semer l’amour

31602859_10157283701975828_4613842899463831552_n.jpg

les dernières chroniques – 23/7/18

traduction : mets ton jus sur ce que tu aimes au lieu de démolir ce que tu détestes

makes sense non ?

pourtant ce qui nous dérange gobe souvent davantage notre attention – et notre focus – que ce que nous apprécions…

souvent on cherche et trouve les bibittes chez les autres plutôt que de proposer et suggérer des solutions…

mauvaises habitudes right ? mais ça se change…

ça demande de consciemment changer la cible de notre attention…

ça demande de se mettre en mouvement – et de se remettre en cause…

ça demande d’être clair(e) quant à ce que l’on veut et de prendre des risques, de se mouiller…

ça demande beaucoup d’énergie et de détermination… et du courage…

et pourtant c’est aussi tout simple…

suffit de se garder à l’oeil… de rester humble… de se voir tomber dans le piège car vieille habitude que celle-ci de se plaindre et critiquer… qu’on va sûrement répéter… plusieurs fois…

mais avec attention, en gardant en tête la futilité de chercher les bibittes en dehors de soi, c’est possible et réalisable… et souhaitable…

même si c’est plus facile de voir le cure-dent dans l’oeil du voisin que le séquoia géant dans le sien, suffit de changer le focus… et de beaucoup de bonne volonté…

car le sarcasme et la critique ne sont que des échappatoires face à sa propre douleur et impuissance…

car ce que l’on fait aux autres, on le fait à soi-même…

en tous cas moi je veux changer cette habitude très petit painienne

en effet, les peuples conquis ont traditionnellement développé l’habitude de blâmer les conquérants qui eux, au contraire, ont tendance à être arrogants…

dans mon village en ce moment, il y a quelques personnes qui ont des pris des moyens très questionnables sur le plan éthique pour dénoncer leur désaccord avec certaines situations publiques… en attaquant personnellement la mairesse… sans se nommer… mais ça a comme conséquence de mobiliser les gens autour de la – formidable mairesse – comme jamais auparavant… comme si la noirceur et la rancoeur peuvent aussi aider à faire surgir l’amour et la solidarité…

alors on tourne notre regard vers soi, on identifie ce que l’on veut changer dans notre vie et en ce monde et on se met à l’action positivement… petit à petit, pas à pas…

on bâtit sa vie, et notre village, comme on les veut… et comme on les peut… en commençant en soi-même, et ensemble…

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s