amor à vie

1936991_592933504195148_7012451210270379258_n

••• LES CHRONIQUES DU GRAND N’IMPORTE QUOI ••• quatre/vingt/sixième

traduction : en fait, on ne quitte pas pour l’au-delà… ce n’est qu’une idée pour éliminer toutes les pensées que vous avez accumulées en lien avec votre identification avec le corps et l’esprit
– Nisargatta

salut lecteurs/trices, petite rechute littéraire…

c’est que mardi dernier, soit tout juste deux jours ago, je suis allé visiter mon amie Amala… je dis mon amie pour faire mon grand mais en fait, Amala, c’est ma môman… ma mère adoptive…

on a concrétisé ça il y a une trentaine d’années cette drôle d’idée adoption entre nous… sans savoir trop pourquoi exactement, la plus apparente étant qu’elle n’avait pas d’enfants bio à l’époque, Amala a symboliquement adopté trois enfants dans les années 80… et je suis son ptit dernier…

et même si on s’était moins vus ces dernières années, l’amour entre un fils et sa mère est immortel, éternel, out of this world… j’ai constaté ça l’autre jour… j’ai vu l’éternité dans les yeux de Mamala… j’ai vu la bonté incarnée qui est en train de retourner à la maison…

ce fut la même chose lorsque ma mère bio, ma Mimi, a quitté son navire il y a 12 ans… après de nombreuses années à faire ma vie de grand gars en ce bas monde, élevant moi-même quelques enfants et roulant ma bosse de ptit boss des bécosses, le ptit gars a retrouvé sa môman pour quelques mois de finale intimité partagée… juste retour des choses de prendre soin de sa mère…

OK ptits curieux va, c’est elle ma Mimi…

i59

mais par souci de préservation de son intimité, je ne posterai pas de photos de Mamala… trop frais ce qu’elle vit, trop vivant… pas encore dans le monde des souvenirs ni de la postérité… de toute façon, elle est immortelle Mamala…

et quand j’ai vu Mamala l’autre jour, ce fut ce même genre de retrouvailles… des retrouvailles de ceux et celles qui ne se sont jamais quittés…

car comme si on pensait que parce que l’on devient un grand glaçon, l’amour maternel n’existait pas, ou du moins qu’il s’était transformé… mais qu’une idée futile et farfelue chers ami(e)s… l’amour maternel est l’ultime amour…

l’amour maternel, comme la vie elle-même, est intemporel, éternel, supra-terrestre…

cet amour de et pour môman ne change pas et ne changera jamais… qu’il ait été relié par un cordon ombilical ou qu’il ait été décidé par une décision d’adoption mutuelle, l’amour d’une mère se situe au-delà de tout…

comme ma mère bio me l’avait dit à l’époque, Mamala me disait l’autre jour avec satisfaction qu’elle était fière de ses trois enfants devenus grands…

Pantha (le gars), Azima, et moi son ptit dernier…

même si je n’étais pas le plus jeune en terme de vrai âge de corps, j’avais accepté à l’époque de jouer ce rôle de ptit dernier car c’est moi le dernier des trois qu’elle a adopté… après moi elle avait fermé la shoppe à enfants…

et en tant qu’homme – plus ou moins mature c’est selon – de 55 ans, je peux aujourd’hui assumer ma ptitgarstitude…

et l’autre jour, ma rencontre avec Mamala avait ce même ptit goût de déjà vu, ce même ptit goût d’amour éternel, supra terrestre, un amour immuable, omniprésent… un amour qui était ici avant la naissance du corps et de l’esprit, et qui le demeurera toujours, un amour comme une grande trame de fond de tout ce qui vit et existe… la toile blanche qui se cache derrière toute peinture…

un amour de voie lactée au sein de l’existence…

et je porte encore en moi ce matin, et pour l’éternité probablement, ces traces d’éternité que j’ai vues dans les yeux d’Amala mardi passé… cet amour qui, même si on se voyait moins souvent ces derniers temps, traverse et traversera autant la matière que le temps, cet amour qui traverse autant le coeur que la chair..

car cet amour maternel pénètre tout, cet amour dépasse tout, surpasse tout… cet amour efface toute trace du temps qui passe… car l’amour de sa mère et pour sa mère est omniprésent… il soutient tout amour… il teinte chaque amour de notre vie…

pas tout à fait certain, mais je crois que l’on ne peut s’aimer davantage que l’amour que notre mère nous a porté en son sein et que celui qu’on lui a porté… soit-il de chair ou d’esprit…

en ce sens, je redécouvre l’amour maternel ultime ces temps-ci, celui de la vierge Mère… je ressens Marie dans mes entrailles, la mère de tous les fils et filles de Dieu, ou pas…

je redécouvre la mère universelle au-delà de toutes les religions… la terre mère, la qualité féminine omniprésente de tout amour…

car il ne pas se leurrer, on a peut-être imaginé un Dieu mâle, mais la vie est maternelle dans son essence et nous sommes des fils et des filles de cette grande dame…

je t’aime Mamala, je t’aime Mimi, je t’aime Marie…

et pour toi Mamala, ma môman du moment, cette balade amoureuse:

 

« You Must Use Emotion to Create What You Desire….

The Secret of Creation is Emotion.

Emotion is the birthing process.

The Universal Mind as Great Mother birthed all things into existence by emotion.

The one thing only became the ten thousand things by feeling.

The very act of feeling moves and shapes the universal substance.

Thought is masculine while feeling is feminine.

The feminine gives birth while the masculine impregnates.

Only when your thought is turned into feeling will your subconscious mind work upon subjective reality and substantiate idea.

All emotion is energy.

As long as there is intense emotion whether positive or negative, you can create what you want.

Realize that you can use not only the desirable emotions but also undesirable emotions to create or affect reality.

A burst of emotional energy such as frustration or disgust can pull a manifestation into happening.

But of course it would be much better to use desirable emotions to create on the long run.

Negative energy may have repercussions, but positive energy is pure and complete. » 

– Etz Ḥayyim

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s