riches de poche mais pauvres de coeur

103155551_3261403537224620_3211997124879187968_o

♥♥♥ – 7/6/2020

l’amour au temps du Corona / déconfinement in progress…

quelle illustration parlante non ?

qui se vérifie souvent dans la vraie dirait-on…

moi ça me fait penser aux immigrants illégaux qui ont pris soin de nos ainé(e)s depuis 3 mois au risque de leur vie et qui sont exclu(e)s des futures embauches à 50 000 $ par année… mais que mon esprit mal tourné probablement…

un peu partout et notamment au sud de la frontière – mais pas que là évidemment – où les milliardaire$ pullulent et s’enrichissent encore davantage à chaque jour que le soleil se lève… et où le principal leader en est un digne et détestable représentant…

jadis, j’ai connu une personne qui gérait des édifices dans la grosse pomme et qui a dû se frotter et croiser le fer avec ce promoteur sans vergogne et qui nous a raconté quelques horribles histoires dignes de l’illustration ci-haut… riche de poches mais pôvre de coeur individu…

nous, simples mortel(le)s, on fantasme parfois sur la possibilité de jouir d’une totale liberté financière en s’imaginant que ces gens sont heureux à cause de leurs infinis bidous… mais comme on dit, quand on en a beaucoup, on en veut toujours plus… vicieux cercle. vicieuse spirale sans fin… un certain volet de la nature humaine…

si la terre est pour mieux tourner un jour, il devra nécessairement se passer quelque chose de majeur avec les gens qui ont beaucoup beaucoup de bidous… car eux qui ont une partie du pouvoir de changer les choses…

notamment ceux qui cachent leur argent aux paradis, mais qui ne l’emporteront pas jusque là-bas s’ils s’y rendent un jour et si un tel lieu existe après la vie…

ceux qui exploitent leurs employés et les traitent comme du bacon…

ceux qui font de la santé et de l’éducation une business…

ceux qui sont prêts à tout pour faire la piasse, notamment à abuser de notre mère à tous… jusqu’à épuisement des stocks.. et des stock markets

ceux qui considèrent leurs frères et soeurs strictement comme de la main d’oeuvre qui ne sert qu’à contribuer à remplir leur poche sans fond au plus faible coût…

les manifestations actuelles sur le racisme touchent justement à cette dynamique en ce moment… pas que le cash comme enjeu mais souvent ce cash n’est qu’un symptôme d’un rapport de forces sous-jacent qui régit l’ensemble de nos relations sociales plus manifestes…

si on peut désirer qu’ils changent, ces EUX que l’on nomme souvent ainsi ces temps-ci, n’ayons pas trop d’espoir… car les habitudes changent difficilement… et les avantages sont difficiles à perdre… et à laisser aller…

pour avoir connu quelques personnes bien nanties, j’ai pu constater que ces gens ne sont pas nécessairement plus heureux que nous… car ils ont beaucoup à perdre sur le plan financier… et ils savent fort bien qu’ils vont le perdre… éventuellement… lors de leur passage de l’autre coté du comptoir de la caisse commune…

mais rappelons-nous que peu importe la faramité de leur richesse, ces gros pleins de cash doivent vivre avec eux-mêmes… ce qui est possiblement la pire des punitions… vivre avec leur avidité, leur désir du toujours plus plus plus, leur ambition sans fin…

car lorsque ton but dans la vie est de faire le plus de cash possible et à tout prix, le miroir que tu croises le soir en te brossant les dents doit refléter une image dérangeante… à quelque part…

évidemment que tous les gens biens nantis ne sont pas tous des monstres… mais le système qu’ils dirigent doit changer et ce système ne changera pas sans eux, sans qu’ils l’initient, sans qu’ils ne le provoquent… volontairement ou pas…

comme on dit, nous sommes tous dans la même tempête mais les bateaux ne sont pas tous de qualité et de confort égaux…

alors pour le moment, cultivons nos fleurs et nos jardins et prenons soin les un(e)s des autres… du mieux que l’on peut… avec les ressources qui sont entre nos mains… pour le moment…

en évitant d’entretenir haine, rancoeur et ambition envers EUX car au fond de leurs poches, ces gens ont aussi besoin de compassion…

en gardant la foi au coeur et confiance en la vie…


pendant ce temps-là en Europe…
https://www.globalcitizen.org/fr/content/anneke-lucass-harrowing-tale-of-sex-trafficking-am/?fbclid=IwAR04IXO6KwUbGoMqRRdpKnCw2BVj5MEsS5beTlTAZVJRFyRZ1rF8KawSl0E

3 réflexions au sujet de « riches de poche mais pauvres de coeur »

  1. Ravi

    Ouf….. je viens d’où moi,
    poignant ce témoignage…..
    comment des choses comme ça peuvent arriver???
    Ça me dépasse

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s