fou red

906954_10200801780156793_771688046_o

les dernières chroniques – 18/4/18

traduction : prends garde au maître… parce que tu peux «trop tomber en amour»… tu peux devenir trop attaché(e)… le vrai maître est celui qui t’aide à tomber en amour, puis à te permettre de te tenir debout par toi-même pour que tu puisses éventuellement le quitter… un vrai maître ne devient jamais une béquille pour toi… jamais ! quand il voit que tu te «tiens trop après lui/elle», il/elle commence à se retirer – car le but ultime est que tu deviennes libre –  libre des béquilles, libre des bébelles, libre de toute discipline, doctrine, méthode… libre de tout, c’est le but ! – Osho, la discipline de la transcendance

je vais l’envoyer à mon spécialiste sur les sectes celle-ci, il va sûrement l’aimer 😉

moi qui voulais changer de sujet… enough for this week… mais tant qu’à être sur une Osho roll, let’s roll, and rock… comme l’impression qu’Osho veut me jaser ces temps-ci… tant qu’à être dans les news dit-il, let’s rock ! and talk…

techniquement, j’aurais pu traduire beware of the Master par méfie-toi du Maître, c’est ce que certains traducteurs automatiques me donnaient comme possibilité… mais je suis incapable d’écrire qu’il faut se méfier du maître… contradiction en son essence même…

car tant qu’à avoir dit oui à un Maître, aussi bien de lui faire confiance non ? à mon avis, aveuglément confiance même… j’entends mon spécialiste déjà ici qui spinne dans ses concepts… je sais je sais, de votre place à vous aussi, ça sonne drôle…. surtout après avoir regardé la série…

mais pourquoi avoir un Maître si c’est pour ne pas lui faire confiance ? soit on marche seul, soit on est accompagné…

si on n’a pas foi au Maître, what the fuck ? aussi bien être spirituellement célibataire… on l’est toujours anyway, malgré les apparences… car même quand on a dit oui à un Maître, on est toujours seul…

car on ne peut calculer avec un maître… we don’t fuck with a Spiritual Master… lui oui, il peut nous jouer des tours… jouer avec nous, mais pas nous avec lui… on ne peut congédier notre gourou, encore moins ses gourous 😉

je sais que c’est dur de faire confiance, autant à soi qu’à quelqu’un d’autre… en fait, la même chose… car comme l’amour, on ne peut aimer ou faire confiance à autrui plus que cette confiance et cet amour envers soi-même… car comme le dit Ramana, there is no others…

pis regardez-lui les yeux sur la photo à Osho… ça demande un peu de folie, pas mal en fait, et beaucoup de confiance pour faire confiance à cette pair d’yeux-là…

peur de se faire avoir, peur de se faire fourrer, peur de se faire utiliser, peur de se faire exploiter… puis d’être abandonné(e), se faire laisser tomber… plein de peurs dans la vie quand on marche avec un gourou…

et pourtant qu’y-a-il à perdre ? qu’avez-vous à perdre ? qu’ai-je à perdre ?

vous savez, on peut se bâtir un égo spirituel après une longue période à marcher mains dans la main et coeur dans le coeur avec un Maître…

d’ailleurs, j’aime bien la remarque de Jed McKenna, dans un de ses bouquins, qui faisait remarquer à un disciple qui cheminait avec un Maître depuis plus d’une trentaine d’années – comme moi justement – que soit son Maître était pourri, ou soit que le disciple était nul…

car comment a-t-il pu ne pas illuminer après autant d’années ? et/ou combien de temps ça lui prendra encore ? la question se pose…

et ça te ramène un disciple dans son humilité…

folle red la vie…

mais au-delà de l’atteinte de quoi que ce soit, il y a l’amour, la dévotion, la conscience…

et l’amour, toujours l’amour…

I love you my Beloved… and even more après Wild Wild Country…

même si je ne sais rien, même si je ne sais pas, même si je n’en sais plus quant à ce qui s’est passé… I love you tout court…

alors à vous qui, après avoir visionner Wild Wild Country, avez des doutes face à la relation Maître-disciple, à vous qui êtes convaincu(e) qu’Osho est un bandit, un profiteur, et que ses disciples sont des fous et des folles red… Beware !

6 réflexions au sujet de « fou red »

  1. joss0ne

    En suivant ta logique, faudrait alors laisser passer tous les cas d’abus, de toutes sortes, qui ont été perpétrés par des maîtres-gurus pour la simple raison qu’ils sont « maître », quelque soit la religion, et qu’ils sont, par le fait même, absouts des torts commis.

    Répondre
  2. Samano

    CONFIANCE est vraiment le mot clé, le sésame ouvre-toi, le tapis magique, le laser qui traverse les murs…qui traverse les peurs !
    Confiance = Amour
    Et ne pas confondre confiance et naïveté, crédulité !

    Répondre
  3. Anandgyan

    Yo Ati! Je viens de me taper les six heures de ce doc. Ça cogne telllement dur qu’ Antelope a maintenant sa plaque pour souligner sa victoire. Tellement d’incompréhension même s’il ne faut pas chercher à comprendre. Après les déboires du Rancho Rajneesh, où je n’ai pas mis les pieds, j’ai rejeté la sangha mais pas le bouddha et ne peut, ni veut, renier Osho même si c’est teinté de mon éducation judéo-chrétienne et ce « boutt' » avec le chant du coq. J’ai vraiment vécu des moments inexplicables dedans l’ « énergie sannyas » mais c’est pas comme de la magie et une illusion. Les mots et les maux m’échappent. My sanity is crazily nice. Ma folie est toute douce; je vis avec un coeur ouvert et Osho est plus qu’une inspiration, le mot ne fait pas justice. Chu fou red et on orange pas ça quand c’est la mélodie du silence et non la maladie du mutisme. Un « cue » dans ma vie qui m’aura montré mon amour est que je défends ceux que j’aime naturellement, sans effort, spontanément et je suis un snob pour la spiritualité et recherche la crème de la crème. J’aime Osho et ma relation Maître-disciple est nobody’s business. It eez a no-body adventure. I took the jump. Know what I mean? Vraiment béni le gars à pied et The School of Mysticism qui vient jusqu’à lui, le Brésil et son thé aussi et ces Osho lovers tout près, tout prêts à replonger dans le mystère. Je tombe en amour avec Osho et on ne m’en relève pas; je m’élève! Bla-bla-bla et plop!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s