dé penser cash

100536075_10158687159407018_6787098322629820416_n

♥♥♥ – 8/6/2020

l’amour au temps du Corona / déconfinement in progress…

traduction: les gens qui brillent de l’intérieur n’ont pas besoin d’être sous les feux de la rampe…

ce message s’adresse à celles et ceux qui shinent bien bien bright dans les CHSLD et autres lieux de vie, à l’ombre des projecteurs, depuis au moins 3 mois… au moins…

aux anges-gardien/ne/s qui ont pris soin de nos ainé(e)s depuis le début de cette pandémie et bien avant même… notamment celles et ceux qui n’ont pas – encore – la citoyenneté canadienne ou le statut d’immigré(e) reçu(e)… ou peu importe le terme exact…

premièrement, en mon nom et au nom du peuple québécois, je tiens à vous remercier… encore et encore… infiniment et indéfiniment… pour votre soin envers les gens en besoin, celles et ceux que nous nommons nos ainé(e)s mais dont on s’occupe si peu nous-mêmes les de souche… pour le risque que vous avez pris… pour le bien que vous avez fait… et que vous continuez à faire et à prendre… à si bas – trop bas – salaires… salaires de misère souvent…

et je tiens par la présente à nous excuser… et à vous demander pardon…

car lorsque j’entendais le premier ministre vanter si fièrement les nouveaux emplois flambants neufs à 50 000 $ par année (avec formation de 3 mois à 21 $ de l’heure), je me sentais mal pour vous, face à vous, vous qui avez été au poste malgré les risques depuis mars, et pour certaines depuis bien avant… avec tous les risque et les rigueurs de ce métier de l’ombre que vous avez défiés… je veux souligner votre courage… et votre don de soi… wow…

j’ai été profondément indisposé en entendant que pour certain(e)s d’entre vous, ces nouvelles jobs super bien payées ne seront pas disponibles…

j’ai trouvé déplacé de la part d’un gouvernement pressé pressé ces temps-ci  de bulldozer la démocratie pour cause de crise de tenter de recruter des gens en les attirant principalement avec des gros salaires, pendant qu’on empêche même les infirmières de prendre des vacances cet été (pas aussi longues qu’elles le voudraient du moins)…

on voulait recruter 10 000 personnes et il semble que plus de 70 000 aient postulé… alors on doit maintenant trier, filtrer, décanter… quand j’ai entendu qu’autant de personnes ont postulé, je me suis demandé où étaient ces personnes quand on en avait besoin il y a 3 mois ? quand on a requis des volontaires…

et je le répète, je ne suis pas contre les salaires plus raisonnables… mais il semble que la situation a été grossièrement mal gérée… gros manque de respect envers celles et ceux qui ont pris soin pendant le gros de la crise… et qui y sont toujours si leur santé a tenu le coup… préposé(e)s, infirmières(ers), médecins et tout le personnel dit de soutien

j’ai trouvé déplacé de mettre de l’avant les salaires pour des jobs qui requièrent principalement du coeur et de la passion pour les humains et que vous avez été des milliers à maintenir à bouts de bras pendant des mois, pendant que plusieurs parmi nous restions à la maison payé(e)s à ne rien faire…

comprenons-nous bien…

je considère que toutes les personnes qui travaillent dans le réseau de la santé, des soins  et de l’éducation ont droit à des salaires beaucoup plus élevés que ceux qu’on leur offre présentement… oui aux augmentations all the way

mais qu’on pense le système comme un système et non en offrant beaucoup plus que ce que l’on offre présentement pour seulement certains emplois pas encore existants… comme pour se dédouaner, pour se faire pardonnes nos erreurs passées… car on constate les problèmes qu’une telle approche crée en ce moment…

plusieurs démissionnent des postes qu’ils occupent déjà pour tenter leur chance à la nouvelle loto big shot préposé(e)s… comme si l’argent allait régler tous les problèmes d’un réseau bien mal en points… de service… en tentant d’aller trop vite, et en manquant de respect envers celles et ceux déjà là, on fragilise un système déjà fragilisé au max…

je considère qu’avant de recruter du nouveau monde dans les réseaux des soins, autant ceux destinés aux enfant qu’aux personnes malades et/ou âgées, on aurait dû mieux prendre soin de celles et ceux qui y sont déjà, et qui l’on tenu à bout de bras, au risque de leur santé et même de leur vie pour quelques-un(e)s… et les écouter plutôt que de décider d’en haut et par en avant…

car il faut écouter les gens sur le terrain… elles et eux qui vivent la situation au quotidien… et il faut cesser de toujours faire miroiter principalement le cash…

car le réseau de la santé et de l’éducation n’est pas une business…

c’est un réseau humain, un réseau d’humain, un réseau de ressources humaines pour prendre soin des humain(e)s qu’on doit considérer comme un tout et dans son ensemble…

merci encore à vous qui avez tenu le fort… à bout de bras et avec tout votre coeur… et votre courage… vous méritez une médaille honorifique…

et on tenterea de veiller aux gains… pécuniers pour vous…

Une réflexion au sujet de « dé penser cash »

  1. Prashanti

    Ah que j’aimerais entendre les politiciens agir tes mots….
    Oui une affaire de coeur .
    C’est ce qui les rends si vulnérables .
    Le manque de considération , de respect envers elles et eux.
    Ces beaux discours pendant des décennies sans aucune action
    pour leur donner de meilleurs conditions de travail ainsi qu’un salaire digne de leurs responsabilités et de leur engagement.

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s