rien n’y fera

26165235_2084136685154324_8005738809135455075_n

les dernières chroniques – 30/12/17

rien à faire, j’aime écrire…

mais rien à faire, j’écris pour rien…

j’écris ces mots, qui ne riment à rien, et qui ne mènent nulle part…

nulle part ailleurs qu’ici, maintenant… tout le temps maintenant, encore et encore… en ce moment et pour l’éternité…

j’écris comme je respire, en fait ça écrit comme ça respire… ça se fait tout seul…

il serait plus difficile de ne pas écrire qu’il est facile d’écrire…

écrire des chroniques, des poèmes, des mots sans queue ni tête, mais avec tout le coeur qui bat en moi et que je peux y mettre…

écrire pour faire quelque chose car au fond rien à faire après que tout ait été fait…

ou écrire et penser faire quelque chose…

quand au fond, on ne peut rien faire d’autre qu’être…

alors regardons passer le temps car rien n’y fera…

5 réflexions au sujet de « rien n’y fera »

  1. Mathis LeCorbot

    Dans les conditions décrites, écrire est effectivement un souffle de vie. On ne se pose aucune question sur l’utilité de notre respiration, on respire, voilà tout. Continuez d’écrire, simplement, sans vous questionner sur une possible utilité. Vos mots vivent par eux-mêmes. Vous créez donc de la vie quelque part.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s