un que cette personne n’est pas digne de confiance… certaines personnes qui ont été tellement blessées, trahies, flouées au cours de leur enfance vont avoir beaucoup de difficulté à faire confiance plus tard… un peu normal d’ailleurs…

en effet, tout un apprentissage que d’apprendre – ou réapprendre – à faire confiance quand on a connu la trahison dès son jeune âge… normal d’être méfiant(e), compréhensible d’être sur ses gardes… sauf qu’éventuellement, il le faut… faire confiance…

car on ne peut vivre éternellement dans le doute, dans la méfiance, dans la peur toute sa vie…

car si on nous a donné et prêté vie, ça ne peut qu’être pour notre bien, pour qu’on développe notre conscience, pour q’on apprenne à faire confiance à la vie… pour qu’on baigne dans el beau, le bien, le bon… la paradis si c’est pas ici…

drôle comment confiance et conscience se ressemble d’ailleurs… d’ailleurs pour quelqu’un qui parle sur le bout de la langue, conscience se traduit en confiance… d’ailleurs, une bonne idée de garder la conscience sur le bout de la langue… et dans les yeux, et dans le coeur…

et même si parfois on se fait fourrer, pas une raison pour devenir méfiant chronique… suffit de reconnaître les gens à qui on peut faire confiance… et/ou pas… et d’agir en conséquence…

on ne peut donc remettre la responsabilité de notre confiance ou de notre méfiance aux autres… trop facile de faire reposer sur les autres le fait que l’on puisse faire confiance ou pas…

d’ailleurs peut-on se faire confiance à soi-même ? peut-on nous faire confiance ? est-ce que nous sommes nous-même des gens dignes de confiance ? suis-je moi-même une personne de confiance ?

si je me fais confiance, les chances sont bonnes pour que je fasse confiance aux autres…

car on peut bien exiger des autres des comportements dignes de confiance à tout épreuve, mais peut-on leur en demander plus qu’on en donne ? exige-t-on plus de confiance des autres qu’on s’en demande à soi-même ?

je vous laisse le soin de répondre à ça en votre âme et conscience, euh confiance…

Une réflexion au sujet de « confia confia »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s