question sans réponse

49465069_1257148567787467_3994134283210981376_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 14/1/19 (2)

traduction : tu es ce que l’existence veut que tu sois… alors relaxe… – Osho

l’autre jour je vous ai demandé de m’écrire… et quelques personnes m’ont bel et bien répondu pour me faire part qu’elles aimaient bien lire mes chroniques et pour faire contact…

remember ?

Capture d’écran 2019-01-14 à 10.17.45.png

mais c’est mon ami Yusuf qui a répondu le premier et qui a osé jouer le jeu jusqu’au bout en me posant quelques questions…

notamment :

Où est passé Zorba ?

et

C’était quoi en fait Ati, le message ?  d’Osho, I think Yusuf means…

eh bien voilà un ami qui a le mérite d’être clair…

alors voici quelques bribes de réponse…

quant à la première question, elle fait référence au concept de Zorba le Bouddha qu’Osho avait amalgamé en opposition aux saints trop saints du trop vieux temps…

il avait mêlé épices et du zen dans la même assiette… du daring, du gling gling, du baveux, du irrévérencieux… c’était notre gourou ça!

car trop de Zorba seulement, un peu trop à l’extérieur de soi, et trop de Bouddha,  un peu trop plate…

Osho a eu la brilliance de nous entretenir sur, et de nous inculquer les deux volets… une divinité bien incarnée dans une humanité un brin éclatée… qui aura fait r’virer quelques puristes dans leurs shortsgood for them… et pour nous…

mais sincèrement, pour répondre à la question de mon ami, je ne peux me prononcer quant à ce qu’est devenu le concept de Zorba de nos jours… trop absent ? peut-être…

car pour moi, autant Zorba que Bouddha semblent perdre un peu d’intérêt…

comme si Zorba et Bouddha s’étaient fondus l’un dans l’autre… comme si ces deux facettes disparaissaient pour ne devenir qu’une seule et même entité…

et comme la grenouille zen dans l’étang, plouf ! disparue…

quant à la deuxième question

C’était quoi en fait Ati, le message d’Osho ?

eh bien ma réponse vaut la tienne mon cher Yu, et la vôtre cher lecteur/trice… que vous ayez été disciple d’Osho ou pas, que vous l’ayez connu ou non…

car toujours à nous d’interpréter selon nos capacités et bons vouloirs au final…

personnellement, j’ai dû faire un ptit retour sur ma carrière de disciple l’an dernier quand j’ai visionné la série choc Wild Wild Country pour aller en jaser à la radio du Canada… et cette version que j’ai vue de bouts de films d’archives avait bien peu à voir avec ce que j’ai vécu auprès d’Osho… beaucoup plus à voir avec quelques membres de sa garde rapprochée…

personnellement, je pourrais dire que le message d’Osho est en train de se dissiper de plus en plus… je suis devenu un disciple dissipé… un disciple qui s’auto-efface… et un adepte de cérémonies à saveur amazonienne… avec un deuxième maître à bord… Mestre Irineu… que je n’ai jamais connu ni rencontré en personne, mais qui trône à côté d’Osho dans ma cour d’Anges Gardiens…

alors si j’ai déjà su ce à quoi aurait pu ressembler le message d’Osho à une certaine époque, je le sais de moins en moins, et ça ne m’importe de moins en moins aussi…

comme si c’était suffisant d’avoir une chaude présence au coeur, un four letter Word pour me tenir compagnie là-haut dans l’astral et ici bas au coeur du corps…

car Osho pour moi c’est surtout ça…

Capture d’écran 2019-01-14 à 11.01.46.png

une présence pâlissante et disparaissante… qui se fond en moi… ou est-ce moi qui se fond en elle ? ou peut-être que pas d’elle ni moi… que du ça… ou que ça a déjà été ? je ne sais trop, je ne pas, je ne sais plus…

car Osho disait qu’à sa mort, il se fondrait dans ses disciples…

alors son message ?

il pourrait être multi-formes, ou n’être rien du tout aussi…

quant à moi, j’aime bien celui-ce ptit bout :

tu es ce que l’existence veut que tu sois… alors relaxe

et ainsi suis-je, ainsi soit-il et ainsi soyez-vous…

enough for today…

5 réflexions au sujet de « question sans réponse »

  1. Yusuf

    Merci Ati pour remettre ce cher Zorba dans la discussion.
    (En passant : J’adore ces photos floues de Osho, prises avant le HD, comme dans un ancien film d’Emmanuelle de mon adolescence…). Héhé

    En fait, Osho étant un puit sans fond d’inspirations et de méditations, ma question faisait référence au thème des 93 Rolls, aux Rolex en diamants et au luxe dont s’entourait Osho.
    … Quel était le message dans cette abondance volontaire, que le bad boy Master assumait à 100 %… et nous comprenions parfaitement d’ailleurs aussi !

    Much love bro
    Yu

    Répondre
    1. atidion666 Auteur de l’article

      salut Yu
      me permets de te répondre ici en espérant que tu verras : en effet Osho me semble avoir utilisé le gling gling et le RR pour peser sur les pitons du monde (et les nôtres aussi), comme il l’a fait avec le sexe… perso, c’est quand il parlait politique après son silence que j’avais le plus de misère, je trouvais ça plate… mais j’ai toujours fait confiance au «way of our master», même si je ne comprenais pas tout…

      Veeresh quant à lui se qualifiait de spiritual gangster, expression que j’aime bien

      Emmanuelle et sex guru, un lien quand même héhé 😉

      much love to you too bro all the way

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s