chums de gars – gratidao meus irmaos

87389826_1570053219800657_6380869629895507968_o

••• les zultimes chroniques – 27/2/2020

ces jours-ci, pendant ce séjour au Brésil, j’apprécie grandement mes chums de gars

sur la photo ci-haut, mon ami Ravi à gauche avec lequel je marche depuis plus de 20 ans et qui me soutient peu importe, et en qui j’ai totale confiance… et à droite, mon vieux chum Ghosha que je connais depuis 40 ans, et qui marche un chemin parallèle au mien, chemins qui se croisent régulièrement autour d’Osho et des cérémonies… et qui est venu nous retrouver au Brésil cette année…

et ci-bas, mon lil bro, Éloi, wizard en tous genres et gars de coeur, avec qui je vais faire musique ici demain soir… relation un peu plus récente que mes deux elders buddies mais tout aussi nourrissante…

87260568_332557541019771_5379657485558743040_n

et aussi précieuse relation avec Claudio, le plus meilleur feitior du monde entier

87834309_509532016634437_4315723288098635776_n

oi Claudio meu irmao… on se connait depuis quelques années seulement en cette vie-ci mais possiblement qu’on s’est croisés en d’autres vies plusieurs autres vies…

pensée spéciale pour mon ami Pierre qui est en Inde en ce moment et avec qui on a beaucoup bâti cette année…

59754513_2330416607226371_3081424874925719552_n

sans oublier mon frère Jim, ouais… mon blue bro

Capture d’écran 2020-02-27 à 05.20.41

une des découvertes de ce voyage que ma profonde gratitude envers mes chums de gars… parmi tant d’autres découvertes… mais celle-ci surprenante par sa simplicité… et son évidence…

je vois aussi le précieux des amitiés entre gars autour des chaudrons de thé qui se brasse ici… et un jour, quand je maîtriserai mieux le portugais (car il faut parfois bouger vite autour du feu), je compte bien faire partie de l’équipe de brasseurs de Daime… pour le moment je trouve ma place dans celles des batteurs… de jagube (à noter que certains des bataçao sont aussi ouverts aux femmes)…

simples les relations de gars… et essentielles… ptit gars un jour, ptit gars toujours… et homme en devenir… processus éternel…

ayant manqué mon père étant ti-cul, et parce que mon frère (que je redécouvre avec bonheur par contre depuis quelques années) a quitté la maison tôt pour aller faire carrière au hockey et non pas des ballons sur son nez, je redécouvre avec étonnement mon besoin profond de buddies, mon besoin de côtoyer mes chums de gars…

aussi simple que ça ce matin…

buddies un jour, buddies toujours…

Une réflexion au sujet de « chums de gars – gratidao meus irmaos »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s