Very Ignorante Personne

12806095_10153454364397621_624314326330614643_n

••• LES CHRONIQUES DU GRAND N’IMPORTE QUOI ••• trente-neuvième

traduction : apprendre à ignorer certaines choses constitue l’une des voies royales vers la paix intérieure

personnellement, j’aime l’audace de cette citation… j’aime son audace car elle nous déboulonne le mythe… et les boules à mites… ignorer pour trouver la paix…

nous du new age (même si on n’aime pas trop s’associer à ce courant, désolé chummys et chumettes, mais c’est notre gang ça…) on conçoit habituellement qu’il faille se souvenir de notre nature profonde… devenir plus conscient, pratiquer la conscience dite pleine…

d’ailleurs notre ami Bouddha disait Samasati à ses disciples … souviens-toi de ta nature profonde, clamait-il… rappelle-toi qui tu es…

j’aime bien que l’on prenne la chose à l’inverse… pour aller à la même place.. par le biais de l’ignorance des choses inutiles, j’ai l’impression que l’on se souviendra de ce dont il faut se souvenir de… on illuminera par élimination…

car trop de détails dans la vie mondaine, trop de choses qui nous divertissent de l’essentiel… trop de choses à connaître, trop de niaiseries à s’occuper de… la vie est tellement plus simple que ça..

alors ce matin, apologie de l’ignorance… devenons des VIP…  assumons notre statut de Very Ignorantes Personnes

même si ignorer n’est pas oublier, ignorons le non-essentiel pour être tout à fait disponible à se souvenir de l’essentiel, du coeur de la vie, du noyau cosmique… ignorer pour faire le vide et laissé le plein possiblement émerger… possiblement que si, possiblement que pas…

béni(e)s soient les ignorants et les ignorantes car le royaume des cieux est à eux et elles…

car on nous fait constamment miroiter l’acquisition de connaissances, de faits, d’innovations… on nous vend toutes sortes de sources de divertissement, autant à droite qu’à gauche…  mais pour éventuellement retrouver le centre, le point de bascule qui nous permettra de retrouver l’infini, l’ultime, l’essentiel… ignorer la droite, ignorer la gauche…

ce qu’il faut chercher alors est : quoi ignorer ?

beau koan mes ami(e)s… car comment ignorer ce que l’on ne sait pas ? beau koan vraiment…

il y a déjà tellement plein de choses que l’on ignore… mais choisir d’ignorer n’est pas identique à ignorer ce que l’on ne peut pas savoir… la beauté est qu’on ignore ce que l’on ignore… et ce que l’on ne sait pas ne nous fait pas mal dit-on…

car si on savait seulement tout ce que l’on ne sait pas… ouf ! on en serait soufflé, et essoufflé… presqu’inimaginable la somme de choses que l’on ignore déjà… plus on sait de choses, plus on sait qu’on en ignore une somme encore plus grande…

si on ne sait pas ce que l’on ne sait pas, on peut dire que l’on ignore tout ce que l’on ignore…

alors figurons ça nous ignorants que nous sommes 😉

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s