petits bibelots intérieurs

91079054_518162808888965_8933573181596237824_n

♥♥♥ – 7/4/2020

l’amour au temps du Corona / quarantaine planétaire…

traduction: soyez tendre et délicat(e)… vous découvrez des aspects de vous-même avec lesquels vous étiez en guerre depuis longtemps

la sentez-vous ? la pression, la tension, la peur qui monte des tréfonds de nos êtres… le cas récent de Sherbrooke est la cerise sur le sundae… pensées vers ce jeune père de 5 enfants qui se bat pour sa vie et sa famille…

sans que cela ne se manifeste aussi spectaculairement, de nombreuses autres petites guerres de mots et d’idées font rage dans les tranchées, notamment les tranchées virtuelles des réseaux sociaux… là où l’on résoudra le sort du monde évidemment…

malheureusement, bien difficile pour certain(e)s de se contenir, de dealer avec ces parties sensibles d’eux et elles-même… alors leur trop plein se répand sur les ondes… sur les autres…

mais comme on dit: tout ce que l’on fait aux autres, on le fait à soi-même…

on ne retrouve pas sur le web les personnes qui oeuvrent à combler nos besoins essentiels et qui prennent soin des fondements mêmes de notre survie – intervenant(e)s des domaines médical et travail social, secteur alimentaire et routier, politiciens, journalistes – et qui le font au risque de leur santé… encore une fois, gratitude envers eux et elles…

non ces gens là n’ont ni le temps ni l’énergie de couper les cheveux en quatre, d’étaler leur grandes et savantes théories pour régler le sort du monde sur les réseaux sociaux car ils et elles tiennent à bout de bras la base de nos sociétés…

car après quelques semaines de confinement, on remarque de nombreuses petites guéguerres de tranchées sur le web, là où ce qu’il y a de plus tranchées sont les opinions justement… et chacun(e) campe sur ses positions… avec une telle certitude… pourtant…

nous qui avons les luxe et le temps de surfer dans le vide en ces temps de pandémie, nous sommes nombreux/ses à nous affronter…

les pours et les contres…

peu importe l’objet au centre des échanges, certain(e)s nous offrent leur savantes analyses sans qu’aucun doute ne viennent effleurer leur brillante caboche à idées géniales… eux et elles connaissent ce que l’on devrait faire pour régler tous les problèmes… et nous dévoilent de l’information classifiée… là, de leur écran…

personnellement, je ne sais trop quoi penser face à cette situation qui nous flabbergaste tous, alors je m’informe un peu, ici et là, le plus souvent de sources scientifiques mais difficiles à saisir car si complexe situation et si limitée ma compréhension… et si obtus notre petit point de vue et perspective… et si nombreuses sont les sources…

mais vient un temps où l’on doit présenter le drapeau blanc…

alors aujourd’hui, de mon côté, je tape ces quelques mots, je poste mon hymne du jour et j’éteins mon ordinateur… je décroche… je capitule… car trop c’est comme pas assez… et là trop, c’est assez…

et je pars marcher pour la journée… car le soleil luit et les oiseaux chantent…

à demain…

2 réflexions au sujet de « petits bibelots intérieurs »

  1. paule lorin

    Je suis, moi aussi allée goûter au soleil et emplir mes cellules de lumière. Le déferlement et le déversement d’informations ou de sottises des réseaux sociaux sont entrain de me noyer. Stop, je me dis. Entre la 5G, le pangolin ou la chauve-souris, Nostradamus, la chloroquine, la guerre des masques, les psaumes de la Bible et l’ascension, je ne ressens qu’un appel: celui de revenir à moi au creux de moi-même ou au creux de la nature quelque part entre ciel et terre à écouter la chanson de la rivière. Merci Ati pour tous tes partages.

    Paule

    Répondre
  2. Ravi

    Drôle quand même…..
    pour moi ce qui arrive, c’est nous (humanité) qui le créons….
    ça ne vient pas du ciel, ni des enfers, ni des extr…..
    et nous cherchons des raisons pour ne pas nous regarder intérieurement
    elle est quoi ma partie?

    les oiseaux chantent quand même, le soleil est là tous les matins (malgré que des fois je trouve que les nuages prennent trop de place), les bourgeons sortent sur les branches, les lièvres viennent bouffer les bourgeons de mes plants de bleuets… une autre année à les partager avec eux

    et la lune et les étoiles étaient magnifiques hier soir, surtout Vénus, brillante wow
    c’est le temps de jouir de la sainte vie, yé ……… avec un peu de mal de ventre face à l’inconnu

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s