chronique sans queue ni tête de fin du temps des fêtes

Capture d’écran 2016-01-04 à 03.43.26

((( LES CHRONIQUES À BRAC ET ARDENTES )))  – QUATRE/VINGT-HUITIÈME…

traduction : lorsque quelqu’un affirme que «tout arrive pour une raison», une chose drôle à faire est de le frapper au visage et de lui dire «ceci était supposé arriver»

bien sûr, on ne frappera personne au visage mais quand même, parfois ce ne sont pas les faces qui manquent… ni l’envie…

il y a de ces choses qui sont dites pourtant… en effet, il y a de ces choses, affirmées par certains sans doute aucun, de ce genre : tout arrive pour une raison ou il n’y a pas de hasard…

franchement, chers «si sûrs de vous», qu’en savez-vous ? peut-être que tout ce cirque cosmique n’est qu’un gros tas de hasard qui ne s’en va nulle part en tournant dans le vide de l’univers ? aucun but, aucun sens, aucune justice ni plan… peut-être… ou pas…

d’ailleurs l’un des plus populaires livres d’histoires des pays d’en haut est celui-ci et repose sur quelques faits très questionnables…

1939611_10154058094378132_8010790553759412285_n

car on peut bien donner le sens qu’on veut à ce qui se passe en nous et autour, on ne sait rien avec certitude… ce terme même est en soi une grande farce cosmique… certitude… 100 % certain de ça…

comme le terme destin…

10553593_10154497130507222_2354529566379234753_n

car qu’est-ce que le destin ? et qu’est-ce qui ne l’est pas ? soit tout est destin, ou rien ne l’est… personnellement, je ne vois rien qui puisse exister entre les deux…peut-être bien que oui, mais aussi peut-être aussi que non… qui sait ?

en effet, que savons-nous vraiment au sujet de cet univers qui nous dépasse tellement qu’on ne peut même pas soupçonner l’ampleur de ce grand dépassement ? le jupon de dieu nous dépasse divinement…

soit tout est déjà méticuleusement planifié et le plan divin se déroule exactement tel que prévu, malgré notre compréhension partielle, et donc tout est destin parfait…

ou au contraire, tout n’est qu’électrons libres en course folle vers nulle part et nous vivons dans un grand free for all, une grande freefalling dance  improvisée d’étoiles défilantes… chorégraphie cosmique libre de sens… mais non de sensations… chacun notre choix, chacun notre création…

car comment faire entrer l’infini univers dans nos petites têtes de pinottes et dans nos ptits êtres de linottes ? d’ailleurs qui a crée ce dieu qu’on invente chacun à notre sauce et qu’on prétend être celui – ou celle –  qui a crée ce monde ? ça commence où et ça finit où cette danse ?

le destin existe-t-il ? ou tout n’est-il pas que destin puisque cela arrive… mais en même temps, ce que l’on pense qui arrive arrive-t-il vraiment ? ou ne sommes-nous pas qu’une illusion se regardant elle-même ? comme disait

un philosophe, un jour, se demanda : pourquoi y a-t-il de l’être plutôt que rien ?… la question se pose, mais ne se résout pas nécessairement…

d’ailleurs, y-a-t’il vraiment de l’être ? ne sommes-nous peut-être pas qu’une illusion qui se regarde elle-même ?

ou peut-être que la vie n’est qu’une grande conspiration et nous que des marionnettes terriennes manipulées par des extra-etrrestres ?

ne vous en faites pas, je ne suis pas devenu fou… je l’ai toujours été et ce genre de questions m’habite depuis ma plus tendre enfance… et malgré les nombreuses substances tout aussi illégales et altérantes que j’ai pu absorber, je n’ai pas encore trouvé de réponses satisfaisantes..

mais je continue à chercher… et à fouiller…avec curiosité et délectation… car je ne sens pas le besoin absolu de trouver de confirmation à quoi que ce soit…  j’apprécie flotter dans cet univers en acceptant notre course folle vers le grand nowhere, dans le grand now here

car peut-être que tout ce cirque gravitationnel n’est qu’une grande conspiration de la CIA pour nous garder ici sur terre ?

12438974_10153405021804389_344848712839084676_n
les deux pieds ici bas sur terre, la tête ailleurs et l’âme pas du tout en peine mais simplement pleine, de poussières d’étoiles filantes…

et le coeur plein… de foi… ma foi…

___
réflexion intéressante sur le sujet:
http://unitedhumanists.com/2015/12/30/everything-doesnt-happen-for-a-reason-and-other-bullshit-platitudes/

2 réflexions au sujet de « chronique sans queue ni tête de fin du temps des fêtes »

  1. Prashanti.

    Éparpillé dans le laisser aller….qui dit vrai ? Qu’est que la vérité ?
    Je m’envole dans l’incertitude de l’inconnu et il ne reste que la confiance….

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s