prendre, apprendre, comprendre

29497814_1933416630025714_5982379176226595036_n.jpg

les dernières chroniques – 29/3/18

une autre de ces citations que je ne comprends pas vraiment…

mais autour de laquelle je broderai quelques mots…

pour dire, avec mes yeux, et écouter avec mon coeur, le temps qui passe et qui nous fait comprendre…

alors comme chaque matin qui poppe devant nos yeux et notre coeur –  ou n’est-ce pas plutôt nous qui poppons dans cette prétendue réalité ? –

tac tac tac, tic tic tic… ma pratique, mon training…

mais dites-moi, avec vos yeux qui lisent ces lignes, et votre coeur qui écoute ce qui veut se dire entre ces mots, comment le temps peut-il bien nous faire comprendre quoi que ce soit ?

en nous enseignant la patience ?

en pétrissant la dureté de notre arrogance de jeunesse ?

en nous forçant à mariner dans l’expérience ?

en nous faisant fondre lentement et sûrement ?

car plus le temps passe, et moins on comprend… plus le temps passe, moins on se comprend… car rien à comprendre au fond…

ce temps qui, selon ce que l’on dit. n’existerait pas vraiment … du moins ailleurs que lorsque mesuré dans un appareil mécanique… ou dans les livres d’histoire…

mais même là parait que la réalité est un kaléidoscope dans lequel tout existe en même temps, que dans des dimensions différentes superposées… réalités virtuelles…

mais, de plus en plus une expérience concrète que le temps est un grand enseignant, la temporalité une grande maîtresse…

lente la vie, lents les apprentissages, lentement se fait l’intégration de toutes ces leçons que l’existence tente de nous offrir… et que nous acceptons, ou pas… pas toujours tout de suite du moins…

nous, humain(s), comprenons vite, mais il faut nous expliquer longtemps parfois… la vie nous offre again and again les mêmes expériences, ou des similaires, jusqu’à ce que nous les ayons intégrées totalement…

et si on revenait à la citation ?

parler avec les yeux ?

je ne sais pas pour vous, mais pas si clair pour moi… est-ce se laisser être vu ? car on dit que les yeux sont le miroir de l’âme… donc soit voir le monde avec ses yeux, ou le boire, se laisser pénétrer par le monde… sans jugement, sans filtre… voir et se laisser voir le monde tel qu’il se présente à nous…

écouter avec le coeur ?

ça oui m’sieudame… même si le coeur est à la base une pompe à sang, écouter avec le coeur fait image… et on peut aussi parler avec l’organe en question… même si on sait vous et moi que le coeur n’est pas que le coeur… le coeur est plus que le coeur… même les coeurs FB…

et comprendre avec le temps ? peut-être bien… en tous cas, avant de comprendre, faut prendre le temps, puis apprendre avec…

prendre, apprendre, comprendre…

prendre signifie mettre avec soi,  faire sien… on peut penser que lorsqu’on prend, on possède, mais le temps nous enseigne entre autre que l’on ne possède jamais rien… même notre propre vie, qu’un prêt… au contraire, nous qui sommes possédé(e)s par la vie, par le temps qui passe… ce temps qui nous passe devant, nous passe dedans, et qui nous passe dessus…

alors au début, on doit prendre le temps… le temps d’être, de respirer, de sentir… prendre le temps de prendre le temps… de plus en plus vite ce temps, donc de plus en plus un défi…

et comme plus on vieillit plus le temps passe vite, important de plus en plus prendre le temps, de plus en plus de temps… pour ne plus faire, ne plus aller nulle part ailleurs qu’ici… maintenant de préférence…

et avec le préfixe ap, on prend le temps près de soi, on le fait sien, on approche la question, on apprivoise la vie… on s’approche de la vérité…

pour finalement, éventuellement, avec le com, on fait sienne la leçon… et on comprend… pas seulement avec sa tête, mais aussi avec son coeur, justement celui avec lequel on écoute…

toute une vie pour apprendre, toute une vie à apprendre…

prendre, apprendre, comprendre…

alors gardons notre coeur d’étudiant(e), ouvert et vivant, conservons notre curiosité et notre soif d’apprendre, plus, mieux, toujours… sans jamais penser que l’on sait… car on ne sait jamais dans la vie… on ne sait jamais la vie… car en cette existence, la seule qu’on peut savoir avec certitude, c’est que l’on ne sait pas, on ne sait rien… really….

un ptit gars demande à son père
papa ?
oui fiston ?
comment Platon, qui a affirmé qu’il ne savait qu’une seule chose et c’est qu’il ne savait rien, a su qu’il ne savait rien…
et le père de répondre : c’est sa femme qui lui a dit 😉

alors prenons le temps… pour ap… et pour com…

mais surtout, ne nous prenons pas au sérieux…

bouh !

je voulais juste vous surprendre !

3 réflexions au sujet de « prendre, apprendre, comprendre »

  1. Samano

    Prendre, apprendre, comprendre…et surprendre !

    Bon WE de Pâques mon frère et toutes celles qui poseront un regard sur ce texte.

    Répondre
  2. Prashanti

    Prendre le temps …le respirer , le savourer , le lover .
    Le temps de quelques secondes , avec de la présence , quelques minutes.
    Et op !… disparu , évanoui.

    Et vous ….l’intensité , la musique et la guérison pascale .

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s