plein de…

15578379_10155512374004298_5855395072966981686_n

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////  les chroniques du ptit qui : la CentVingtVingtéunième

traduction : l’utilité de la tasse, c’est qu’elle peut contenir le vide… – Osho

eh qu’on est pleins et pleines vous et moi…

de prétendue connaissance… de croyances… de petitesse dans notre petite tête…

et aussi d’amour, de beauté, de potentiel, de grandeur… entre autre…

en fait, on en a plein la tasse vous et moi … et nous sommes autant le contenant que son contenu… et ni l’un ni l’autre… ou sommes-nous la poignée ? ou encore ls soucoupe ?

nous sommes pleines et pleins de rien et de vide mes ami(e)s… on a du vide tout le tour de la tasse…

alors simple simple la vie, à chaque inspiration on se remplit la tasse, et les poumons, et à chaque inspiration, on se la vide… toujours vide, toujours frais…

allez, on se tasse et on laisse la vie passer, se passer et nous passer dedans et au travers…

bonne tasse…

___
A partir du moment où je sais que je suis relié à un centre qui me dépasse et dont j’ai appris l’intelligence et la sagesse, j’accepte avec gratitude, avec amour, ce lien. 
J’accepte de me dépouiller du fardeau, de mes soucis propres, de mes doutes, de mes recherches tâtonnantes du bien et de ce qui est juste, j’épouse ce qui m’est montré, ce qui m’est dit, j’y vais de tout mon cœur, que ce soit joyeux, que ce soit douloureux, je suis, pourrait-on dire, porteur dans cet acte, de toute l’énergie de l’univers puisque cette énergie qui m’anime vient du centre de moi au delà de moi, qui est comme le centre du monde.
Je suis doté ainsi de la liberté qui est celle de l’unité et qui est celle du Tout.
Le Tout, l’univers dans sa réalité, est libre, puisque il n’est limité que par lui-même.
Eh bien j’épouse sa liberté.
On a donc le sentiment d’une totale dépendance, qui apparaît concrètement comme une totale liberté, et c’est encore une de ces rencontres des contraires dont est faite cette œuvre intérieure.
Étienne Perrot, extrait du Cahier de Gaie science et d’Alchimie selon CG Jung, n° 21, 1983
via le blogue La joie d’être un âne…
1497645_10151829674672797_1737704343_n

Une réflexion au sujet de « plein de… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s