grand le Prince

13087410_10154112019741449_4952345489990342083_n

••• LES CHRONIQUES DU GRAND N’IMPORTE QUOI ••• soixante-quatrième

hier j’ai regardé – et écouté – quelques vidéos de Prince… dont celui-ci

http://liveforlivemusic.com/news/watch-prince-destroy-solo-on-beatles-cover-with-tom-petty-steve-winwood-and-more/

et celui-là…

http://www.slate.com/blogs/browbeat/2016/04/21/prince_michael_jackson_and_james_brown_on_stage_together_video.html

et il y en d’autres, meilleurs les uns que les autres… qui témoignent de l’immense talent, de la grandeur et de la droiture de ce grand artiste… de son intégrité, de sa détermination à demeurer fidèle à ses valeurs… dans une classe à part…

hier soir, pendant qu’on trempait dans l’eau chaude sous les étoiles, je réfléchissais tout haut, et disais à ma belle comment il est révélateur que c’est lorsque les gens meurent et qu’ils expirent, que l’on découvre toute l’inspiration qu’ils ont reçu de leur vivant et qu’ils nous ont transmis…

comme si ça prenait la mort pour nous révéler la vie de certaines personnes… comme si tant qu’ils sont vivants, on les prend pour acquis… comme si leur dernier souffle donnait un second souffle à l’ensemble de leur oeuvre… souvent c’est quand on manque quelque chose ou quelqu’un qu’on le apprécie le plus… leur absence révèle leur présence… avec un délai temporel… mais pour l’éternité…

et en ce sens, l’oeuvre du kid du Minnesota est pretty impressive… un génie, une multi instrumentiste unique, un showman, un vrai… un charisme rare, une présence calme mais imposante… et quelle présence sur scène… toute une bête…

une âme authentique, incarnée au-delà d’une identité finie et limitée, qui s’est manifestée par la musique, par le spectacle, par la lumière et les flashes multicolores

on dit que quelqu’un avait déjà demandé à Eric Clapton comment on se sentait en tant que meilleur guitariste au monde et qu’il aurait répondu : je n’en sais rien, demandez à Prince…

d’ailleurs le simple fait d’oser se faire appeler Prince en dit long… faut assumer…

un être humain sans compromis, un être social low profile malgré toute sa flamboyante artistique, source d’inspiration incarnée en corps – mais ni homme ni femme ni blanc ni black mais tout à la fois – servant d’exemple pour quiconque désire garder le cap sur son style unique et personnel tout en explorant toute sa folie créative et exubérante…

sois bon Prince, inspire-moi une chanson from up therepliiiiise…

13043288_10154048361077777_4379501880307030338_n.jpg

anyway, salut sexy motherfucker… sioux… salutations à David by the way…

3 réflexions au sujet de « grand le Prince »

  1. Samano

     » Comme si leur dernier souffle donnait un second souffle à l’ensemble de l’oeuvre …  »
    C’est exactement ça mon ami !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s