c’est en faisant faillite qu’on fait fortune

13912506_10209165232460444_5160058065699213050_n

/////////////////////////////// les chroniques du ptit qui ////////////////////////////// la trentième

traduction : quoi que ce soit qui vous purifie est le bon chemin… – Rumi

aucun doute, le bon chemin que je marche en ce moment… car de plus en plus pur, de plus en plus vide, de plus en plus délesté de ce que je croyais savoir… de moins en moins capable de me retenir après quelconque croyance, concept ou théorie… suffit de faire confiance et de continuer à marcher… vers nulle part, chaque pas dans la foi…

Osho disait : only losers can win this game

Jésus lui : heureux les pauvres d’esprit car le royaume des cieux est à eux…

tandis que Christian Bobin affirme que : dans le monde de l’esprit, c’est en faisant faillite qu’on fait fortune… je sais, je sais, il vous manquait ce petit bout du monde de l’esprit dans le titre de ma chronique, mais celui-ci est le seul vrai mondesous-entendu… ou sur-entendu…

différentes formules pour dire sensiblement la même chose…

qu’on doit ouvrir ses mains, son coeur et son âme et laisser le monde nous passer à-travers sans rien retenir… et tout garder grand ouvert… boire le monde à chaque inspiration et laisser ce monde nous quitter à chaque expiration…

qu’on ne peut rien conserver et qu’il faille toujours tout laisser aller… et si l’amour vécu était véritable, il reviendra toujours, même si sous une autre forme… même si dans une autre vie… ou pas… en tous cas, que du peut-être, car à ce point-ci je ne sais plus rien avec certitude…

et quand même laisser aller, même si ça ne revient pas… car on ne donne aps pour recevoir, on donne pour se libérer… car c’est en donnant la liberté que le vrai don nous revient instantanément… instant karma… ce que l’on donne ne nous quitte plus jamais…

alors donner pour donner, pardonner pour donner aussi… par don de soi qu’on se trouve et se retrouve… se donner corps et âme, se vider de sa substance pour retrouver le matériau divin et universel nous constituant… retrouver la poussière d’étoiles qui constitue fondamentalement qui nous sommes, ou ce que nous sommes… car il me semble que nous sommes davantage du quoi que du qui… de la matière incarnée…

abandonner le ptit moi pour redevenir le grand tout…

l’apprentissage de moment en est un de grand détachement pour votre humble serviteurs de mots… de grand déchirement aussi… quelque chose comme une petite mort de mon vivant…

laisser s’envoler deux êtres chers à mon coeur vers un ailleurs plus juste pour elles, en sachant que cela est juste, et justement, plus digne de leurs besoins… me tasser du chemin pour laisser la vie se dérouler telle qu’elle se doit sans moi, même si je ne sais rien du comment elle se doit la vie ces temps-ci…

je ne sais vraiment plus rien avec certitude… et cela est juste et bon, même si parfois cela demande foi et confiance en plus grand que soi… et confiance en son intuition et ses perceptions… car il y a encore quelques marches chambranlantes dans le grand escalier de la vie… et si je ne sais même pas ça monte ou ça descend… alors une marche à la fois…

mais ce qui semble de plus en plus vrai et fondé dans une expérience réelle est que ce n’est pas en acquérant davantage qu’on arrivera à la destination finale… au contraire, il faut vider sa tasse et défaire ses bagages, larguer les amarres de la connaissance, des concepts, croyances et théories pour oser vivre dans un état d’innocence…

quitter la tête pour le coeur et ensuite, quitter même le coeur pour l’âme…

marcher sur un fil de fer tendu tout là-haut dans les cieux, les deux pieds sur terre… sans filet… mais avec des ailes… car aucune sécurité n’existe en ce bas monde… que les ailes de la confiance…

ébahi et abasourdi devant ce grand mystère incompréhensible à mental nul, et invisible à l’oeil nu… c’est ailleurs que par la compréhension que cela me semble devoir passer, ailleurs que par la pensée que doit venir la lumière… d’ailleurs, n’est-elle pas déjà présente et ne suffirait-il pas de la laisser émerger d’elle-même ?

plausible ma belle gang de Watsons…

ce que je commence lentement à découvrir, comme dans dé couvrir ce qui a toujours été ici, caché en moi… par expérimentation et non plus par compréhension mentale, laisser se révéler le trésor déjà présent… le dé couvrir… en fait simplement retirer ce qui le recouvrait… car nous sommes déjà full equiped… qu’à dé couvrir et re cueillir ce qui a été déposé en nous depuis toujours, ce qui ne nous a jamais quitté… nous sommes tous et toutes et chacun chacune dépositaires de la même poussière d’étoiles…

alors peu importe ce qui nous purifie, faisons confiance que c’est le bon chemin… et continuons à marcher avec le coeur ouvert, l’âme découverte, debout sur nos deux pieds et avec le peu qu’il nous reste, non fier mais digne, ne sachant pas mais faisant confiance ma foi…

marcher sa parole et s’assoir en son silence…

en fait laisser le silence nous marcher dessus et nous révéler la vérité, laisser la vérité se révéler d’elle-même, la laissant décider quand nous serons prêts… tout doucement, naturellement, et faire confiance que ce sera au bon moment, au moment juste, en ce moment… car que ce moment… et so far so good…

alors on continue de larguer les amarres, on vide le navire, on se donne du lousse, on se déleste du superflu pour revenir à l’essentiel… mais qu’il est petit cet essentiel, de plus en plus petit… qu’il est mini minime ce fondamental, qu’elle est vaste la place en soi… aussi grande que les cieux disent les sages… quel passage étonnant…

alors on continue de se vider la tasse… chin chin et let’s dring dring to that…

et vive le grand déleste âge !

2 réflexions au sujet de « c’est en faisant faillite qu’on fait fortune »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s