frilosité religieuse

69303138_10215303687244852_6669420311823253504_o.jpg

••• les zultimes chroniques – 15/9/19


traduction: diversité religieuse : toutes les religions partagent une racine commune, soit la compassion sans limite… elles mettent l’emphase à favoriser le meilleur en chaque personne, l’amour, le respect des autres, et la compassion envers la souffrance des autres…

comme l’amour est essentiel et central à toutes les religions, on pourrait même dire que l’amour est en soi une religion universelle, mais les diverses pratiques et techniques varient grandement selon les traditions…

je ne crois pas qu’il puisse exister une seule philosophie ou une religion unique car il y a tant de personnes différentes, avec des nombreuses inclinaisons et tendances variées…

alors c’est parfait qu’il y ait autant de différences entre les religions et le fait qu’il y ait autant de différents chemins religieux et spirituels démontre la richesse de celles-ci…

– Dalaï Lama


on a longtemps – et fortement – subi la religion catholique ici au Québec… et ce backlash réactionnaire se manifeste encore de nos jours… plus de 50 ans après la révolution tranquille, la laïcité et l’athéisme sont les religions les plus fondamentalistes qui soient… elles sont devenues lois… et source de bien des petites guerres de mots… et de distance entre nous…

après nous avoir terrorisés et opprimés, les religions nous font encore et toujours peur… mais par en arrière…

on prend leurs manifestations extrêmes – surtout celles des autres religions que la nôtre si on en a une – pour justifier qu’elles sont dangereuses et néfastes et qu’on doive les cacher dans le home de chacun… on insiste pas mal pour qu’on laisse nos religions – et leurs objets – à la maison…

et s’il n’y a pas comme telles de manifestations extrêmes quant à une religion en particulier, alors on en invente… oui, je pense ici notamment à la fiction télévisuelle dont le titre inclut le numéro de Jésus Price…

à partir de rien, ou d’un cas isolé qui a pris place dans d’autres contrées, et oui c’est le Pérou dans ce cas, on monte en épingle une histoire de meurtre (oh ! pas simplement de meurtre chers téléspectateurs/trices croyants, de cruxi fiction, presse le lard…) épicée de trafic, de lavage de cerveau, et de drogues dangereuses autorisées par NOTRE cher gouvernement fédéral… Oh my Holy God !

on sent la haine  ou simplement la peur ? – des auteurs envers les obscurs groupes inconnus religieux qui ont obtenu ce privilège de la part du gouvernement, ce gouvernement si frileux et qui se couche à plat ventre devant toutes les religions… et pendant ce temps, on cache notre croix sous notre chemise et on prône la laïcité à coup de loi… presse le lard encore et encore… car nous on se tient debout en CAQ…

ah chères lois de l’homme… et chers hommes de droit…

désolé mesdames de l’islam ou autres religions d’étranges étrengers/ères, vous devez laisser vos voiles à la maison… vous devez absolument vous dévoiler si vous voulez enseigner à nos enfants… sinon, go west women !  le BC vous accueillera foi de Mme Verte… mais OK de garder votre ptit bout de tissu si vous sauvez nos vies à l’hôpital… sélection variable et relative…

encore, et toujours, en réaction au terme religieux (qui veut pourtant simplement dire relier, se relier à plus grand que soi), on préfère se dire spirituel… comme dans esprit… pourtant, en français, l’esprit désigne autant l’âme que la cage du hamster qui spin on an off advitam eternam même quand on prend Morphée dans nos bras…

à en perdre notre latin mes lapins…

mélangeant en esprit ça…

en anglais on a soul (âme), spirit (esprit) et mind (mental)… en français on a seulement esprit et âme… il nous en manque un bout… on peut ben être mêlé(e)… nevermind…

comme si l’esprit était notre machine à penser…

la vie est un grand mystère et plusieurs chemins existent pour nous aider à en découvrir des ptits bouts… ici et là…

le chemin de mon voisin et de ma voisine n’a pas à être conforme au mien…

au contraire, montre-moi le tien et je te montres le mien… avant on jouait au docteur, maintenant on pourrait jouer à la pasteure ! et le chemin sur lequel mon voisin et ma voisine voyage est parfait si lui ou elle le choisit et s’il ne limite pas les droits des autres… ce que toute véridique religion fait…

mais de nos jours, la loi a remplacé le religieux… et les avocats les prêtres… oui Maître…

pas sûr que ça soit moins pire…

le droit est devenu notre religion… si c’est légal, ainsi soit-il…

mais où est passé l’amour et le respect ? autre question chers Maîtres avocados…

vive le jour est la religion deviendra ordinaire, banale, quotidienne et incarnés dans nos gestes et actions… où l’on réalisera que toutes ces diverses religions existent car elles répondent à une soif profonde en l’humain(e)… se relier et faire un avec le reste de la vie…

oh bien sûr, on peut utiliser tous les scandales passés propres à toutes les religions pour les discréditer… et continuer de s’en méfier… ainsi soit-il aussi…

car elles ont toutes des squelettes dans le placard… François et ses sbires sont entres autres mal placés pour parler… notamment dans leurs sermons moralisateurs… car tout le monde en parle, et tout le monde sait dorénavant…

