délicieux silence

71090421_10156685733351375_3405536550329516032_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 27/9/19

traduction: si tu écoutes attentivement, le silence est délicieux… – Satprem

beaucoup de mouvement et de bruit en ce bas monde, ces temps-ci en particulier… ça buzz, ça bouge, ça crépite…

mais si on s’élève d’un cran, si on on recule d’un pas, si on se tasse d’un bout de plume, tout devient calme… là où tout est toujours calme… paisible…

éco-anxiété, incertitude, climat épeurant… tout cela fait partie de notre réalité et contribue au bruit environnant…

mais dès ici, maintenant, ce silence est possible…

bonne marche à ceux et celles qui y seront…

d’ici on écoutera…


On s’aperçoit qu’il suffit de faire un pas en arrière dans sa conscience, juste un petit mouvement de retrait, et l’on entre dans une étendue de silence par-derrière. Comme s’il y avait un coin de notre être qui avait les yeux à jamais fixés sur un grand Nord tout blanc.

Le vacarme est là, dehors, la souffrance, les problèmes, et on fait un léger mouvement intérieur, comme pour franchir un seuil, et, tout d’un coup, on est en dehors (ou en dedans?) à mille lieues et plus rien n’a d’importance, on est sur des neiges de velours.

L’expérience finit par acquérir tant d’agilité, si l’on peut dire, qu’en plein milieu des activités les plus absorbantes, dans la rue, quand on discute, quand on travaille, on plonge au-dedans (ou en dehors ?) et plus rien n’existe, qu’un sourire — il suffit d’une fraction de seconde.

Alors on commence à connaître la Paix; on a un Refuge inexpugnable* partout, en toutes circonstances.

Et on perçoit de plus en plus tangiblement que ce Silence n’est pas seulement au-dedans, en soi; il est partout, il est comme la substance profonde de l’univers, comme si toute chose se détachait sur ce fond, venait de là, retournait là.

C’est comme un creux de douceur au fond des choses, comme un manteau de velours qui enveloppe.

Et ce Silence n’est pas vide, c’est un Plein absolu, mais un Plein sans rien dedans, ou un Plein qui contient comme l’essence de tout ce qui peut être, juste avant la seconde où les choses vont naître — elles ne sont pas là, et pourtant elles sont toutes là, comme une chanson pas encore chantée. – Satprem, via Aurélien Biet

inexpugnable * : qu’on ne peut prendre d’assault, qui résiste aux attaques – via Samano

3 réflexions au sujet de « délicieux silence »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s