qui pis quoi mon cookie ?

1911634_10207977223120953_1085903624696741407_n

••• LES CHRONIQUES DU GRAND N’IMPORTE QUOI ••• trente-septième

traduction: plus je vieillis, et plus je réalise que personne ne sait ce qu’il/elle fait ici et que tout le monde prétend…

sincèrement, je ne sais pas ce que je fais sur terre, je ne sais pas ce que je suis venir faire ici… bien sûr, je fais du mieux que je peux, avec ce que j’ai comme atouts, mais dans les faits, je ne sais pas pourquoi je me suis incarné… du moins je ne m’en souviens plus… et plus je vieillis, moins je sais ce que je fais ici… mais plus je vieillis, moins ça me dérange… de ne pas trop savoir…

et vous non plus probablement… vous ne savez pas ce que vous faites ici… pas grave, on continue notre route… qui mène où au juste ? faut pas trop y penser car ça ressemble à la mort au bout du chemin… la mort du corps du moins… mais sûrement l’élévation de l’âme… probablement… possiblement… éventuellement… in god we trust…

en général, je suis comblé dans et par la vie… je me considère plus que privilégié…

j’habite une belle petite maison dans la forêt, un vrai château…

une job de rêve que je fais à partir de mon lovely home

plus qu’assez à manger et à boire…

de l’air frais tout plein mon nez de Cyrano et mes poumons…

un body (presque) aussi fonctionnel que dans mes jeunes années…

une amoureuse tellement amoureuse qui m’aime et que j’aime d’amour et en musique…

quelques enfants formidables pour qui je compte et qui comptent pour moi… et me gardent enfant moi-même…

des ami(e)s précieux et un réseau social plus que suffisant et satisfaisant…

et non la moindre, la grâce de me laisser faire faire la musique par la vie… et l’intelligence de me laisser la faire…

mais quand même…

parfois, quand je regarde le monde plus largement qu’autour de mon ptit moi-même, je me pose des questions… et réfléchis…

quand je pense aux enfants qui apprennent à vivre avec le fait que des attentats se déroulent quotidiennement, je me pose des questions…

quand je pense à ce que nous faisons à notre terre mère…

quand je pense aux inégalités qui me semblent florissantes et grandissantes, je m’en pose d’autres, et tout plein…

quand je pense à la qualité de certains politiciens populistes qui misent sur la colère des uns et sur la peur des autres pour têter quelques votes, je ne trouve pas de réponses et ma bouche se bée…

mais au-delà de ces questions, certaines banales, d’autres existentielles, je réussis de plus en plus à m’en faire de moins en moins et à apprécier la vie au quotidien, telle quelle… sans prétendre savoir… et sans m’en faire…

apprécier la vie simple, la vie ordinaire, la vie extra ordinaire dans son ordinarité…

la vie qui ne s’en va nulle part ailleurs qu’ici, la vie qui n’est jamais ailleurs que maintenant…

cette vie qui nous brasse à certains moments, et qui nous berce à d’autres… ha, la vie…

tout à être, sans tout ni trop savoir… et rien  à trouver…

______
Il n’y a rien à trouver dans cette vie que le « oui » qui définitivement l’enflamme… – Christian Bobin

______
Je ne suis pas celui que je croyais être jusqu’à maintenant, je ne suis pas celui que j’appelle être moi, je ne suis ni mes projets, ni l’image que les autres et moi-même ont de moi, je suis un inconnu et je me cherche
… – C G Jung

5 réflexions au sujet de « qui pis quoi mon cookie ? »

  1. Samano

    Je suis Ati
    Je suis Christian Bobin
    Je suis Carl Gustav Jung
    Je suis ce que j’aime
    Je suis ceux et celles que j’aime
    AHO!

    Répondre
  2. Paripurna

    Ah la vie qu’elle est donc parfaite comme elle est, je le réalise et le sens jour après jour. Toutes ces expériences extraordinaires qu’elle m’offre à moi et à mon amour Premala. L’amour grandit et m’emplie de gratitude pour ce que je découvre à chaque jour.

    Répondre
  3. Trishna

    La vie joue fort à travers nous, les autres, nous autres… en musique, en paroles, en pensées, en actions, quelles qu’elles soient! Alors, jouons!! Que faire d’autre?? Jouons, sans savoir vraiment, peu importe!! L’important, c’est, comme tu le dis si bien, de faire de son mieux, pour le mieux… ou même parfois pour le pire!
    C’est beau, c’est grand la Vie, même avec ses paradoxes!
    Merci d’Être là et ici…

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s