bon voyage

18157635_10210431408514071_4419076748526531795_n.jpg
les dernières chroniques – 4/5/17

simple comme bom dia me direz-vous… en tous cas moi je me le dis… et je vous le dis aussi si vous me lisez…

en principe du moins… car dans les faits, plus délicat…

personnellement je ne saisis pas tout à fait ces quelques mots de Proust, alors écrivons donc, peut-être que le regard se précisera… et que nous arriverons à bon port…

c’est que notre regard porte la plupart du temps sur un objet, cet objet se situant la plupart du temps à l’extérieur de soi, mais parfois en soi…

au fond, nous sommes chacun chacune, tous et toutes, des hommes et des femmes objets… en ce monde matériel, nous sommes sujets et objets, mais souvent sujets de nos objets… soumis à la matière…

sur le plan de l’objectif, nous sommes autant ce qui regarde que ce qui est regardé… l’observateur/trice et l’observé…

mais si l’idée du voyage ultime consiste à changer de regard, on touche alors davantage à celui ou à celle qui regarde qu’à ce qui est regardé… plus qu’à la route à voyager…

car peu importe ce que l’on regarde, le regardé n’est pas le focus, le regardé est toujours hors-focus, du moins rarement full focus

le biais se trouve dans nos yeux alors c’est ce qui filtre le stock regardé et vu qu’on doit garder frais, neufs, vierges… garder l’objectif le plus neutre et clair possible…

et questionner, remettre en question, sans juger, sans fixer dans le temps, sans fermer les mains des yeux sur ce qui circule devant nos yeux…

car comme le dit Proust, il fait grand sens que le plus grand voyage soit dans nos yeux… et derrière, soit dans notre tête et notre âme…

pas besoin de faire le tour du monde pour voyager donc, que changer notre regard… virer les choses de tous les bords en soi-même – d’ailleurs qu’est ce soi anyway ? autre question –

et changer constamment son point de vue, sa propre perspective… alors la tourner en rond sans nécessairement vouloir arriver à une conclusion ni à un état des faits permanent…

car les faits changent, tout le temps, sans cesse, le temps court, rien n’est vraiment ce que ça semble être… nous les premiers… dès qu’on s’observe, on ne se voit plus tel quel… tout change sans arrêt et sans cesse… nous en premier lieu…

alors ne pas chercher à arrêter le temps, ni à trouver le sens… et continuer de regarder, continuer de voir… et réaliser que ce l’on voit n’est pas nécessairement ce qui est… pas comme tel du moins… surtout notre projection que l’on impose sur l’autre… et sur soi…

car le sens change selon les points de vue… et les points de vue peuvent changer eux aussi…

et si l’on se regarde les deux yeux ouverts, possible graduellement de se voir de plus en plus clairement, de plus en plus neutrement… se voir et se revoir, sans tout voir… et laisser notre regard faire focus… lentement, doucement, sans fermer les yeux…

et voyager entre nos diverses perceptions, sensations, intuitions… et continuer de regarder…

allez, bon voyage…

Une réflexion au sujet de « bon voyage »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s