formules mathémagiques

Capture d’écran 2016-02-10 à 05.31.42

••• LES CHRONIQUES DU GRAND N’IMPORTE QUOI ••• douzième

il y a un lien certain entre ma chronique d’hier sur les selfies et Facebook car le roi des réseaux sociaux a commencé sa carrière de réseau social comme catalogue de présentation de visages, d’où son nom…

en fait, comme vous l’avez peut-être remarqué, depuis quelques chroniques je suis busy busy avec mon lien avec le web, en particulier FB…

comme certain(e)s d’entre vous, j’entretiens une relation sweet and sour avec ce réseau social monopolisant… bien sûr, on y trouve toutes sortes d’affaires intéressantes, on y connecte avec nos ami(e)s, de près et de loin… on y trouve de tout, même des ami(e)s…

mais personnellement depuis quelque temps, je trouve que ce réseau social me tire plus de jus qu’il ne m’en apporte… comme si toute cette info me fait me disperser et me fait me prendre dans la grande toile d’araignée…

bien sûr, très intéressant de fouiner un peu partout et d’y trouver toutes sortes d’affaires mais à la longue, on s’y perd… soi-même ou son temps… et on finit par voir le monde principalement à-travers un écran… de plus, depuis quelques temps, il me semble y observer de plus en plus de publicité, de même que plusieurs éléments traitant de politiques…

FB semble être gratuit, mais on y laisse tout même une certaine part de notre liberté… y a un prix à tout dit-on… car FB nous laisse voir ce qu’il choisit que l’on voit… en fait ce sont des algorithmes – d’où le titre de formules mathémagiques – qui décident pour nous ce que nous allons voir, en bonne partie en fonction de ce que l’on a déjà fouillé dans le passé… notre réalité, en plus d’être virtuelle, y est filtrée… et dépassée…

regardez ça, le gars le dit mieux que moi :

alors avec ces quelques réflexions qui tourbillonnent dans mon cerebelum, je me mets aujourd’hui en pause facebookienne… pas nécessairement pour toujours, mais pour un bout de temps… question d’aller voir ailleurs un peu, de prendre plus de temps pour voir et jaser avec du vrai monde, pour marcher davantage dans la forêt, bouger davantage, pour travailler sur mon cours, peut-être commencer à rédiger un bouquin, pour jouer plus de musique, pour ne rien faire et davantage laisser mon mental spinner dans le vide jusqu’à apaisement… soif de vide ces temps-ci… ralentir ma tête et faire bouger davantage mes pieds et mes mains…

je continuerai à publier mes chroniques ici sur mon blogue, alors si ça vous intéresse, continuez à le fréquenter… c’est là que je sortirai moi et mes idées…

allez bonne vie… et on se revoit bientôt…

___
excellent article sur comment FB affecte notre mental et rempli de liens intéressants (dont est tiré le vidéo) :
http://davidrainoshek.com/2013/06/how-facebook-fb-is-altering-your-mind-2/

et ici, une réflexion nécessaire :
http://www.slate.fr/story/113731/internet-rend-idiot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s