hommage à un empêcheur de penser en rose bonbon

13620215_10154911858615828_7027901311788584351_n

/// les chroniques du ptit qui /// la troisième

traduction : parfois, la chose la plus spirituelle qu’on puisse faire est d’envoyer promener quelqu’un

évidemment, j’aurais  pu traduire par : parfois, la chose la plus spirituelle qu’on puisse faire est de dire fuck off à quelqu’un

mais je sais vivre moi m’sieurs dames… et j’ai de la classe aussi… parfois… du moins une certaine classe… primaire, primaire…

chronique hommage ce matin… à un collègue, aussi un précieux ami FB par où on se croise régulièrement… un ami qui call les shots… un conspirateur de lumière qui nomme les chats par leur nom… miow miow les minous…

hommage à un ami que je ne nommerai pas de son nom légal pour préserver son intimité officielle… mais surtout parce que je ne le sais pas et qu’il est irrelevant ce nom légal… car mon chum n’est pas legit… mais disons qu’il se présente sous le nom de Shayam Anoda sur le mur du son de sa face de bouc … les curieux/ses le trouveront bien s’ils le veulent suffisamment…

mais attention, si vous le trouvez, je vous avertis tout de suite, il est dérangeant ce chum… alors aux risques et périls de vos certitudes et de votre bien pensage

je dis ami mais le terme chum serait plus approprié… comme dans chum de gars… je dis ami même si on se connait relativement peu tous les deux… car même si on se connait peu dans les détails,  notre relation c’est du sérieux…

si on se connait peu dans nos détails personnels lui et moi, on se connait aussi beaucoup… plus que vous pensez… plus qu’on pense même tous les deux je crois… moi du moins, lui il le sait peut-être combien on se connait… car il en sait des choses ce partner des grands chemins…

Shayam est plus qu’un chum en fait… ccar tous les deux, comme d’autres êtres en chair et en os et chilling con carne, chacun à notre façon, on essaie de changer le monde… à notre humble mesure… et à notre propre couleur…

lui notamment par de superbes images, par des photos poétiques, par des mots d’esprit et de corps, mais aussi et surtout par des affirmations provocatrices et choquantes pour certains… par du partage d’information inconfortable pour les âmes sensibles…

mon chum Shayam call les shots… toutes les shots… il est un extraterrestre incarné…

il dénonce les pédophiles, les maître spirituels à la gomme baloune, les bas exploiteurs de ce monde… mais surtout il débusquent nos idées préconçues, nos fausses croyances teintées de rose et de mauve, notre conception rose bonbon et souvent erronée de ce bas monde… il nous force à voir plus loin, plus grand, à penser autrement…

il scrape le fond, comme dans gratter les bobos de l’humanité, comme dans révéler les bulbes de pue… pour qu’on puisse ensuite les purger et rétablir notre lucidité…

je parle de lui ce matin car je trouve qu’il devrait être davantage connu et reconnu… pas mal certain qu’il n’a pas besoin de ça pour vivre et continuer sa job de bras… mais quand même important pour moi de simplement le nommer, l’apprécier, le reconnaître aux yeux de vous…

car mon chum Shayam dit fuck you et fuck off quand il le faut… et il le faut souvent… souvent plus qu’on le fait en réalité… en effet, il le faut souvent plus qu’on le fait… pas évident de faire une telle job de bras…

mais il a choisi de le faire, et il le fait bien… et souvent… et il continue de le faire…

je suis allé le visiter cet hiver dans son antre du centre-ville…un vrai royaume de Happy Potter son antre… un air d’une autre époque y règne… et beaucoup de beauté et de dignité… une rencontre phare, pour moi, que je me remémore souvent avec délice en tête et en coeur… belle rencontre pour lui aussi j’aime croire…

le prétexte pour aller le visiter était qu’il m’avait fait qu’il un cadeau à me remettre… un cadeau que notre Osho ami commun lui avait soufflé à l’âme (comme d’autres soufflent à l’oreille) de me donner… superbe pièce d’art by the way… et dorénavant ce cadeau trône dans mon antre à moi… important souvenir de connexion… connexion intergalactique…  bien incarnée…

moi j’aime les gens qui disent fuck off… et fuck you… quand il le faut… et autres gros mots du genre et four letter words… car ces mots doivent être dits… car sometimes life is fucked… oui certains gros mots se doivent d’être dits haut et fort… sinon criés… certaines choses doivent être décriées… et nommées, et pointées… certains faits sombres de l’humanité doivent être mis en lumière même et surtout quand personne ne veut les entendre…

pas une job facile à faire, mais lui la fait… et bien à part de ça… et bellement… et pour ça je l’admire et l’apprécie et le remercie par la présente… à chaque fois que je vois passer quelque chose de lui sur la toile et dans les étoiles, c’est toujours pertinent, troublant, inspirant et/ou dérangeant… mais toujours pertinent… ou souvent impertinent…

j’aime d’ailleurs son impertinence car he doesn’t give a shit… il dérange et s’en contrecrisse ce Shayam… il ne censure rien… en fait, je soupçonne qu’il doit même se délecter de nous déranger et nous provoquer le ptit Christ… comme l’autre Christ le faisait dans son temps quand il virait les temples à l’envers et callait les shots au Moyen-Orient il y a une couple de millénaires de ça…

car me semble évident que Jésus devait beaucoup dire fuck off lui aussi… et fuck you… Osho faisait pareil, pas pour rien qu’il était extradé à tour de bras de son vivant… crucifixion des temps modernes…

alors voilà, c’était mon coming out appréciatif pour mon ami Shayam en ce petit samedi matin pluvieux… juste pour le plaisir de le faire… et pour peut-être allumer certains lecteurs/trices qui iront investiguer ce personnage venu d’une autre galaxie… vous serez probablement peu nombreux à le faire… car qui cherche le trouble le trouve…

allez, bon samedi de vie…

et comment pourrais-je terminer cette chronique par autre chose que ceci ? le fuck stock juteux commence à 2 minutes quelques…

cheers Shayam, et continue à nous shaker la boîte à smarties et à vertus encore longtemps bro…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s