touché «drett» dans le coeur

19260409_251675471982526_6439708502503719236_n

les dernières chroniques – 30/6/17

hier j’ai passé quelques heures dans le coeur… à jaser avec une amie… et j’ai été touché ici, juste là, en plein coeur… drett au coeur… aho coeur, ho le coeur…

mon amie a le cancer et elle regarde son passage vers l’autre côté lucidement et paisiblement, drett dans les yeux… je l’ai vu dans les siens… sans arrogance, ni défiance, simplement, avec réalisme, avec calme, et avec droiture et dignité… tout simplement, tout naturellement…

et lorsque la douleur sera trop grande, elle s’envolera vers la mort, avec dignité… aidée par une pro de la compassion…

comme mon amie Amala l’a fait pour plusieurs d’entre nous l’an dernier, mon amie nous montre elle aussi comment vivre totalement, en nous montrant comment danser la dernière grande valse, elle nous montre comment marcher les derniers pas vers le pont d’or… vivre totalement sa vie en acceptant totalement sa mort… plein de sens…

marcher tout droit, pas à reculons et pas de travers, mais pas à pas, un pas à la fois, chaque pas dans la foi… les yeux et le coeur grand ouverts, les ailes se déployant graduellement…

chaque pas de danse qui balance et avance dans le now, juste ici… fragile danse sur le fil du faire de la vie… cette vie qu’on nous prête et qui embrasse la mort, qui englobe la mort et qui passe avec le temps… que la mort du corps, car l’âme est immortelle…

je l’ai constaté encore hier…

hier, j’ai vu l’âme de mon amie rayonner via ses yeux, vibrer dans son corps plus fragile et son coeur plus grand que jamais, son âme encore mariée avec son corps, mais aussi plus vaste que son corps, transcendant corps et esprit…

au fur et à mesure que les années nous passent sur et dans le corps, la mort se manifeste plus concrètement autour de nous… en général, elle touche premièrement les mononcles et les matantes de notre famille élargie, puis nos parents et ensuite nos ami(e)s… la mort nous encercle tout doucement, nous enlace de plus en plus et se charge de nous rappeler à la vie… elle nous remémore l’essentiel, elle fait pousser nos éternailes…

et quand on a la chance d’avoir des ami(e)s qui meurt les yeux et le coeur ouverts, on a la chance d’apprivoiser un peu d’avance et par procuration le grand passage, le plus grand des voyages… nos ami(e)s nous guident…

le temps qui passe nous fait basculer du corps à l’âme, cette essence de nous qui y était avant que l’on s’incarne et qui restera après le repos corporel éternel… resting in peace forever

suite à notre rencontre, j’étais tout léger, tout serein… peut-être autant que mon amie je ne sais trop…

peut-être que j’idéalise un peu la situation… peut-être pour me rassurer car il doit y avoir des bouts plus rough and tough pour elle

mais à la lumière de notre rencontre céleste d’hier mais encore en corps, je conserve une étincelle éternelle, une parcelle d’éternel… une larme d’éternité au coin des yeux…

j’ai sur la pointe du coeur de la poussière d’étoiles, et dans le coin des yeux, quelques larmes bénites…

et lucky me, j’ai la chance de la recroiser dans quelques jours…

aho sisteur !

 

3 réflexions au sujet de « touché «drett» dans le coeur »

  1. Ravi

    la danse d’Éros et de Thanatos…. spirale de vie…. épeurant et trippant en même temps
    expérience unique, ultime, personnelle de rencontre avec sois même
    ouf…. électrisant de vertige

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s