Dieu ait vos âmes… en tipéché… et les gros aussi…

mais si on doutait autant de ce que l’on voit a tivi et dans les zinternets que des religions et de leurs plus dong que dignes et dingues représentant(e)s, le monde irait peut-être moins mal ces jours-ci… fake divine news…

et la planète aussi…

car peu importe nous avons soif du plus grand que soi que nous ressentons tous et toutes… et nous cherchons des moyens d’y arriver, du moins de s’en rapprocher… de se relier… et pour ça, ça prend un autre type de wifi… oui papa…

car nous nous sommes incarné(e)s un moment donné, et qu’on s’en souvienne ou pas, nous sommes sur le chemin… vers où ? bonne question… et la réponse est là, juste en nous… peut-être…

avec un besoin de se sentir connecté(e)s, de sentir que l’on fait partie de plus grand que soi, qu’on appartient au tout… la goutte qui veut redevenir la mer… car la goutte sait, la goutte se doute, la goutte se souvient vaguement… et parfois elle divague quand elle ne voit plus le bout de la mer…

mais certaines gouttes mettent beaucoup d’énergie à discréditer le chemin que prennent les autres gouttes pour retrouver leur mer… et toutes et tous la même mère anyway…

et pourtant…

la rivière coule, coule et s’écoule, la rivière coule, coule et s’écoule, jusqu’à la mer… jusqu’à la mère…

perso, j’aime bien le concept de la mère de Dieu… aho mother of God

car s’il existe une source, il me semble qu’elle est nécessairement féminine… porteuse de vie, donneuse de soins…

et on dirait bien que ces temps-ci, même sur le plan humain, cela se manifeste de plus en plus… au grand désarroi de certains hommes blancs de souche… souche de quoi ? pas certain que ça soit si clair… car les racines s’emmèlent…

alors vive la religion, vive les religions, toutes les religions… tant qu’elles respectent les autres, diffusent amour et compassion, tant qu’elles demeurent ouvertes et respectueuses… qu’elles fassent usage de nature, de prières, de silence ou de mots…

car de toute façon, la frontière est floue entre culture, nature, spiritualité, philosophie et religion… same same… par exemple, les religions des peuples autochtones et païens sont ancrées directement dans la nature… pour cela qu’elles remontent à la surface ces temps-ci.. nécessaires… et juste retour des choses…

de toute façon, les mots ne sont que des mots, que des lettres, qui tentent de mettre en boîte l’infini et le mystère, et qui veulent probablement au fond tenter de dire la même chose… cette chose floue et mystérieuse que l’on nomme Dieu, la Vie, le Grand Esprit, l’Existence ou le grand Rien de Rien pour les athé(e)s…

car derrière toutes les dénominations repose cette grande soif de plus grand que nous… même chez ceux et celles qui courent après la richesse, la gloire ou la reconnaissance, probablement que derrière leurs petits désirs concrètement matériels se cachent une certaine intention de se fondre dans le tout, de sortir du carcan que cet égo que l’on démonise tant d’autre part… can’t live with it, can’t live without it anyway…

en cette existence, devient sacré ce que l’on décide de sacraliser, devient sacré tout ce que l’on fait avec soin et avec amour… l’amour maternel est l’une des plus grandes manifestations religieuses en ce sens… l’amitié qui perdure aussi… tous les gestes de bonté sont religieux, car ils nous relient… les zuns les zunes aux zautres…

alors arrêtons de cibler nos différences et de les monter en épingle, et mettons l’emphase sur ce qui nous rassemble… et peu importe le chemin que l’on emprunte en ce moment – car les chemins changent parfois – nous allons tous à la même place…

ici, maintenant… car que cela qui n’existe… que cela…

aho My God !

Une réflexion au sujet de « frilosité religieuse »

  1. Prashanti

    Wow ! Touchée je suis.
    Tous les points de vues , tous les angles , tant différents qu’ils ou qu’elles soient.
    Peut être épeurant ces différences .
    Pourquoi les découvrir ?
    Pour élargir nos visions et découvrir l’autre.

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s