canta com muito amor – so much amor

les dernières chroniques – 9/3/17

Ce diaporama nécessite JavaScript.

gros ptit coming out pour moi ce matin… ouf que c’est énervant de se montrer dans ses plus intimes retranchements… car je me sens pas mal nu ce matin, une chance que mon écran me cache la face et l’âme… car rouge rouge suis-je ce matin…

comme je disais à mes tout débuts simili artistiques, on peut bullshitter quand on parle et se cacher derrière ses beaux mots, mais jamais quand on chante et qu’on joue…

ça fait quelques années que je gratte la guitare et étire dans tous les sens mes cordes vocales encore souvent tremblotantes et pas tout à fait toujours certaines d’elles-mêmes, ces cordes tout de même courageuses et audacieuses

la plupart du temps, je passe à l’acte soit en solo, dans le confort de mon foyer, avec ma belle et son piano, ou avec quelques ami(e)s, ou encore en semi public dans des contextes de méditation et d’introspection, contextes privilégiés avec une «clientèle captive»… en groupes assez toujours réduits…

mais ce matin, je sors de mon confort et de mon home… et poste mes essais audios sur mon blogue… out there

car lors de mon récent passage au Brésil, il s’est passé quelque chose… comme un shift… la musique m’a tassé du chemin…

dans notre milieu, on ne compose pas de chansons, on les reçoit… et en fait, les chansons ne sont pas des chansons, ce sont des hymnes… et l’ensemble de ces hymnes se nomme un hinario…

alors ce matin, trève de mots et de plaisanteries, grève de mots et place è la musique… car je ne veux pas me cacher derrière rien d’autre que ma musique… avec humilité, avec une ptite gêne même… mais tiens je peux toujours me cacher derrière mon écran, dans ma forêt…

ces 40 quelques hymnes ont été enregistrés d’une traite, en quelques heures dans un petit studio dans les montagnes d’Alto Paraïso… un premier jet… a one take shot… avec quelques trébuchages… mais je les sors tout de même… advienne que pourra… et que sera sera… voici mon tralala…

ces hymnes seront épurés, raffinés, fignolés car j’y ai déjà entendu le piano de ma belle les accompagner et ce fut très beau et nettement plus riche… j’y entend aussi dans ma tête le violon de mon amie Vidrohi, de même que la fine guitare de mon ami Jim pour y ajouter de la dentelle… sans compter que plusieurs de ces hymnes demandent des percussions, que dis-je ils l’exigent… alors percussions il y aura…

qu’un début ces quelques hymnes… à suivre… merci de m’entendre… et de peut-être m’écouter…

et si vous écoutez et aimez, merci de me laisser savoir lesquelles devraient être choisies si éventuellement un projet musical plus développé devait éventuellement voir le jour…

ici-bas, un lien vers le plus récent hinario, Luz Azul, 21 hymnes (surtout en portugais et quelques-uns en anglais) reçus en un mois lors de mon passage au Brésil en début d’année 2017…

https://atidion.com/hinarios/luz-azul/

et en cliquant sur l’onglet HINARIOS, vous aurez accès à l’autre hinario Osho Daime si vous en voulez plus, des hymnes reçus depuis quelques années ici au Québec…

mon mur du son (avec mes premiers essais musicaux)
https://soundcloud.com/atidion

et finalement, notre passage live au Brésil en janvier
https://drive.google.com/open?id=0B-n1d5HNlksDcmU0Ynd4TDhDY1E

et of course, vous n’avez rien à acheter

Capture d’écran 2017-03-09 à 09.19.46.png
car je n’ai rien à vendre, mais j’ai tout donné ce que j’ai… jusqu’à maintenant…

alors à suivre, mais surtout à écouter…

Une réflexion au sujet de « canta com muito amor – so much amor »

  1. Samano

    Chanter c’est aussi assumer sa vulnérabilité. Ça prends du courage, du guts et bien plus encore !
    Chapeau, bravo !

    Et Chanter c’est explorer tout son être et remercier son Créateur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s