guerre et paix, guère de paix

106736753_3497853706903124_4208431194694489341_n

♥♥♥ – 13/7/2020

l’amour au temps du Corona… déconfinement estival et bal masqué…

traduction: simplement parce que je ne suis pas d’accord avec toi ne signifie pas que je te déteste… nous devons ré-apprendre à débattre respectueusement socialement

je ne sais pas de qui sont ces mots, ni qui est cet homme sur la photo, probablement l’énonceur de ceux-ci… détail… mais ça part bien une chronique en ces temps covidiens et coronariens…  des temps de chamaille, temps troubles s’il en est…

avec le port obligatoire du masque qui s’en vient autant dans les lieux publics intérieurs que dans les transports en commun, on peut présumer que ça va ruer dans les brancards virtuels dans les prochains jours… comme si on venait de lancer une allumette dans un jerry can de super sans plomb… en tous cas, j’en connais 2-3 qui vont les péter, les plombs…

perso, et vous pouvez me traiter de mouton endormi si vous le voulez, je comprends tout à fait que les autorités penchent vers cette alternative… la restriction de notre liberté est relativement minime… pas encore la dictature quand même…

même si plusieurs théories relativisent l’efficacité du port du masque d’un côté comme de l’autre, je comprends les autorités de vouloir pencher vers plus de sécurité que moins… malgré l’incertitude, on veut jouer safe comme on dit dans notre américain français…

et pesonnellement non, je ne vois pas cela comme une tentative de contrôle ni comme un début de dictature… mais peut-être suis-je trop naïf… bêêê oui…

comme j’ai peu à sortir cet été, ce dit port obligatoire du masque ne me dérange pas du tout… j’ai le luxe de travailler à la maison, de vivre en forêt… après 2 mois de conduite d’autobus, et de masque au visage le printemps dernier, je peux comprendre l’irritation de ceux et celles qui doivent le porter au quotidien… mais comme on dit, on s’adapte ou on sacre…

mais en même temps je pense toujours aux divers intervenant(e)s de la santé qui portent le masque en tout temps… alors qu’ils et elles s’évertuent à prendre soin de nous et de nos proches en cas de maladie… alors je me permets de me garder une ptite gêne… ce que ne font pas tous les social justice warriors (voir ma chronique d’hier si vous voulez la pogner) du sans fil à la mèche plus courte que longue… mais what to do choobidoo ?

j’imagine que s’il y a une leçon à apprendre pour nous animaux sociaux ces jours-ci quant au vivre ensemble, c’est d’apprendre à vivre respectueusement avec ceux et celles qui ne partagent pas les mêmes opinions et vues que nous sur LA situation… certain(e)s semblent le faire, d’autres moins… car ça barde dans l’invisible espace public… insultes, jugements, mesquinerie et tutti quanti…

alors à suivre chers lecteurs/trices, car je sens que nous aurons en masse de matière à apprentissage, à réflexion et à discussion dans les jours et semaines à venir…

et rappelons-nous, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s